Patients, patientes, on vous ment… ou l’art de maximiser les bénéfices et de minimiser les effets secondaires d’un produit !

Je viens de détailler une étude sur la canagliflozine (Invokana, Janssen Pharmaceuticals) censée réduire les maladies cardiovasculaires chez les diabétiques de type 2. Nous n’épiloguerons pas sur le fait que les statines (environ 75% des patients de l’étude étaient sous statines), provoquent du diabète chez environs 5% des individus sains ainsi qu’une aggravation de celui-ci chez les patients déjà diabétiques pour nous arrêter sur les magnifiques résultats cette étude dont les auteurs de l’étude annoncent une réduction de 14% des évènements cardiovasculaires ainsi qu’une réduction de 40% du déclin de la fonction rénale.
Extraordinaire, me direz-vous…
Sauf que ces pourcentages sont relatifs et n’ont donc rien à voir avec la réalité des pourcentages absolus. Effectivement, les résultats sont de 0,455% annuels et 2,1% annuels de réduction respectivement (rien à voir avec les fabuleux pourcentages relatifs énoncés plus haut !)
Mais le pire étant que pour parler des effets secondaires, les auteurs basculent en pourcentages absolus (ben oui, faudrait voir à ne pas affoler le patient) et nous annoncent une augmentation des amputations des membres inférieurs (oui, vous avez bien lu…), de 0,63% annuellement sous traitement par rapport à 0,337% annuellement sous placebo. Ce qui, ramené en pourcentages relatifs nous donne environ 50 % d’augmentation de risque d’être amputé des membres inférieurs avec la canagliflozine.
C’est autrement plus effrayant, d’un coup…
Surtout si l’on regarde les pourcentages d’augmentation (toujours en % relatifs) des effets secondaires sous canagliflozine par rapport au placebo : augmentation de 66% des cancers du rein, de 20% des cancers du sein, de 30% de la photosensibilité, de 30% des infection des organes génitaux mâles, de 60% de la diurèse osmotique et de 55% des infections génitales chez la femme.
Bon, vous avez toujours envie de prendre ce produit ???
Le pire étant que ce sont les mêmes mensonges pour les statines et autres produits hypocholestérolémiants. Ah, pardon, c’est vrai que l’on dit hypolipidémiants maintenant…
NEJM : Canagliflozin and Cardiovascular and Renal Events in Type 2 Diabetes

Laisser un commentaire