Un risque de mortalité 76% plus faible avec un taux de cholestérol élévé vs un article dithyrambique sur les statines…

Pour le premier, c’est ce que démontre cette étude parue dans sur le site de l’American Heart Association. Les patients à qui l’on a implanté un DAVG (dispositif d’assistance ventriculaire gauche) et dont le cholestérol se situe au-dessus de la médiane ont un risque de mortalité ajusté 76% plus faible par rapport aux autres patients.
American Heart Association : Recovery of Serum Cholesterol Predicts Survival After Left Ventricular Assist Device Implantation
Quant au deuxième, nous avons eu droit dans la revue The Lancet à un article de 30 pages vantant les vertus des statines, arguant que l’on avait délibérément sur-estimé les effets secondaires de celles-ci au détriment de leur efficacité. Tout ceci basé sur des études cliniques largement financées par les industries pharmaceutiques et dont les données brutes ne sont toujours pas (et ne le seront sans doute jamais au nom du secret des affaires) disponibles; ne permettant pas, de ce fait, une vérification par un organisme réellement indépendant de la véracité de leurs affirmations !
Quant aux protagonistes de cette étude, que penser de leurs conflits d’intérêts personnels ? On y trouve notamment Rory Collins, l’homme qui à reconnu avoir touché plus de 268 millions de £. de la part d’industries pharmaceutiques; Paul Ridker, celui qui à conduit la très controversée (et sponsorisée…) étude Jupiter et dont les liens étroits avec big pharma ne sont plus à démontrer. J’avoue que je n’ai pas étudié les autres (je suis un peu débordé, en ce moment…), mais déjà, rien que ces deux là…
The Lancet : Interpretation of the evidence for the efficacy and safety of statin therapy

Laisser un commentaire