La théorie du « bon » cholestérol une fois de plus mise à mal

Selon une nouvelle étude multi-ethnique sur l’athérosclérose, un taux élevé de cholestérol HDL-C (le soi-disant « bon » cholestérol) ne serait absolument pas synonyme de protection cardiovasculaire chez la femme ménopausée.

Ce n’est pas la première étude qui va dans ce sens, preuve que les choses évoluent !

Allez, encore un peu de temps et nous allons apprendre que finalement, le cholestérol LDL (le soi-disant « mauvais » cholestérol) n’a rien à voir avec les maladies cardiovasculaires et qu’il ne sert strictement à rien de le faire baisser…

 

Laisser un commentaire