Les effets secondaires des statines sont largement surrestimés ! Faux et ce n’est pas moi qui le dit…

Les défenseurs des statines prétendent systématiquement que celles-ci n’ont que peu d’effets secondaires ou que ceux-ci sont constamment surestimés. Je suis tombé par hasard sur un compte-rendu de l’étude GAUSS-3 testant l’efficacité de l’évolocumab (inhibiteur de PCSK9) sur la baisse du cholestérol (attention, pas sur la baisse de la mortalité, sont pas fous…). Bref, quel rapport entre l’évolocumab et les douleurs musculaires provoquées par les statines ?
J’y viens : Dans la phase « A » de l’étude, les patients sont d’abord randomisés soit à l’atorvastatine, soit à un placebo pendant 12 semaines. Ensuite les groupes sont inversés, ceux sous placebo passent sous statines et ceux sous statines passent sous placebo toujours pendant 12 semaines. A l’issue de cette phase « A » et après une interruption de 2 semaines, les patients sont randomisés soit à l’ézétimibe, soit à l’évolocumab.
Les résultats sont édifiants : Pendant la phase « A » (atorvastatine vs placebo), ce sont entre 33,7 et 51,4 % et durant la phase « B » (ézétimibe vs évolocumab), respectivement 28 % et 20,7 % des patients ont eu des douleurs musculaires intolérables !
JAMA Network : Efficacy and Tolerability of Evolocumab vs Ezetimibe in Patients With Muscle-Related Statin Intolerance – The GAUSS-3 Randomized Clinical Trial

Laisser un commentaire