Les industries chimiques et pharmaceutiques trichent…

Ce n’est pas nouveau mais ça se confirme une fois de plus !

A l’occasion d’une interview publiée par l’excellent magazine Reporterre des deux journalistes à l’origine des « Monsanto papers », on peut découvrir l’étendu des falsifications, manipulation et corruptions en tout genre dont s’est rendu coupable cette société afin de masquer la dangerosité de son produit phare (le Glyphosate, alias RounUp) alors que la causalité de celui-ci avec les cancers (notamment lymphome non-hodgkinien) est prouvée.

Un élément très instructif est la conclusion fournie par l’une des deux journalistes et que je me permets de citer : « Monsanto n’est cependant pas la seule firme à falsifier des documents à propos de produits chimiques dangereux pour l’environnement ou l’humain, même si elle a sans doute été le plus loin. Ces abus sont fréquents dans l’industrie chimique, comme avec l’industrie du tabac ou pharmaceutique. Ils calculent combien d’argent ils peuvent gagner et combien d’argent ils risquent de perdre en dommages et intérêts s’ils sont démasqués. »

L’art et la manière de nous faire prendre des vessies pour des lanternes

The European Society of Cardiology vient de tirer des conclusions étonnantes : les statines seraient associées à une réduction de la mortalité pour 4 types de cancers. Ce qui est encore plus étonnant, c’est l’art et la manière d’arriver à ces conclusions…
Une étude ayant suivi près d’un million les patients pendant 14 ans a constaté qu’un diagnostic de cholestérol élevé a été associé à un risque plus faible de décès dans les cancers du poumon, du sein, de la prostate et de l’intestin. Jusqu’ici rien de nouveau sous le soleil, ça on le savait déjà (voir page 1001 raisons de ne pas faire baisser son cholestérol…).
Les auteurs arrivent donc logiquement à la conclusion suivante : Après ajustement pour les facteurs qui pourraient influer sur la mortalité, y compris l’âge, le sexe, l’origine ethnique et les dix principales causes de décès au Royaume-Uni, les chercheurs ont constaté que les patients atteints de cancer étaient moins susceptibles de mourir s’ils étaient diagnostiqués avec un cholestérol élevé que s’ils ne l’étaient pas. Un diagnostic de cholestérol élevé a été associé à un risque inférieur de 22% des décès chez les patients atteints d’un cancer du poumon, un risque 43% plus faible de décès pour le cancer du sein, un risque de 47% plus faible de décès pour le cancer de la prostate et un risque inférieur de 30% de décès pour le cancer de l’intestin.
Pour l’instant, vous me suivez et tout va bien, c’est après que ça se complique !
On continue : Nos recherches ont démontré qu’avoir un taux de cholestérol élevé peut augmenter l’espérance de vie et ce résultat est d’autant plus flagrant pour les 4 cas de cancers étudiés. En se basant sur des recherches précédentes, nous sommes en droit de penser qu’il y ait de fortes chances que les statines en soient la raison. Parce que cette corrélation a été étudié dans les 4 cas de cancers, nous pensons que cet effet est dû aux traitements hypocholestérolémiants comme les statines. Ces découvertes vont très certainement pouvoir être étendues à d’autres cas de cancers, mais cela n’est pour le moment qu’une hypothèse qui nécessite d’être confirmée par des études complémentaires.
Autrement dit : Un taux de cholestérol élevé protège du cancer et comme les personnes ayant un taux de cholestérol élevé consomment des statines, donc les statines protègent du cancer !
Des raccourcis tels que celui-là, on peut en faire à volonté : La vitesse est une cause majeure pour les accidents de la route et les conducteurs sous l’emprise de l’alcool ont tendance à conduire moins vite. Donc l’alcool est une cause de diminution des accidents de la route…