Encore une remise en cause des dogmes acquis…

Un article parus dans BMJ fait le point sur les causes des maladies cardiovasculaires et tord le cou à de nombreuses certitudes assénées par les labos pharmaceutiques ainsi que par le corps médical : Le mythe des graisses saturées qui provoque les maladies cardiovasculaires est totalement faux, celles-ci seraient même favorables pour éviter ces dernières, … Lire la suiteEncore une remise en cause des dogmes acquis…

Une consommation élevée de graisses (y compris animales) diminue la mortalité, à contrario une consommation élevée d’hydrates de carbones augmente celle-ci

L’étude « Prospective Urban-Rural Epidemiology PURE », une vaste étude observationnelle sur l’impact des sucres et des graisses sur la mortalité toutes causes et la mortalité cardiovasculaire (CV) démontre que non seulement des apports élevés en graisse et notamment en graisses animales diminueraient le risque de mortalité, mais aussi que des apports élevés (plus de 60 %) en … Lire la suiteUne consommation élevée de graisses (y compris animales) diminue la mortalité, à contrario une consommation élevée d’hydrates de carbones augmente celle-ci

Enfin une étude qui fait du bien…

En effet, les auteurs de cette étude sont arrivés à la conclusion que la consommation de graisses saturées et le taux de cholestérol LD n’ont rien à voir avec les maladies cardiovasculaires et qu’il serait temps de faire cesser les messages prônant la réduction des lipides sériques ainsi que la réduction des graisses saturées alimentaires afin de réduire l’apparition des maladies coronariennes.