Encore une remise en cause des dogmes acquis…

Un article parus dans BMJ fait le point sur les causes des maladies cardiovasculaires et tord le cou à de nombreuses certitudes assénées par les labos pharmaceutiques ainsi que par le corps médical :

  • Le mythe des graisses saturées qui provoque les maladies cardiovasculaires est totalement faux, celles-ci seraient même favorables pour éviter ces dernières, au contraire des régimes pauvres en graisses et des régimes riches en hydrates de carbones.
  •  Le régime méditerranéen est beaucoup plus efficace à réduire les maladies cardiovasculaires que n’importe quel médicament hypocholestérolémiant.
  • Le risque du cholestérol LDL qui tue a été largement surévalué et à été conduit par les entreprises commercialisant des aliments « faibles en gras » et des médicaments « éprouvés pour réduire le cholestérol » .
  • Chez les plus de 60 ans, une révision systématique récente a conclu que le cholestérol LDL n’est pas associé aux maladies cardiovasculaires et est inversement associé à la mortalité toutes causes.
  • La non-sédentarité et le la réduction du stress sont des éléments extrêmement importants.

En conclusion, je terminerai par la citation de ces 2 phrases:

Il est temps de déplacer le message de santé publique dans la prévention et le traitement de la maladie coronarienne et de cesser de mesurer les lipides sériques et de réduire les graisses saturées alimentaires.

Il n’y a pas de modèle d’entreprise ou de marché pour aider à diffuser cette intervention simple mais puissante

Eh oui, que du bon sens… mais c’est tout un pan de l’économie qui va s’effondrer pour les entreprises pharmaceutiques et agroalimentaires qui font (très) largement leur beurre sur ces éléments…

British Journal of Sports Medicine : Saturated fat does not clog the arteries: coronary heart disease is a chronic inflammatory condition, the risk of which can be effectively reduced from healthy lifestyle interventions

Laisser un commentaire