Les effets secondaires des inhibiteurs de la CETP

Liste des effets secondaires des inhibiteurs de CETP :

Alors là, accrochez-vous car le premier essai ILLUMINATE de ce produit (chargé non seulement de diminuer le cholestérol LDL mais aussi d’augmenter le cholestérol HDL) est très éloquent :

  • Augmentation de 21 % des décès par maladie cardiovasculaire
  • Augmentation de 20 % des décès par AVC
  • Augmentation de plus de 34 % des hospitalisations pour angor instable
  • Augmentation de 71 % des décès par cancer
  • Augmentation de 900 % des décès par infection
  • Augmentation de 600 % des décès par AVC

Devant une telle catastrophe, l’étude à été terminée prématurément avec une augmentation totale de plus de 60% des décès…
Les autres essais cliniques n’ont pas fait mieux : l’étude ILLUSTRATE confirme 33% de décès en plus, une augmentation des cas d’hypertension et 14% d’abandon de l’étude à cause des effets secondaires; quant à l’étude DEFINE, celle-ci laisse apparaître une amélioration des infarctus non-fatals ainsi que les revascularisations mais au prix d’une augmentation de 300% des décès par cause cardiovasculaires et de 37,50% des décès toutes causes.
Quant à l’étude RADIANCE, celle-ci confirme les effets secondaires suivants :

  • Plus de 29 % de troubles gastro-intestinaux dans le groupe Torcetrapib (24 % dans le groupe Atorvastatine)
  • Plus de 50 % (47 % Atorvastatine) de cas d’infections et d’infestations
  • 35 % (32 % Atorvastatine) de troubles musculosquelettiques et du tissu conjonctif
  • 24 % (21 % Atorvastatine) de troubles du système nerveux
Nom de l'étude Date Ce que l'on peut en retenir...
Safety of Anacetrapib in Patients with or at High Risk for Coronary Heart Disease 2010 Il y a eu 11 décès toutes causes chez les patients du groupe Anacetrapib et 8 chez les patients du groupe placebo. (NDLR : soit 37,5 % de décès en plus dans le groupe Anacetrapib vs Placebo...)
Nom de l'étude Date Ce que l'on peut en retenir...
Effects of Dalcetrapib in Patients with a Recent Acute Coronary Syndrome 2012 La fréquence des événements cardiovasculaires graves a été similaire dans les deux groupes. Cependant, les patients du groupe de Torcetrapib–Atorvastatin avaient plusieurs événements indésirables signalés d'hypertention et plusieurs valeurs de pression artérielle supérieures à 140/90 mmHg.
L'hypertension a été rapportée plus fréquemment comme événement indésirable grave ou indésirable dans le groupe Dalcétrapib que dans le groupe placebo.
Les diarrhées ont été plus fréquentes dans le groupe Dalcétrapib que dans le groupe placebo
Plus de patients ont souffert d'insomnies dans le groupe Dalcétrapib que dans le groupe placebo
Conclusion : Chez les patients ayant eu un syndrome coronarien aigu récent, le Dalcetrapib a augmenté les niveaux de cholestérol HDL, mais n'a pas réduit le risque d'événements cardiovasculaires récurrents.
Nom de l'étude Date Ce que l'on peut en retenir...
Effects of Torcetrapib in Patients at High Risk for Coronary Events 2007 Conclusion : La thérapie par Torcetrapib a entraîné une augmentation du risque de mortalité et de morbidité de mécanisme inconnu. Bien qu'il y avait des preuves d'un effet hors cible du torcetrapib, nous ne pouvons pas exclure des effets indésirables liés à l'inhibition de la CETP.
NDLR : Petit rappel sur les effets secondaires (mortels !) de ce produit :
  • Augmentation de 21 % des décès par maladie cardiovasculaire
  • Augmentation de 20 % des décès par AVC
  • Augmentation de plus de 34 % des hospitalisations pour angor instable
  • Augmentation de 71 % des décès par cancer
  • Augmentation de 900 % des décès par infection
  • Augmentation de 600 % des décès par AVC
Effect of Torcetrapib on the Progression of Coronary Atherosclerosis 2007 La fréquence des événements cardiovasculaires graves a été similaire dans les deux groupes. Cependant, les patients du groupe de Torcetrapib–Atorvastatin avaient plusieurs événements indésirables signalés d'hypertention (23,7 % contre 10,6 %) et plusieurs valeurs de pression artérielle supérieures à 140/90 mmHg (21,3 % contre 8,2 %). Une augmentation soutenue de plus de 15 mm Hg systolique pression s'est produite à 9,0 % des patients dans le groupe de Torcetrapib–Atorvastatin et de 3,2 % des patients dans le groupe Atorvastatine uniquement.
Conclusion : L'inhibiteur de la CETP Ttorcetrapib a été associé à une augmentation substantielle des taux de cholestérol HDL et une diminution des taux de cholestérol LDL. Il a également été associé à une augmentation de la pression artérielle, et il n'y avait aucune diminution significative de la progression de l'athérosclérose coronaire.
NDLR : On peut noter aussi :
  • Augmentation de 33 % des décès dans le groupe Torcetrapib
  • 14 % des patients de chaque groupe ont quitté l'étude à cause d'effets indésirables
Effect of Torcetrapib on Carotid Atherosclerosis in Familial Hypercholesterolemia 2007 nos données indiquent une aggravation de la pathologie conféré par cet inhibiteur de la CETP, malgré une augmentation de 52 % du cholestérol HDL et une diminution conséquente de 21 % du cholestérol LDL en comparaison avec les résultats dans le groupe Atorvastatine uniquement.
En fait, l'épaisseur intima–media de l'artère carotide commune, un point secondaire de la fin de notre étude, a apporté la preuve d'athérogenèse accélérée chez les patients qui recevaient le Torcetrapib.
En conclusion, l'utilisation du Torcetrapib chez les patients atteints d'hypercholestérolémie familiale n'a pas entraîné une régression de l'athérosclérose, tels qu'évalués par une mesure combinée de l'épaisseur de la paroi de l'artère carotide et même causé la progression de la maladie dans le segment de la carotide commune. Ces effets se sont produits malgré une augmentation sans précédent du niveau de cholestérol HDL (52 %) et une diminution importante du taux de cholestérol LDL (21 %).
NDLR : On peut noter aussi :
  • plus de 29% de troubles gastro-intestinaux dans le groupe Torcetrapib (24 % dans le groupe Atorvastatine)
  • plus de 50% (47 % Atorvastatine) de cas d'infections et d'infestations
  • 35 % (32% Atorvastatine) de troubles musculos-quelettiques et du tissu conjonctif
  • 24 % (21% Atorvastatine) de troubles du système nerveux

Conclusion sur les inhibiteurs de la CETP :

Comme on a pu le voir, les résultats des différents essais cliniques n’ont pas été à la hauteur des espérances des labos pharmaceutiques, c’est le moins que l’on puisse dire…
Eli-Lilly (Evacetrapib), Hoffman-Laroche (Dalcetrapib) et Pfitzer (Torcetrapib) ont stoppé tout essai et tentative de commercialisation de leur produit. Seul Merk (Anacetrapib) continu son essai clinique REVEAL.

 Dernière modification : 2017-11-21