Trial RADIANCEdown

Titre officiel :

Rating atherosclerotic disease change by imaging with a new CETP inhibitor

Date de publication :

19 avril 2007

Durée :

1 ans

Sponsor :

Pfizer

Conflits d'intérets :

Dr. Kastelein reports receiving consulting fees and lecture fees from Pfizer, AstraZeneca, Merck, and Schering-Plough and grant support from Pfizer and AstraZeneca; Dr. Evans, receiving consulting fees from AstraZeneca and grant support from the National Heart, Lung, and Blood Institute and Pfizer; Dr. Barter, receiving consulting fees from Pfizer, AstraZeneca, Merck, and Abbott; lecture fees from Pfizer, AstraZeneca, Abbott, and Merck; and grant support from Pfizer; Drs. Revkin, Shear, and Duggan, being employees of Pfizer; Dr. Grobbee, receiving consulting fees and lecture fees from Pfizer, AstraZeneca, Servier, and Organon and grant support from Pfizer, AstraZeneca, Servier, and Organon; and Dr. Bots, receiving consulting and lecture fees and grant support from Pfizer, AstraZeneca, and Servier.

Participants :

904 patients ayant reçu un diagnostic d'hypercholestérolémie familiale hétérozygote soit détectée par génotypage soit rencontrant les critères diagnostiques décrits par l'Organisation mondiale de la santé.

Interventions :

Sources :

NEJM - Effect of Torcetrapib on Carotid Atherosclerosis in Familial Hypercholesterolemia

Quelques réflexions concernant cette étude clinique :

Première étude de la TORCETRAPIB qui, via une inhibition du CETP ( cholesteryl ester transfer protein), « retient  » le cholestérol sous sa forme HDL protectrice et donc permet d'élever fortement le taux de cholestérol HDL.
Les patients subissaient une échographie de l'artère carotide au moins une fois au départ et lors du suivi (l'ensemble de l'analyse complète) afin de voir si l'augmentation du HDL provoquait une réduction de l'épaisseur moyenne de l'intima-média de la carotide chez les patients atteints d'hypercholestérolémie familiale.
Dès le début, les auteurs donnent le ton : Les résultats de cette étude doivent être examinées à la lumière de l'arrêt récent de l'étude ILLUMINATE (ClinicalTrials.gov nombre, NCT00134264), qui a montré une augmentation de la mortalité toutes causes associée au Torcetrapib.
Ensuite l'étude démontre que le Torcetrapib a provoqué une augmentation supplémentaire relative de 51,9 % du cholestérol HDL et une diminution supplémentaire relative de 20,6 % du cholestérol LDL par rapport à l'Atorvastatine seule. À signaler aussi une augmentation de la pression systolique moyenne de 1,3 mm Hg dans le groupe Atorvastatine seule et de 4,1 mm Hg dans le groupe Torcetrapib–Atorvastatine; soit une augmentation importante, selon méthode des moindres carrés, de 2,8 mm Hg

Efficacité de la statine testée dans le cadre de cette étude :

Aucune amélioration au niveau de la réduction de l'épaisseur moyenne de l'intima-média de la carotide, même plutôt une aggravation... Je cite : nos données indiquent une aggravation de la pathologie conféré par cet inhibiteur de la CETP, malgré une augmentation de 52 % du cholestérol HDL et une diminution conséquente de 21 % du cholestérol LDL en comparaison avec les résultats dans le groupe Atorvastatine uniquement. et plus loin : En fait, l'épaisseur intima–media de l'artère carotide commune, un point secondaire de la fin de notre étude, a apporté la preuve d'athérogenèse accélérée chez les patients qui recevaient le Torcetrapib.
Après, les auteurs se réfèrent à l'étude ENHANCE afin de justifier une diminution de l'épaisseur de l'épaisseur moyenne de l'intima-média de la carotide par une baisse supplémentaire du cholestérol. Je me permettrai de rappeler que l'étude ENHANCE à été publiée avec 2 années de retard, et sous la pression du congrès; Merck and Schering-Plough ne souhaitant pas publier une étude démontrant la plus totale inefficacité de l'Ézétimibe...
Je ne m'attarderai pas sur le reste de l'étude qui cherche à justifier les causes des mauvais résultats pour citer la conclusion officielle de l'étude : En conclusion, l'utilisation du Torcetrapib chez les patients atteints d'hypercholestérolémie familiale n'a pas entraîné une régression de l'athérosclérose, tels qu'évalués par une mesure combinée de l'épaisseur de la paroi de l'artère carotide et même causé la progression de la maladie dans le segment de la carotide commune. Ces effets se sont produits malgré une augmentation sans précédent du niveau de cholestérol HDL (52 %) et une diminution importante du taux de cholestérol LDL (21 %).
Eh oui, 14 % des patients de chaque groupe sont sortis de l'étude pour effets indésirables...
Quelques chiffres remarquables (en pourcentages absolus !): Qui a dit que les hypocholestérolémiants n'avait que peu d'effets secondaires...

En conclusion :

Échec total donc pour cette étude cherchant à promouvoir le Torcetrapib et la hausse artificielle du cholestérol HDL. De plus, il ne faut pas oublier de mettre en parallèle à cette étude le trial ILLUMINATE de sinistre mémoire et concernant aussi le Torcetrapib !
1 2 3 4 5 6