1001 raisons de ne pas faire baisser son cholestérol à l’aide de médicaments hypocholestérolémiants

1001 raisons…

Allez, je vous l’accorde, le titre fait un peu prétentieux car je suis encore un peu loin du compte mais primo, cette liste est loin d’être exhaustive et secundo il y a déjà suffisamment d’arguments pour dissuader quiconque de prendre n’importe quel produit faisant baisser le cholestérol …
Et puis j’aime bien, c’est accrocheur comme titre !
Je ne fais figurer dans cette page que les études cliniques traitant uniquement des inconvénients et dangers d’un taux de cholestérol bas. Pour les effets secondaires des statines et autres produits hypocholestérolémiants, veuillez vous référer à la page Les effets secondaires des médicaments hypocholestérolémiants
Bref, les labos se chargeant, à grand renfort de publicités,de communiqués divers ou d’études (reconnues pour être souvent bidonnées et fortement favorables à leurs produits ![1]), de prouver que leurs médicaments hypocholestérolémiants ne sont absolument pas nocifs et que faire baisser le cholestérol est excellent pour votre santé; je me suis attelé à recenser ici le maximum d’études cliniques démontrant que vouloir faire baisser le cholestérol à tout prix à l’aide de médicaments est non seulement inefficace à réduire les maladies cardiovasculaires, mais aussi extrêmement préjudiciable et dangereux pour la santé à long terme.
Pour illustrer ces propos, je me permettrais de faire référence à 2 graphiques de l’étude norvégienne « Norwegian HUNT 2 study »[2] portant sur 52087 patients, âgés de 20 à 74 ans, ayant participé à l’étude de santé de Nord-Trøndelag (chasser 2, 1995-1997) et ayant été suivis pour les causes de mortalité pendant 10 ans. Graphiques qui ont le mérite d’être extrêmement clairs et significatifs :

Risque de mortalité toutes causes en fonction du taux de cholestérol

 

 

 

Risque de décès par maladie cardiovasculaire associée avec différents niveaux de cholestérol total. Risque ratios et 95 % intervalle de confiance pour hommes (boîte bleue) et femmes (losange rouge) séparément. Ajusté pour âge, tabagisme et pression systolique artérielle.
Comme ont peut le voir, un cholestérol élevé favorise effectivement (mais très légèrement) les décès de causes cardiovasculaires, et ce uniquement pour les hommes; la gent féminine, elle n’ayant aucun souci avec le cholestérol : plus celui-ci est élevé, plus la mortalité baisse !

 

 

 

 

 

 

Risque de mortalité toutes causes en fonction du taux de cholestérol

 

 

Risque de décès (toutes causes confondues) associée à différents niveaux des taux de cholestérol total. Risque ratios et 95 % intervalle de confiance pour hommes (boîte bleue) et femmes (losange rouge) séparément. Ajusté pour âge, tabagisme et pression systolique artérielle.
Même si, pour les hommes uniquement, un niveau élevé de cholestérol est responsable d’une (très légère) augmentation des décès de causes cardiovasculaires; en définitif on décède moins toutes causes confondues avec un taux de cholestérol élevé, alors qu’un taux de cholestérol bas augmente le risque global de décès !

Études démontrant les dangers d’un cholestérol bas ou abaissé artificiellement :

Dans les tableaux ci-dessous et pour plus de clarté, je n’y ai fait figurer que les éléments les plus significatifs. Pour plus de précision, vous pouvez vous référer aux articles originaux en cliquant sur le titre de l’étude.

Nom de l'étude Date Ce que l'on peut en retenir...
Whole grain consumption and risk of cardiovascular disease, cancer, and all cause and cause specific mortality: systematic review and dose-response meta-analysis of prospective studies 2016 Le groupe d'intervention a eu une réduction significative du cholestérol sérique par rapport aux témoins (variation moyenne par rapport à la base -13,8% v -1,0%, P <0,001). Les graphiques de Kaplan Meier n'ont montré aucun bénéfice de mortalité pour le groupe d'intervention dans la cohorte aléatoire complète ou pour tout sous-groupe précisé. Il y avait un risque de mort de 22% plus élevé pour chaque réduction de 30 mg / dL (0,78 mmol / L) du taux de cholestérol sérique dans les modèles de régression Cox ajustés par covariée. Il n'y avait aucune preuve d'avantage dans le groupe d'intervention pour l'athérosclérose coronarienne ou les infarctus du myocarde. L'examen systématique a identifié cinq essais contrôlés randomisés pour inclusion (n = 10 808). Dans les méta-analyses, ces interventions de réduction du cholestérol n'ont montré aucune preuve de bénéfices sur la mortalité due à une maladie coronarienne (1,13, 0,83 à 1,54) ou pour toutes les causes de mortalité (1,07, 0,90 à 1,27).
Conclusions Les données probantes fournies par des essais contrôlés randomisés montrent que le remplacement de la graisse saturée dans l'alimentation par l'acide linoleique abaisse efficacement le taux de cholestérol sérique mais ne supporte pas l'hypothèse que cela se traduit par un risque de mort moins élevé par une maladie coronarienne ou pour toutes les causes.
Recovery of Serum Cholesterol Predicts Survival After Left Ventricular Assist Device Implantation 2016 Un faible taux de cholestérol et des lipoprotéines de faible densité ont été associés à une mortalité plus élevée (ajustée de 76%) dans l'insuffisance cardiaque lors de l'implantation d'un dispositif d'assistance ventriculaire gauche (DAVG)
Lipid Paradox in Acute Myocardial InfarctionThe Association With 30-Day In-Hospital Mortality 2015 Sept cent quatre-vingt-quatre patients atteints d'infarctus aigu du myocarde dans le programme de soins coronariens ont été analysés.
Un taux de cholestérol LDL inférieur à 110 mmg / dl et de triglycéride inférieur à 62,5 mmg / dl ont été identifiés comme valeurs seuil optimales pour prédire la mortalité à 30 jours.
Les taux de mortalité réels étaient de 23% chez les patients avec un niveau bas de LDL-cholesterol alors qu’il n’était que de 6% chez les patients avec un taux élevé de LDL-cholesterol, et 14% chez les patients ayant un taux de triglycérides faibles alors qu’il n’était que de 3% chez les patients ayant un taux de triglycérides élevés, respectivement.
Le taux de cholestérol LDL le plus bas était associé à une mortalité accrue de 65% et celui des triglycérides les plus bas était associé à une mortalité accrue de 405%. En outre, par rapport aux patients avec des taux de LDL-cholestérol > 110mg / dl et de triglycérides > 62.5 mg / dl, ceux avec des taux de LDL et de triglycérides inférieurs présentaient un risque accru de mortalité de 990% (ou 10.9x).
Relationship Between Serum Low-Density Lipoprotein Cholesterol and In-hospital Mortality Following Acute Myocardial Infarction (The Lipid Paradox) 2015 L'association entre les niveaux de LDL-C et de C-HDL et mortalité à l'hôpital n'a pas été bien établie à la suite d’AMI (Infarctus Aigu du Myocarde). La relation entre les taux de lipides et de mortalité à l'hôpital toutes causes confondues chez 115,492 patients hospitalisés pour IAM (juillet 2002 à Décembre 2006), inscrite au Registre national des Myocardial Infarction (NRMI) de 4b-5, a été évaluée en utilisant une régression logistique multivariée ajustée des modèles. Moyenne du LDL-C était de 104 ± 38, HDL-C était de 41 ± 14, et les triglycérides 143 ± 83 mg / dl. Par rapport au quartile le plus bas de LDL-C (<77 mg / dl), le risque de mortalité à l'hôpital dans les deuxième à quatrième quartiles ont diminué (odds ratio ajusté 0,79, 0,80 et 0,85, respectivement). Pour le HDL-C, seuls ceux du quartile inférieur (<31 mg / dl) avaient un risque plus élevé de mortalité hospitalière (odds ratio 1,20) par rapport au quartile le plus élevé (≥47 mg / dl). Les résultats de NRMI 4b-5 suggèrent un paradoxe lipidique, avec des niveaux inférieurs de LDL-C associés à un risque accru de mortalité à l'hôpital, contrairement aux résultats en dehors de la phase aiguë. Conformément aux analyses précédentes, les plus bas niveaux de HDL-C ont été associés à une augmentation de la mortalité à l'hôpital.
Continuous decline in mortality from coronary heart disease in Japan despite a continuous and marked rise in total cholesterol: Japanese experience after the Seven Countries Study. 2015 La mortalité coronarienne ajusté selon l'âge n'a cessé de baisser entre 1980 et 2007 dans tous ces pays (Canada, la France, le Japon, l'Espagne, la Suède, le Royaume-Uni et Etats-Unis). La baisse a été accompagnée d'une baisse constante des taux de cholestérol total, sauf au Japon, où le cholestérol total en continu a augmenté. Dans la cohorte de naissance des personnes actuellement âgées de 50-69 ans, le taux de cholestérol total ont été plus élevés au Japon qu'aux États-Unis, mais la mortalité coronarienne au Japon est resté le plus bas:> 67% plus faible chez les hommes et> 75% plus faible chez les femmes par rapport aux Etats-Unis. La direction et l'ampleur des changements dans d'autres facteurs de risque étaient généralement similaires entre le Japon et les autres pays.
CONCLUSIONS: La baisse de la mortalité coronarienne en dépit d'une hausse continue des taux de cholestérol total est unique. L'observation peut suggérer certains facteurs de protection uniques japonais (NDT : et aussi d’autres facteurs plus proches de nous comme le régime méditerranéen...).
Lack of an association or an inverse association between low-density lipoprotein cholesterol and mortality in the elderly: a systematic review. 2015 Nous avons identifié 19 études de cohorte incluant 30 cohortes avec un total de 68 094 personnes âgées, où la mortalité toutes causes confondues a été enregistré dans 28 cohortes et CV la mortalité dans 9 cohortes. Une association inverse entre la mortalité toutes causes et de niveau de LDL-C a été observée dans 16 cohortes (dont 14 avec une signification statistique) représentant 92% des le nombre de participants où cette association était enregistrée. Dans le reste, aucune association n'a été trouvée. Dans deux cohortes, la mortalité CV était le plus élevé pour le quartile le plus bas de LDL-C avec une signification statistique; dans sept cohortes, aucune association n'a été trouvée.
Conclusions: Un taux élevé de LDL-C est inversement associée à la mortalité pour la plupart des personnes de plus de 60 ans. Cette constatation est incompatible avec l'hypothèse du cholestérol (à savoir que le taux de cholestérol, en particulier le LDL-C, est intrinsèquement athérogène). Depuis les personnes âgées avec taux élevé de LDL-C vivent aussi longtemps ou plus longtemps que ceux ayant un faible taux de LDL-C, notre analyse fournit des raisons de remettre en question la validité de l’hypothèse du cholestérol. De plus, notre étude fournit la justification d'une réévaluation des lignes directrices recommandant la réduction pharmacologique du LDL-C chez les personnes âgées en tant que composant d'une stratégie de prévention des maladies cardiovasculaire.
Lipid paradox in acute myocardial infarction-the association with 30-day in-hospital mortality 2015 N'ayant pas accès au contenu intégral, je vous cite la conclusion formulée par un médecin américain : Les auteurs ont constaté que les personnes ayant un niveau plus bas de LDL-cholestérol et de triglycérides avaient un risque significativement plus élevé de mortalité comparativement aux patients à plus haut taux de cholestérol LDL et de triglycérides. En fait, un taux de LDL-cholestérol inférieur à 110 mmg/dl et triglycérides inférieur à 62,5 mmg/dl ont été identifiés comme des valeurs de seuil optimal pour prédire la mortalité à 30 jours. Le niveau inférieur de LDL-cholestérol ayant été associé à une augmentation de 65 % de la mortalité et le taux inférieur de triglycérides ayant été associée à une augmentation de 405 % de mortalité. En outre, comparativement aux patients avec des niveaux de LDL-cholestérol > 110 mg/dl et triglycérides > 62,5 mg/dl, ceux avec des niveaux abaissés de LDL et de triglycérides ont un risque accru de mortalité de 990% (ou 10,9 x).
Low cholesterol is associated with mortality from stroke, heart disease, and cancer: the Jichi Medical School Cohort Study. 2015 Le HR (rapport des risques ajusté selon l'âge) du groupe ayant le taux de cholestérol le plus bas présentait un nombre d'accidents vasculaires cérébraux hémorragiques, d'insuffisances cardiaques (à l'exclusion de l'infarctus du myocarde) et de mortalité par cancers significativement plus élevée que ceux du groupe cholestérol modéré, pour chaque cause de décès.
Un faible taux de cholestérol était liée à une mortalité élevée même après l'exclusion de l'analyse des décès dus aux maladies du foie,. Un taux élevé de cholestérol n'était pas un facteur de risque de mortalité.
High Cholesterol Levels Are Associated with Improved Long-term Survival after Acute Ischemic Stroke 2014 Un faible taux de cholestérol était associé à un âge avancé, à une pression artérielle basse, à une angine de poitrine et à un risque de décès plus élevé.
Le risque de mortalité a augmenté chez les patients présentant un taux de cholestérol faible (rapport de risque: 1,97, intervalle de confiance à 95%: 1,05-3,69), après ajustement pour l'âge et le score à l'admission.
Low serum LDL cholesterol levels are associated with elevated mortality from liver cancer in Japan: the Ibaraki Prefectural health study. 2013 Les taux de risque de taux de cholestérol LDL de 80 mg / dl étaient de 4,33 (95% d'intervalle confiant [IC]: 1,94, 9,68), pour les taux de cholestérol LDL de 80 à 99 mg / dl était de 1,03 (IC 95% : 0,42, 2,53) et pour les taux de cholestérol LDL de ≥120 mg / dl était de 0,43 (IC 95%: 0,20, 0,92) par rapport aux taux de cholestérol LDL de 100-199 mg / dl (p pour la tendance >0,01).
Par conséquent, le faible taux de cholestérol LDL est associé à un risque élevé de mortalité par cancer du foie. Le faible taux de cholestérol LDL peut être un marqueur prédictif pour la mort due au cancer du foie.
Is the use of cholesterol in mortality risk algorithms in clinical guidelines valid? Ten years prospective data from the Norwegian HUNT 2 study. 2012 Chez les femmes, le taux de cholestérol était inversement proportionnel à la mortalité toutes causes confondues [hazard ratio (HR): 0,94; Intervalle de confiance (IC) de 95%: 0,89-0,99 par augmentation de 1,0 mmol L (-1)] ainsi que la mortalité par CVD (HR: 0,97; IC 95%: 0,88-1,07). L'association avec la mortalité par IHD (HR: 1,07, 95% CI: 0,92-1,24) n'était pas linéaire mais semblait suivre une courbe en U, avec la mortalité la plus élevée <5,0 et ≥ 7,0 mmol L (-1). Chez les hommes, l'association du cholestérol à la mortalité par CVD (HR: 1,06; IC 95%: 0,98-1,15) et au total (HR: 0,98; IC 95%: 0,93-1,03) a suivi un profil en «U».
Si nos résultats sont généralisables, les recommandations cliniques et de santé publique concernant les «dangers» du cholestérol devraient être révisées. Cela est particulièrement vrai pour les femmes, pour qui le taux de cholestérol modérément élevé (selon les normes actuelles) peut s'avérer non seulement inoffensif mais même bénéfique.
Is the use of cholesterol in mortality risk algorithms in clinical guidelines valid? Ten years prospective data from the Norwegian HUNT 2 study 2012 NDLR : Cette étude comporte de nombreux graphiques et tables dont je vous recommande la lecture car beaucoup plus parlant que les extraits ci-dessous !
La figure 1 montre la mortalité CVD pour la population HUNT 2 au cours de la période de suivi de 10 ans (taux de mortalité pour 1000 personnes-années), en fonction de chaque niveau des facteurs de risque présents dans le système SCORE internationale. Ce modèle a montré une tendance générale à la hausse de mortalité pour une augmentation de l'un des facteurs de risque inclus, sauf pour le taux de cholestérol, où aucune association n'a été observée. Les résultats étaient similaires en ce qui concerne la mortalité toutes causes confondues et la mortalité IHD (données non présentées).
Chez les femmes, le taux de cholestérol sérique avait une association inverse avec la mortalité toutes causes confondues ainsi que la mortalité CVD. L'association avec la mortalité IHD semblait suivre une courbe en forme de U.
Chez les hommes, le taux de cholestérol ne semble pas être linéairement associée à la mortalité, mais l'association a plutôt suivi une courbe en forme de U, avec la plus faible mortalité figurant dans la deuxième catégorie de taux de cholestérol (5,0 à 5,9 mmol L-1). Ceci était apparent pour toutes les catégories de mortalité. Par conséquent, le taux de cholestérol analysé comme une variable continue n'a pas montré une association linéaire statistiquement significative avec la mortalité.
Les RR concernent le risque de décès chez les individus avec un taux élevé de cholestérol sérique (≤5.5 mmol L-1) par rapport à ceux dont les niveaux (<5,5 mmol L-1). Avoir des niveaux de cholestérol au-dessus de 5,5 mmol L-1 n'a pas été associée à une mortalité accrue, que ce soit chez les fumeurs ou les non-fumeurs (NDLR : par contre, la catégorie des fumeurs a été fortement associée à une mortalité accrue par rapport aux non-fumeurs…)
Dans cette étude de validation des lignes directrices actuelles pour la prévention des MCV, qui est basée sur de nouvelles données épidémiologiques à partir d'un vaste et représentatif population norvégienne, nous avons trouvé que le cholestérol total était un facteur de risque surestimé. Nos résultats contredisent la démarcation de bien établie de la limite (5 mmol L-1) entre les «lignes directrices bonnes» et «trop élevées» de niveaux de cholestérol. Ils contredisent également l'idée vulgarisée d'une relation linéaire positive entre le cholestérol et la maladie mortelle. Les directives sur la prévention des maladies cardiovasculaires peuvent ainsi être erronées, en particulier en ce qui concerne de nombreuses femmes qui ont des niveaux de cholestérol dans la gamme de 5 à 7 mmol L-1 et sont actuellement encouragés à mieux prendre soin de leur santé.
Prognostic significance of serum cholesterol, lathosterol, and sitosterol in old age; a 17-year population study 2011 Le taux de cholestérol inférieur à 5,0 mmol / L a été associé à une mortalité accélérée toutes causes confondues (rapport de risque ajusté selon l'âge et le sexe: 1,54; IC 95% 1,21-1,97; P <0,001) et mortalité vasculaire (HR 2,13 (1,42-3,07) ; P <0,001). Le lathostérol (indiquant la synthèse du cholestérol) et le sitostérol (indiquant l'absorption du cholestérol) ont également diminué avec la détérioration de la santé. Les faibles taux de lathostérol, de sitostérol et de cholestérol prédisaient la mortalité de façon additive et indépendante les uns des autres. Lorsque les trois stérols étaient élevés (> médiane) ou bas, la survie ajustée selon l'âge et le sexe était de 9,9 et 5,6 ans (p <0,001).
Conclusion. Une diminution de la synthèse et de l'absorption du cholestérol et un faible taux de cholestérol sérique sont associés à une détérioration de la santé et indiquent une altération de la survie chez les personnes âgées.
Low Serum Cholesterol Level and Increased Ischemic Stroke Mortality 2011 En comparaison avec le groupe avec le plus faible taux de cholestérol (<160 mg / dL), les risques relatifs de décès par l'AVC ischémique ont été constamment et significativement plus faible dans tous les autres groupes de cholestérol après ajustement pour les facteurs de risque cliniques.
Baseline low-density lipoprotein cholesterol levels and outcome in patients with heart failure. 2010 Les patients ayant les taux de cholestérol LDL de base les plus élevés avaient des résultats significativement améliorés, tandis que ceux avec les plus bas taux de cholestérol LDL avaient la mortalité la plus élevée. Lorsqu'il a été analysé en ce qui concerne l'utilisation des statines, il est apparu que l'association négative entre le taux de cholestérol LDL et la mortalité était présente seulement chez les patients atteints de insuffisance cardiaque qui ont été traités avec des statines. En conclusion, des taux de cholestérol LDL plus faibles semblent prédire des résultats moins favorables chez les patients atteints d'IC, en particulier ceux qui prennent des statines, ce qui soulève des questions sur la nécessité d'une stratégie agressive de réduction du cholestérol LDL chez les patients atteints d'IC, quelle qu'en soit la cause.
The Relationship between Total Blood Cholesterol Levels and All-cause Mortality in Fukui City, and Meta-analysis of This Relationship in Japan 2009 Dans la présente étude, nous avons recalculé ses données pour la méta-analyse. Le risque relatif (RR) de mortalité toutes causes ajusté pour l'âge et le sexe a montré une tendance à la baisse avec les taux de cholestérol total (p pour la tendance <0,0001).
La méta-analyse a révélé que le RR était significativement plus élevé dans le groupe <160 mg/dL (<4,14 mmol/L) [RR = 1,71 (1,41, 2,08)] que dans le groupe de référence [160-199 mg/dL (4,14- 5,18 mmol/L)] et que les RR dans le groupe 200-239 mg/dL (5,18-6,21 mmol/L) [RR = 0,83 (0,74, 0,94)] et ≥ 240 mg/dL (≥ 6,22 mmol/L ) [0,78 (0,65, 0,95)] étaient significativement plus faibles que dans le groupe de référence lorsque les hommes et les femmes étaient combinés.
Nous suggérons que les sujets japonais ayant un taux de cholestérol ≥240 mg/dL (≥6,22 mmol/L) ne doivent pas être considérés comme hypercholestérolémiques ou dyslipidémiques, sauf en cas de troubles génétiques comme l'hypercholestérolémie familiale car ils se situent dans les niveaux les plus sûrs pour ce qui est de la mortalité toutes causes.
Serum lipid levels and 3-month prognosis in Chinese patients with acute stroke. 2008 Nous avons constaté que les niveaux médians de cholestérol sérique total (CT), de triglycérides (TG) et de cholestérol des lipoprotéines de haute densité (HDL-C) chez les patients ayant un bon pronostic après un AVC aigu étaient significativement plus élevés (P <0,005) que ceux des patients avec un mauvais pronostic. Les faibles niveaux de CT de sérum, TG et HDL-C (P <0,05) étaient liés de façon indépendante à une augmentation à 3 mois des mauvais résultats après un AVC ischémique aigu et ICH. Cependant, il n'y avait pas de relation significative entre les niveaux de LDL-C et les résultats à 3 mois.
CONCLUSION: Les données de cette étude montrent que de faibles niveaux de TC de sérum, TG et HDL-C sont de forts prédicteurs indépendants à 3 mois des mauvais pronostics chez les patients ayant subi un AVC ischémique aigu et d'ICH.
The relationship between serum total cholesterol and all-cause or cause-specific mortality in a 17.3-year study of a Japanese cohort. 2007 Dans les groupes de cholestérol total (TC) les plus bas (<4,14 mmol/L, 160 mg/dl) et le plus élevé (≥6,71 mmol/L, 260 mg/dl), il y avait une association positive entre TC et le risque de mortalité toutes causes.
Le groupe de cholestérol le plus bas présentait un risque accru de maladie du foie (HR 3,03, IC 95%, 1,70-5,43), tandis que le groupe de cholestérol total le plus élevé présentait un risque accru de coronaropathie.
Estimation of effect of lipid lowering treatment on total mortality rate and its cost-effectiveness determined by intervention study of hypercholesterolemia. 2007 Nous avons estimé les taux de mortalité des personnes âgées de 30-69, avec chaque groupe de classement du niveau de TC (Total Cholesterol) pour chaque cause. Dans l'hypothèse où le niveau TC diminue de 240-259 mg / dl à 160-179 mg / dl ou 180 à 199 mg / dl avec la thérapie de drogue, nous avons calculé les différences entre les taux de mortalité de la classification. Quand nous avons trouvé un effet positif de la réduction du niveau TC, nous avons effectué des analyses coût-efficacité du nombre nécessaire à traiter (NNT).
CONCLUSIONS: Une réduction du niveau de TC de 240-259 mg / dl à 160-199 mg / dl conduit à une augmentation du taux de mortalité totale dans la population japonaise. Le traitement doit être réévaluée à partir des deux points de vue bénéfice/risque et coût-efficacité.
Serum total cholesterol levels and risk of mortality from stroke and coronary heart disease in Japanese: The JACC study. 2006 Les cas d'AVC et plus spécifiquement d'hémorragie intraparenchymateuse avaient des valeurs de niveaux sériques moyens inférieures de cholestérol total par rapport aux sujets témoins. Le risque de mortalité par hémorragie intraparenchymateuse était significativement plus élevé pour les personnes ayant de faibles niveaux de cholestérol total [moins de 4,14 mmol / L (160 mg / dl)] que ceux avec des niveaux plus élevés. Le risque de mortalité par maladie coronarienne pour les personnes avec les taux sériques de cholestérol total supérieur ou égal à 6,72 mmol / L (260 mg / dl) était significativement plus élevé que ceux avec des niveaux inférieurs à 4,14 mmol / L (160 mg / dl). De Faibles taux de cholestérol total sont associés à une forte mortalité par hémorragie intraparenchymateuse tandis que les niveaux élevés sont associés à une mortalité élevée de la maladie coronarienne chez les Japonais. NDLR : N'ayant pas accès à l'étude complète, je n'ai pu hélas voir quel était le rapport entre «forte mortalité» vs «mortalité élevé»...
Why Eve is not Adam: prospective follow-up in 149650 women and men of cholesterol and other risk factors related to cardiovascular and all-cause mortality. 2004 Chez les hommes, sur toute la gamme d'âge, bien qu'à la limite de la significativité pour les moins de 50 ans, et les femmes de moins de 50 ans, un faible taux de cholestérol était significativement associée à la mortalité toutes causes confondues, montrant des associations significatives avec la mort par cancer, maladies du foie, et les maladies mentales.
Pour la première fois, nous démontrons que l'effet d'un faible taux de cholestérol se produit même chez les répondants plus jeunes, en contradiction avec les évaluations précédentes chez les cohortes de personnes âgées que ce soit un proxy (?) ou un marqueur de fragilité survenant avec l'âge.
Hypocholesterolemia in sepsis and critically ill or injured patients 2003 L'hypocholestérolémie est une observation importante après un traumatisme. Dans une étude de patients gravement malades victimes de traumatismes, le taux de cholestérol était significativement plus faible (119 ± 44 mg/dl) que les valeurs attendues (201 ± 17 mg/dl). Dans les patients qui sont décédés, le taux de cholestérol final a chuté de 33 % contre une augmentation de 28 % chez les survivants. Le taux de cholestérol avaient été également affecté par une infection ou un dysfonctionnement organique. D'autres études ont illustré l'importance clinique de l'hypocholestérolémie. Car les lipoprotéines pouvant neutraliser les lipopolysaccharides, l'hypocholestérolémie peut nuire aux résultats. De nouvelles thérapies visant à accroître le taux de cholestérol bas peuvent devenir des options importantes pour le traitement des septicémies.
The relationship between cholesterol and survival in patients with chronic heart failure. 2003 Dans l'étude de dérivation, la survie à 12 mois était de 78% et 56% à 36 mois. Une augmentation du taux de cholestérol sérique total a été un facteur prédictif de la survie (hazard ratio 0,64), indépendamment de l'étiologie de CHF (Chronic Heart Failure), l'âge, la fraction d'éjection ventriculaire et la capacité d'exercice. Les courbes caractéristiques ont démontré une meilleure valeur de coupure ≤ 5,2 mmol / l (200,8 mg / dl) comme étant le meilleur prédicteur de la mortalité à 12 mois. Dans le groupe de validation, la survie à un an était de 88% et la survie de trois ans était de 68%. La chance de survie a augmenté de 25% pour chaque mmol / l d'augmentation du cholestérol total. Les taux de survie au-dessus et en dessous de la valeur de coupure pour le cholestérol chez les patients atteints d'une cardiopathie ischémique (n = 181) ont été de 92% par rapport à 75% à un an et 72% contre 50% à trois ans.
CONCLUSIONS: Chez les patients avec CHF, la réduction du cholestérol sérique total est indépendamment associée à un mauvais pronostic.
Which cholesterol level is related to the lowest mortality in a population with low mean cholesterol level: a 6.4-year follow-up study of 482,472 Korean men. 2000 Un faible taux de cholestérol (<165 mg/100 ml) était associé à un risque accru de mortalité totale, même après l'élimination des décès survenus au cours des 5 premières années de suivi. Le risque de décès par maladie coronarienne a augmenté de façon significative chez les hommes ayant le taux de cholestérol le plus élevé (> ou = 252 mg / 100 ml). Il y avait diverses relations entre le taux de cholestérol et la mortalité par cancer par site. La mortalité par cancer du foie et du côlon était significativement associée à un taux de cholestérol très faible (<135 mg/100 ml) sans aucune preuve d'un effet préclinique hypocholestérolémiant.
Le taux de cholestérol associé à la plus faible mortalité variait de 211 à 251 mg/100 ml, ce qui était supérieur au taux moyen de cholestérol des sujets de l'étude.
Role of hypoalbuminemia and hypocholesterolemia as copredictors of mortality in acute renal failure. 1999 Les prédicteurs associés à un risque élevé de décès identifiés dans cette étude comprennent LC (Low Cholesterol) 35 g / litre par rapport à 48% chez ceux avec de l'albumine sérique 150 mg / dl (> 3,9 mmol / litre) que chez ceux dont les niveaux étaient
CONCLUSION : La survie dans l'ARF (Acute Renal Failure) est modifiée de façon significative par les niveaux de cholestérol et de l'albumine. Parce que les deux LC (Low Cholesterol) et LA (Low Albumine) peuvent être cytokine, leur présence dans les ARF devrait être considéré comme de mauvais augure.
Immune system differences in men with hypo- or hypercholesterolemia. 1997 Les preuves épidémiologiques indiquent qu'une hypocholesterolemie relative chez des individus apparemment sains est associée à une augmentation subséquente de mortalité ultérieure d'un cancer et d'autres causes de décès non-atherosclerotique.
Par rapport au groupe de cholestérol élevé, les hommes hypocholestérolémiques avaient beaucoup moins de lymphocytes circulants, moins de cellules T totales, et moins de cellules CD8 + (P <0,05). Les tendances à moins de cellules CD4 + et moins de libération d'IL-2 en réponse à la PHA ont été également noté dans le groupe hypocholestérolémiques, par rapport au groupe de cholestérol élevé. Ces données fournissent des preuves préliminaires des différences du système immunitaire chez les individus en bonne santé avec une hypo ou une hypercholestérolémie.
Low serum total cholesterol concentrations and mortality in middle aged British men 1995 Les concentrations sériques de cholestérol faible (<4,8 mmol / l), présents dans 5% (n = 410) des hommes, ont été associés à la plus forte mortalité, toutes causes confondues, en grande partie due à une augmentation significative des décès par cancer (ajusté selon l'âge du risque relatif de 1,6; <4,8 v 4.8 au 5.9 mmol / l) et dans d'autres décès non cardiovasculaires (ajusté selon l'âge du risque relatif de 1,9).Une faible concentration de cholestérol sérique a été associée à une augmentation de la prévalence de plusieurs maladies et des indicateurs de mauvaise santé et avec des caractéristiques de style de vie tels que le tabagisme et l'alcoolisme. Après ajustement pour ces facteurs dans l'analyse multivariée le risque accru de cancer a été atténuée (risque relatif de 1,4 ) et l'association inverse avec d'autres causes, non-cancéreuses non cardiovasculaire était plus significative (risque relatif de 1,5; <4,8 v 4,8 à 5,9 mmol / l).
Conclusion : L'association entre des concentrations de cholestérol sérique total relativement faible et l'excès de mortalité semblait être due au cancer préclinique et d'autres maladies non cardiovasculaires. Ceci suggère que les programmes de santé publique en encourageant les concentrations moyennes inférieures de cholestérol total sont peu susceptibles d'être associée au cancer accru ou d'une autre la mortalité non cardiovasculaire.
Low total cholesterol is associated with high total mortality in patients with coronary heart disease. The Bezafibrate Infarction Prevention (BIP) Study Group. 1997 Le risque relatif de mortalité toutes causes chez les patients avec une faible teneur en cholestérol par rapport aux autres a été de 1,49 (95 % CI: 1.16-1,91). Le risque relatif de décès non cardiaque était 2,27 fois plus élevé dans le groupe de faible teneur en cholestérol que chez les témoins (IC à 95 %: 1,49-3.45), tandis que le risque de mort cardiaque était identique dans les deux groupes (risque relatif 1,09 [IC95 : 0,76-1,56). La cause la plus fréquente de décès non cardiaque associée à une faible teneur en cholestérol total était le cancer. Ces résultats chez les patients avec maladie coronarienne ajoutent du poids à des études antérieures associant faible taux de cholestérol total à un risque accru de décès non cardiaque.
Low serum cholesterol, serotonin metabolism, and violent death 1995 Thèse d'un futur doctorant hollandais et démontrant la relation entre taux de cholestérol abaissé et décès violents de cause non-cardiovasculaires (accidents, violences et suicides). Ça fait froid dans le dos...
Les résultats des essais cliniques d'abaissement du taux de cholestérol ont souvent démontré des risques accrus de mort violente associés à une faible teneur en cholestérol.
Serum total cholesterol and long-term coronary heart disease mortality in different cultures. Twenty-five-year follow-up of the seven countries study. 1995 Les taux de mortalité normalisés selon l'âge par CHD dans les six cohortes varient de 3% à 20%. Les RR pour le plus haut quartile de cholestérol par rapport à la plus faible variait de 1,5 à 2,3, sauf pour la RR du Japon de 1,1. Pour un niveau d'environ 5,45 mmol / L de cholestérol (210 mg / dL), les taux de mortalité de CHD variait de 4% à 5% au Japon et en Europe du Sud de la Méditerranée à environ 15% en Europe du Nord. Cependant, l'augmentation relative de la mortalité coronarienne en raison d'une augmentation du cholestérol donnée était similaire dans toutes les cultures, sauf le Japon.
Dans toutes les cultures, le cholestérol est linéairement lié à la mortalité coronarienne, et l'augmentation relative des taux de mortalité par maladie coronarienne avec une augmentation du cholestérol donnée est la même. La grande différence dans les taux de mortalité par maladie coronarienne absolus à un niveau de cholestérol donné, cependant, indique que d'autres facteurs, comme l'alimentation, qui sont typiques pour les cultures avec un risque de CHD bas sont également importants à l'égard de la prévention primaire.
Serum total cholesterol and mortality in a Japanese population. 1994 Il y avait une association inverse significative du niveau cholestérol sérique avec la mortalité totale et le cancer pour les hommes, et aucune association significative pour les femmes. L'association de maladie dues au cholestérol, bien que non significative, a été positive pour les maladies coronariennes et d'autres décès dus aux maladies cardiovasculaires, et inverse pour les décès non-cardiovasculaires et non-cancer dans les deux sexes. L'association inverse du cholestérol sérique avec la mortalité totale et le cancer pour les hommes est restée significative après ajustement pour l'âge, la classification des emplois, la catégorie de l'hypertension, la consommation d'alcool d'habitude, le tabagisme et l'indice relatif de poids. Un niveau de cholestérol inférieur de 34 mg / dl a été associée à un risque 21% plus élevé de la mortalité totale et d'un risque 26% plus élevé de décès par cancer. Ces associations inverses étaient plus forts chez les gros buveurs actuels (≧ 56 g d'éthanol par jour) que chez les autres hommes. L'association inverse entre les taux sériques de cholestérol et le cancer était également significatif quand les décès des 5 premières années ont été exclus de l'analyse.
Low Serum Cholesterol and Mortality - Which Is the Cause and Which Is the Effect ? 1994 Le taux de mortalité toutes causes des facteurs de risque ajusté était de 30% plus élevé chez les personnes avec une baisse du taux de CT (Cholestérol Total) à partir du niveau moyen (180 à 239 mg / dL) à faible (<180 mg / dL) CT que chez les personnes restantes à un niveau de CT stable et moyen. En revanche, il n'y avait pas d'augmentation significative du risque de mortalité toutes causes confondues chez les cohortes d'hommes avec des niveaux faibles mais stables de CT.
Une réduction de 32 mg / dl de CT était significativement associée à un risque excessif de cancer hématopoïétique, de cancer de la prostate, de l’œsophage et généralisé ainsi que pour la mortalité résultant de maladies du foie bénigne et la mortalité toutes causes confondues.
Par rapport aux hommes restant à un niveau de CT moyen, ceux avec des niveaux constamment élevés de CT et ceux qui connaissent une hausse à partir d'un faible niveau vers un niveau élevé de CT avaient un risque significativement plus élevé de mortalité cardiovasculaire. Cependant, un seul décès d'origine cardiovasculaire a été observée dans la catégorie de changement d'un faible niveau vers un haut niveau de CT. Pour la mortalité par cancer, les sujets dont les niveaux de CT modifiés à partir d'un niveau moyen à faible ont montré une augmentation significative du risque. De même, une élévation significative de la mortalité non cancéreuse, non cardiovasculaire et le risque de mortalité toutes causes confondues a été observée chez les sujets de l'étude montrant une baisse de CT à partir d'un niveau moyen à un niveau bas.
Nous avons observé un risque important de cancer et de mortalité toutes causes confondues chez les hommes dont les niveaux CT ont diminué du niveau de base moyen (180 à 239 mg / dL) au niveau faible (<180 mg / dL). Les conclusions ci-dessus concernant la mortalité par cancer sont en accord avec les résultats de l'essai « Multiple Risk Factor Intervention Trial », dans lequel les participants qui sont morts de cancer connu dans l'année suivant la chute du taux de cholestérol sérique qui était de 22,7 mg / dL (0,59 mmol / L ) était supérieure à celle des participants survivants du même groupe de randomisation et de tabagisme. Ces résultats soutiennent également des données longitudinales publiées par « Pekkanen et al » de l'étude « Seven Countries Study » dans lesquels une baisse du taux de CT a aussi tendance à être associée au décès par cancer parmi la cohorte la plus âgée. Une diminution du taux de CT a aussi été associée à une mortalité cardiovasculaire et globale élevée chez les hommes et les femmes dans le de suivi à 30 ans de l'étude de Framingham.
De très faibles concentrations de cholestérol sérique ont fourni l'hypothèse que celui-ci était un facteur causal dans le développement des anévrismes intracrâniens, des lésions qui sont susceptibles de se rompre et provoquer des saignements intracérébraux. Le mécanisme proposé impliquerait un effet de l'affaiblissement de l'architecture vasculaire en teneur en cholestérol insuffisante dans les membranes des cellules endothéliales des petits vaisseaux intracrâniens.
La relation inverse entre le changement de CT et le cancer hématopoïétique peut être expliquée par l'activité anti-cholestérol des cellules néoplasiques dans le stade asymptomatique. Une autre preuve de la causalité inverse est fournie par des études montrant qu'un faible niveau de CT revient à des concentrations habituelles avec la chimiothérapie et le succès de la rémission de la maladie. En conclusion, les résultats de cette analyse longitudinale, ainsi que la plausibilité biologique cohérent de causalité inverse existante, soutiennent l'hypothèse qu'un faible niveau de CT, indépendamment des facteurs de risque pris en compte dans cette étude, semble être une manifestation de l'activité de la tumeur ou la conséquence de maladies chroniques du foie.
The low cholesterol-mortality association in a national cohort. 1992 Le cholestérol sérique en dessous de 4,1 mmol / L a été associée à un risque accru de décès en comparaison avec le taux de cholestérol sérique de 4.1 à 5.1 mmol / l (risque relatif (RR) pour les femmes = 1,7; pour les hommes RR = 1,4). Cependant, la relation de cholestérol faible mortalité a été modifié par le temps, l'âge et chez les personnes âgées, le niveau d'activité. L'association cholestérol faible mortalité était plus forte dans les 10 premières années de suivi. En outre, cette relation a eu lieu principalement chez les personnes âgées (RR pour faible taux de cholestérol sérique chez les femmes de 35-59 ans = 1,0, pour les femmes de 70-74 ans, RR = 2,1; RR pour faible taux de cholestérol sérique chez les hommes de 35-59 ans = 1,2, pour les hommes de 70-74 ans, RR = 1,9).
Serum Cholesterol Level and Mortality Findings for Men Screened in the Multiple Risk Factor Intervention Trial 1992 Une relation forte et positive graduée était évidente entre le taux de cholestérol sérique mesurée à la sélection initiale et la mort d'une maladie cardiaque coronarienne. Cette relation a persisté pendant la période de suivi de 12 ans. Aucune association n'a été observée entre le taux de cholestérol sérique et d'AVC. L'absence d'une association a été globalement en raison de différentes relations de taux de cholestérol sérique avec hémorragie intracrânienne et d'AVC non hémorragique. Pour ce dernier, une association positive avec gradient du taux de cholestérol sérique était évidente. Pour une hémorragie intracrânienne, le taux de cholestérol inférieur à 4,14 mmol / L (<160 mg / dL) ont été associés à une double augmentation du risque.
Un taux de cholestérol sérique inférieur à 4,14 mmol / L (<160 mg / dL) a également été associé à une augmentation significative du risque de décès par cancer du foie et du pancréas; les maladies digestives, la cirrhose hépatique particulièrement; suicide; et le syndrome de dépendance à l'alcool. En outre, des associations inverses significatives ont été observés entre le taux de cholestérol et les cancers du poumon, lymphatique, des systèmes hématopoïétiques ainsi que la broncho-pneumopathie chronique obstructive.
Health Policy on Blood Cholesterol : Time to Change Directions. 1992 La forme en U concernant l'association entre le niveau de cholestérol dans le sang et la mortalité a été rapportée dans de nombreuses études au cours des deux décades. La branche droite du U concerne le risque plus élevé de décès par maladie coronarienne (CHD) pour des niveaux plus élevés de cholestérol dans le sang ; Cette association positive, démontrée lors d'essais cliniques est la pierre angulaire de la politique des États-Unis visant à l'abaissement du taux de cholestérol. Le flanc gauche du U est le risque plus élevé de décès dus à des causes non-CHD pour des niveaux inférieurs de cholestérol dans le sang.
Il existe un lien entre faible taux de cholestérol et décès de cause non-cardiovasculaire chez les hommes et les femmes. Il n'y a donc plus aucun doute que les 6 % d'adultes d'âge moyen avec des valeurs de cholestérol inférieur à 160 mg/dl sont concernés par l'augmentation du risque de mourir de plusieurs causes, qui comprennent cancers du poumon, autres cancers non-colon, maladie respiratoires et digestives, traumatisme, accident vasculaire cérébral hémorragique et autres causes résiduelles.
Low serum cholesterol concentration and short term mortality from injuries in men and women 1992 Une forte relation négative entre la concentration de cholestérol et de la mortalité de blessures a été trouvé chez les hommes au cours des sept premières années de suivi. Le risque relatif dans la tranche inférieure de 25% de la distribution de cholestérol était de 2,8 par rapport au sommet de 25%. La plupart des décès l'ont été par suicides avec un risque relatif correspondante de 4,2 .
CONCLUSIONS: l'ensemble des observations provenant d'essais d'intervention confirment l'existence d'une relation entre la concentration de cholestérol sérique et le suicide. La causalité d'une telle relation n'est, cependant, pas résolu.
Serum cholesterol level and mortality findings for men screened in the Multiple Risk Factor Intervention Trial. Multiple Risk Factor Intervention Trial Research Group. 1992 Dans ce dernier cas (AVC non hémorragique), une association positive avec le niveau de cholestérol sérique était évidente. Pour l'hémorragie intracrânienne, un taux de cholestérol inférieur à 4,14 mmol / L (moins de 160 mg / dL) a été associé à une double augmentation du risque. Un niveau de cholestérol sérique inférieure à 4,14 mmol / L (à moins de 160 mg / dl) a été également associée à une augmentation significative du risque de décès par cancer du foie et du pancréas; maladies digestives, notamment la cirrhose hépatique; suicide; et le syndrome de dépendance à l'alcool. En outre, des associations inverses significatives ont été trouvées entre le niveau de cholestérol sérique et les cancers du poumon, lymphatique et des systèmes hématopoïétiques, et la maladie pulmonaire obstructive chronique.
Dans l'ensemble, l'association inverse entre le niveau de cholestérol sérique et la plupart des cancers s'est affaiblie avec l'augmentation de la durée du suivi mais n'a pas disparu. L'association entre le niveau de cholestérol et de décès dus au cancer du poumon et du foie, maladie pulmonaire obstructive chronique, la cirrhose, et le suicide s’est affaiblie un peu au cours du suivi.
Les résultats, exprimés en risque relatif pour les quintiles supérieurs et inférieurs, ont montré que la relation négative entre la concentration du cholestérol et le cancer chez les hommes persiste et qu'elle reste particulièrement forte pour le cancer du poumon (p <001).
Plasma cholesterol, coronary heart disease, and cancer in the Renfrew and Paisley survey. 1989 Ceci est largement la conséquence d'une relation positive entre les valeurs de cholestérol et la mortalité par maladie coronarienne étant équilibré par des relations inverses entre le cholestérol et le cancer et entre cholestérol et d'autres causes de décès. Ces changements étaient hautement significatifs pour les maladies coronariennes et le cancer chez les hommes et significatif pour les maladies coronariennes et d'autres causes de décès chez les femmes.
holesterol and mortality. 30 years of follow-up from the Framingham study. 1987 Sous l'âge de 50 ans, le taux de cholestérol sont directement liés à la mortalité par CVD; la mortalité globale augmente de 5% et les décès par CVD de 9% pour chaque 10 mg / dL. Après l'âge de 50 ans il n'y a aucune augmentation de la mortalité globale avec un taux de cholestérol sérique élevés ou faibles. Il y a un lien direct entre la baisse des niveaux de cholestérol au cours des 14 premières années et de la mortalité au cours des 18 années suivantes (augmentation des taux de décès de 14% au total et de 11% pour les CVD par baisse de 1 mg / dl par an des taux de cholestérol). Sous l'âge de 50 ans, ces données suggèrent que d'avoir un taux de cholestérol très faible améliore la longévité. Après l'âge de 50 ans, l'association de la mortalité avec les valeurs de cholestérol est confondu par des personnes dont le taux de cholestérol est en baisse.
The serum cholesterol-cancer relationship: an analysis of time trends in the Framingham Study. 1982 Les tendances temporelles des taux de cholestérol du sérum ont été analysés dans les données de l'étude de Framingham afin de déterminer si un taux de cholestérol sérique faible, qui semble être associé à une augmentation du risque de cancer, peut vraiment être un précurseur pour le développement de la maladie. Le cholestérol sérique mesurée à la base a été associée à la fois pour le risque de cancer mortel et pour tous les cancers qui se produisent dans les 18 années subséquentes chez les hommes (P inférieur à 0,05). Cette association inverse semble particulièrement forte pour le cancer du côlon chez les hommes.
Les hommes de la tranche d'âge 50--59 ans avaient un taux de cholestérol sérique significativement plus faible mesurée 16--18 ans avant le diagnostic de cancer. Pour les hommes de la tranche d'âge 60--65 ans, une tendance statistiquement significative vers un taux de cholestérol sérique inférieure était plus évidente si la mesure a été effectuée près du moment du diagnostic de cancer.
SERUM CHOLESTEROL AND MORTALITY THE YUGOSLAVIA CARDIOVASCULAR DISEASE STUDY. 1981 Le cholestérol sérique a été négativement liée à la mortalité, à savoir, ceux qui ont un taux de cholestérol inférieur ont connu une mortalité plus élevée que ceux qui ont un taux élevé de cholestérol. La relation négative était significative (évaluée par régression logistique) et est restée significative après ajustement pour l'obésité, la pression artérielle systolique, le tabagisme, l'âge, l'histoire du parasitisme intestinal, et le statut socio-économique.
L'association négative des taux de cholestérol sérique et de la mortalité ultérieure semblait due à la relation entre niveau de cholestérol et décès dus au cancer et aux décès dus aux maladies respiratoires (tuberculose et cœur pulmonaire).
Cholesterol and mortality in New Zealand Maoris. 1980 Les causes de décès ont été divisés en trois catégories: «Autres», cancers et maladies cardiovasculaires. La méthode de Mantel-Haenszel de l'analyse des données a montré une relation inverse significative entre la concentration de cholestérol sérique et la mortalité globale chez les hommes (x 2/2 = 11,6; ) et les femmes (x 2/2 = 7,6;) avec des rapports de cotes de 2,3 et 1,9 respectivement.Des relations inverses similaires significatives ont été observées pour le cancer et les «autres» causes de décès. Ces relations sont demeurées significatives lorsque l'âge de référence, la pression artérielle systolique, et l'indice Quetelt ont été contrôlés dans le modèle de régression des risques proportionnels de Cox. Les résultats de cette étude fournissent des preuves d'un effet potentiellement néfaste de faible concentration de cholestérol sérique.
Par conséquent, de plus amples recherches sont nécessaires avant que des efforts aveugles ne soient déployés pour réduire les concentrations de cholestérol sérique chez les Maoris de Nouvelle-Zélande. NDLR : Remarque pertinente mais à t'elle été appliquée ?
Nom de l'étude Date Ce que l'on peut en retenir...
Is the use of cholesterol in mortality risk algorithms in clinical guidelines valid? Ten years prospective data from the Norwegian HUNT 2 study. 2012 Chez les femmes, le taux de cholestérol était inversement proportionnel à la mortalité toutes causes confondues [hazard ratio (HR): 0,94; Intervalle de confiance (IC) de 95%: 0,89-0,99 par augmentation de 1,0 mmol L (-1)] ainsi que la mortalité par CVD (HR: 0,97; IC 95%: 0,88-1,07). L'association avec la mortalité par IHD (HR: 1,07, 95% CI: 0,92-1,24) n'était pas linéaire mais semblait suivre une courbe en U, avec la mortalité la plus élevée <5,0 et ≥ 7,0 mmol L (-1).
Si nos résultats sont généralisables, les recommandations cliniques et de santé publique concernant les «dangers» du cholestérol devraient être révisées. Cela est particulièrement vrai pour les femmes, pour qui le taux de cholestérol modérément élevé (selon les normes actuelles) peut s'avérer non seulement inoffensif mais même bénéfique.
Serum lipid profile: its relationship with osteoporotic vertebrae fractures and bone mineral density in Turkish postmenopausal women 2008 Les patients atteints de fractures des vertèbres ont des niveaux plus faibles de TC (cholestérol total), TG (triglycerides), LDL-C que les patients sans fractures de vertèbres. Le taux de cholestérol total a été le plus important facteur affectant l'existence de fractures vertébrales. Une augmentation du cholestérol total de 1 mg/dl diminue le risque de fracture de vertèbres de 2,2 %.
Cette étude montre que les lipides sériques ont plus d'impact sur l'existence de fractures des vertèbres que l'altération des BMD (bone mineral density : densité minérale osseuse).
Drug treatment of hyperlipidemia in women. 2004 Pour les femmes sans maladie cardiovasculaire, Les traitements hypolipémiants ne modifient pas la mortalité totale ou par CHD (coronarienne). Les traitements hypolipémiants peuvent réduire les événements coronariens, mais les données actuelles sont insuffisantes pour le déterminer de façon concluante. Pour les femmes présentant une maladie cardiovasculaire connue, le traitement de l'hyperlipidémie est efficace dans la réduction des événements coronariens, la mortalité coronarienne, infarctus du myocarde, et la revascularisation, mais il ne modifie pas la mortalité totale (Et donc on meurt moins de maladies cardiovasculaires, mais plus d'autres causes...).
Why Eve is not Adam: prospective follow-up in 149650 women and men of cholesterol and other risk factors related to cardiovascular and all-cause mortality. 2004 Chez les femmes de moins de 50 ans,un faible taux de cholestérol était significativement associée à la mortalité toutes causes confondues, montrant des associations significatives avec la mort par cancer, maladies du foie, et les maladies mentales.
Prospective Study of Sudden Cardiac Death Among Women in the United States 2003 Enfin, un antécédent d'hypercholestérolémie n'a pas été un prédicteur significatif du risque de DSC dans notre cohorte.
Rapid decrease of serum cholesterol concentration and postpartum depression. 1996 Nous avons trouvé une corrélation significative entre une diminution du cholestérol et les symptômes dépressifs post-accouchement qui est resté la même après ajustement pour la concentration de la progestérone.
Epidemiology of low cholesterol levels in older adults. The Cardiovascular Health Study. 1993 Les niveaux de cholestérol ≤160 mg / dL étaient présents dans 11,6% des hommes et 3,7% des femmes et la prévalence a augmenté avec l'âge. Après ajustement pour l'âge, les taux de cholestérol totaux dans cette gamme ont été associés à une double augmentation de la prévalence du diabète traité chez les hommes et les femmes et avec une prévalence deux fois plus élevé de cancers diagnostiqués dans les 5 années précédentes seulement chez les femmes.
Total serum cholesterol levels and mortality risk as a function of age. A report based on the Framingham data. 1993 La relation entre la mortalité totale de taux de cholestérol et de toutes causes était positive (niveau de cholestérol plus élevé associé à une mortalité plus élevée) à l'âge de 40 ans, négative à l'âge de 80 ans, et négligeable de 50 à 70 ans. La relation avec la mortalité coronarienne était significativement positive à 40 ans, 50 et 60 ans, mais s'atténuant avec l'âge jusqu'à ce que la relation soit positive, mais non significative, à l'âge de 70 ans et négative, mais non significative, à l'âge de 80 ans.
La mortalité non-CHD a été significativement négative liée au niveau de cholestérol pour les âges de 50 ans et plus. Les résultats négatifs dans le plus ancien groupe d'âge pour la mortalité toutes causes et CHD semblaient être en raison d'une relation négative avec la faible densité des niveaux de cholestérol des lipoprotéines plutôt que l'effet protecteur des niveaux élevés de cholestérol des lipoprotéines de haute densité. Les résultats similaires de plusieurs analyses modifiés démontrent qu'un faible taux de cholestérol en raison de maladie grave fournit une explication peu probable pour nos résultats.
Health Policy on Blood Cholesterol : Time to Change Directions. 1992 La branche droite de la courbe de mortalité de cholestérol total est presque plate chez les femmes ; la figure 1 et le tableau 3 du rapport montrent qu'un taux de cholestérol sanguin élevé chez les femmes n'est pas associée à la mortalité toutes causes, ni même avec mortalité cardiovasculaire.
Il n'y a aucun lien entre l'hypercholestérolémie et les décès d'origine cardiovasculaire chez les femmes. Contrairement à l'évidence pour les hommes, il y a une absence étonnante d'association entre taux de cholestérol sanguin élevé et décès cardiovasculaires chez les femmes.
Nom de l'étude Date Ce que l'on peut en retenir...
Effect of Statin Therapy on Mortality in Older Adults Hospitalized With Coronary Artery Disease 2016 Après ajustement des différences de base entre les groupes et la propension à recevoir un traitement par statine, l'effet des statines sur la mortalité n’était plus significative (HR = 0,88, IC à 95% = 0,74 à 1,05). L'association entre les statines et la mortalité était similaire chez les participants âgés de 80 à 84 ans et celles de 85 ans et plus.
Contrairement aux rapports précédents, les bénéficiaires de statines semblent avoir été plus malades que ceux qui ne reçoivent pas les statines (plus susceptibles d'avoir AMI que le diagnostic d'index et plus susceptibles d'avoir hypertension, diabète sucré et maladies artérielles périphériques). En résumé, la présente analyse n'a pas montré un bénéfice de survie attribuable aux statines chez les personnes âgées de 80 ans et plus hospitalisés avec des manifestations aiguës ou chroniques de CAD. Ces résultats remettent en question l'utilisation systématique de statines dans cette population, soutenant les recommandations conservatrices des lignes directrices actuelles, et soulignent la nécessité d'études prospectives bien conçues pour mieux définir le rôle des statines dans la prévention primaire et secondaire des maladies cardiovasculaires chez les personnes âgées.
Conclusion: Dans cette cohorte de personnes âgées hospitalisés avec CAD, un traitement par statine n'a eu aucun effet significatif sur la survie à long terme après ajustement pour les différences entre les groupes. Ces résultats, bien que préliminaires, remettent en question le bénéfice du traitement par les statines en prévention secondaire chez une population du monde réel des adultes âgés de 80 ans et plus.
Lack of an association or an inverse association between low-density lipoprotein cholesterol and mortality in the elderly: a systematic review. 2016 Nous avons identifié 19 études de cohorte incluant 30 cohortes avec un total de 68 094 personnes âgées, où la mortalité toutes causes confondues a été enregistré dans 28 cohortes et CV la mortalité dans 9 cohortes. Une association inverse entre la mortalité toutes causes et de niveau de LDL-C a été observée dans 16 cohortes (dont 14 avec une signification statistique) représentant 92% des le nombre de participants où cette association était enregistrée. Dans le reste, aucune association n'a été trouvée. Dans deux cohortes, la mortalité CV était le plus élevé pour le quartile le plus bas de LDL-C avec une signification statistique; dans sept cohortes, aucune association n'a été trouvée.
Conclusions: Un taux élevé de LDL-C est inversement associée à la mortalité pour la plupart des personnes de plus de 60 ans. Cette constatation est incompatible avec l'hypothèse du cholestérol (à savoir que le taux de cholestérol, en particulier le LDL-C, est intrinsèquement athérogène). Depuis les personnes âgées avec taux élevé de LDL-C vivent aussi longtemps ou plus longtemps que ceux ayant un faible taux de LDL-C, notre analyse fournit des raisons de remettre en question la validité de l’hypothèse du cholestérol. De plus, notre étude fournit la justification d'une réévaluation des lignes directrices recommandant la réduction pharmacologique du LDL-C chez les personnes âgées en tant que composant d'une stratégie de prévention des maladies cardiovasculaire.
Serum total cholesterol concentration and 10-year mortality in an 85-year-old population 2014 Nous avons constaté que les participants avec des taux de cholestérol total élevé et intermédiaire ont survécu plus longtemps que les participants avec un de cholestérol total faible. Les hommes avec des taux de cholestérol total élevé ont survécu plus longtemps que ceux avec taux de cholestérol total faible, mais aucune différence correspondante n'a été trouvée pour les femmes.
Un modèle de régression multidimensionnelle des risques proportionnels de Cox a révélé que la mortalité totale était de 1,7 fois supérieur à celui du groupe cholestérol total élevé. La mortalité, ajustée pour les mêmes facteurs, a diminué de 0,9% à chaque augmentation de 1 mg / dL de la concentration sérique de cholestérol total et a diminué de 0,8% à chaque augmentation de 1 mg / dL du taux de cholestérol LDL (LDL-C lipoprotéine).
Nos résultats indiquent une association entre des concentrations sériques de cholestérol total plus faibles et une augmentation de la mortalité toutes causes confondues chez une population très âgée vivant dans la communauté.
La mortalité a diminué avec l'augmentation des concentrations de cholestérol total et de LDL-C, après ajustement pour divers facteurs de confusion.
Ces résultats suggèrent que faible cholestérol total et faible LDL-C peuvent être des prédicteurs indépendants de mortalité élevée chez les personnes très âgées.
Low Levels of Low-Density Lipoprotein Cholesterol: A Negative Predictor of Survival in Elderly Patients with Advanced Heart Failure. 2014 Les patients ont été divisée en tertiles selon les niveaux de LDL-c: LDL < 90 mg/dl (groupe 1), LDL 90-115 mg/dl (groupe 2) et LDL > 115 mg/dl (groupe 3). Résultats : L'analyse de régression de Cox a révélé que les patients du groupe 3 avaient le meilleur résultat (p = 0,01 vs groupes 2 et 3), avec 58 % d'entre eux survivant plus de 50 mois comparées à 34 % dans le groupe 1. La même tendance a été observée dans le groupe de patients souffrant de cardiomyopathie ischémique et chez les patients ayant reçu un traitement par statines (p = 0,04).
Conclusion : Un niveau bas de c-LDL est associé à une réduction de la survie chez les patients âgés avec une HF modérée et sévère cliniquement contrôlée. Les statines ont été indépendamment et de manière significative associées à un risque plus élevé de mortalité.
Association between serum cholesterol and noncardiovascular mortality in older age. 2011 Les analyses ajustées en fonction de l'âge et du sexe ont montré que chaque augmentation de 1 mmol/L du cholestérol total était associée à un risque de mortalité non cardiovasculaire d'environ 12 % plus faible (rapport de risque (RR) = 0,88; intervalle de confiance (IC) à 95 % = 0,84-0,92; P < 0,001). Des analyses portant sur des groupes d'âge précis ont montré que cette association a atteint une signification après l'âge de 65 ans et qu'elle a augmenté en magnitude au cours de chaque décennie subséquente. Cette baisse est due en grande partie au cholestérol des lipoprotéines non à haute densité (non-HDL-C) (HR = 0,89, IC à 95 %: 0,85-0,93, P < 0,001) et est en partie attribuable à la mortalité par cancer. Inversement, le HDL-C n' a pas été associé de façon significative à la mortalité non cardiovasculaire (RH = 0,92; IC à 95 %: 0,79-1,07; P = 0,26).
CONCLUSION: Un taux de cholestérol total plus élevé a été associé à un risque moins élevé de mortalité non cardiovasculaire chez les personnes âgées. Cette association variait selon la fin de la vie et était plus marquée dans les groupes d'âge plus âgés.
Prognostic significance of serum cholesterol, lathosterol, and sitosterol in old age; a 17-year population study 2011 Le taux de cholestérol inférieur à 5,0 mmol / L a été associé à une mortalité accélérée toutes causes confondues (rapport de risque ajusté selon l'âge et le sexe: 1,54; IC 95% 1,21-1,97; P <0,001) et mortalité vasculaire (HR 2,13 (1,42-3,07) ; P <0,001). Le lathostérol (indiquant la synthèse du cholestérol) et le sitostérol (indiquant l'absorption du cholestérol) ont également diminué avec la détérioration de la santé. Les faibles taux de lathostérol, de sitostérol et de cholestérol prédisaient la mortalité de façon additive et indépendante les uns des autres. Lorsque les trois stérols étaient élevés (> médiane) ou bas, la survie ajustée selon l'âge et le sexe était de 9,9 et 5,6 ans (p <0,001).
Conclusion. Une diminution de la synthèse et de l'absorption du cholestérol et un faible taux de cholestérol sérique sont associés à une détérioration de la santé et indiquent une altération de la survie chez les personnes âgées.
Serum total cholesterol levels and all-cause mortality in a home-dwelling elderly population: a six-year follow-up. 2010 Dans une analyse âge et le sexe ajusté, les participants avec un niveau de STC (Serum Total Cholesterol) ≥ 6 mmol / l avaient le plus faible risque de décès (hazard ratio, HR = 0,48) par rapport à ceux avec un niveau de STC < 5 mmol / l. Le HR de décès pour une augmentation de 1 mmol de S-TC était de 0,78. En analyse multivariée, le HR de décès pour une augmentation de 1 mmol de STC était de 0,82 et en utilisant un niveau de S-TC <5 mmol / l comme référence, le HR de décès pour un niveau de STC ≥ 6 mmol / l était de 0,59 et de 0,62 pour un niveau de STC de 5,0 à 5,9 mmol / l. Dans un modèle de PS-ajustée en utilisant un niveau de STC <5 mmol / l comme référence, le HR de décès pour un niveau de STC ≥ 6 mmol / L était de 0,42 et de 0,57 pour un niveau de STC de 5.0 -5,9 mmol / l.
CONCLUSIONS: Les participants ayant un faible taux sérique de cholestérol total semblent avoir un taux de survie plus faible que les participants avec un niveau de cholestérol élevé, indépendamment de maladies concomitantes ou l'état de santé.
The double-edged sword of statin immunomodulation. 2009 Bien que certains des effets immunomodulateurs des statines peuvent stabiliser la plaque d'athérome, ils peuvent être dangereux dans certains segments de la population. Récemment, il a été démontré que les statines augmentaient la concentration de lymphocytes T régulateurs (Treg), in vivo. Il existe des preuves que cela augmente le risque de nombreux cancers, en particulier chez les personnes âgées. En outre, une augmentation induite dans Treg par les statines peut être préjudiciable dans des troubles neurodégénératifs tels que la sclérose latérale amyotrophique; et une multitude de maladies infectieuses. Ceux-ci comprennent, mais ne sont pas limités à, le virus de l'immunodéficience humaine, le virus de l'hépatite B, virus de l'hépatite C et le virus de la varicelle-zona. Ces questions ont besoin de notre attention, et appellent à un niveau de vigilance élevé pour la prescription de statines.
Relation of plasma lipids to all-cause mortality in Caucasian, African-American and Hispanic elders 2008 Les personnes de race blanche étaient environ deux fois plus susceptibles de mourir dans le quartile le plus bas de cholestérol total, les trois quartiles inférieurs de cholestérol non-HDL et le quartile le plus bas de cholestérol LDL que ceux dans le quartile le plus élevé après ajustement. De même, les Afro-Américains étaient presque deux fois plus susceptibles de mourir dans les quartiles inférieurs de cholestérol total, cholestérol non-HDL et de cholestérol LDL que les individus avec le cholestérol total, cholestérol non-HDL et LDL cholestérol dans quartile le plus élevé.
Nous avons également examiné le rapport du taux de cholestérol total à la morbidité vasculaire. Chez les Blancs n'y avait pas de relation entre cholestérol total et morbidité vasculaire. Parmi les Afro-Américains, la prévalence de l'hypertension était plus élevé chez ceux du quartile le plus bas de cholestérol total par rapport à ceux dans le quartile le plus élevé. De même, la prévalence de la maladie cardiaque était plus élevée chez ceux dans le quartile inférieur de cholestérol total par rapport au quartile le plus élevé. Il n'y avait pas de relation entre niveau de cholestérol total et la fréquence de diabète ou d'AVC. Parmi les Hispaniques, ceux du quartile le plus bas de cholestérol total étaient plus susceptibles d'avoir le diabète que ceux du quartile le plus élevé, mais il n'y avait pas de différence dans la fréquence de l'hypertension, de maladie cardiaque ou d'un AVC par quartile de cholestérol total. Ainsi, dans cette cohorte, les faibles niveaux de cholestérol ont été liés à un risque accru de morbidité vasculaire chez les Afro-américains et les hispaniques et de mortalité toutes causes confondues chez les Blancs et les Afro-Américains.
Higher total serum cholesterol levels are associated with less severe strokes and lower all-cause mortality: ten-year follow-up of ischemic strokes in the Copenhagen Stroke Study. 2007 Le cholestérol sérique était inversement et presque linéairement liée à gravité de l'AVC: une augmentation de 1 mmol / L du cholestérol sérique total a abouti à une augmentation de la scandinave score Stroke Scale de 1,32, signifiant que des niveaux plus élevés de cholestérol sont associés à une moindre gravité des AVC. Une analyse de survie a révélé une relation linéaire inverse entre le taux de cholestérol sérique et de la mortalité, ce qui signifie qu'une augmentation de 1 mmol / L des niveaux de cholestérol donne un hazard ratio de 0,89.
CONCLUSIONS: Les résultats de notre étude confirment l'hypothèse qu'un taux de cholestérol élevé favorise le développement d'AVC mineurs. En raison de la sélection, par conséquent, les AVC majeurs sont plus souvent observés chez les patients avec des niveaux de cholestérol bas. La mortalité post-AVC, par conséquent, est inversement proportionnelle au cholestérol.
otal serum cholesterol and recovery from disability among hospitalized older adults. 2006 L'âge moyen des participants était de 80,5 +/- 7,2 années, et 1305 (41,1%) étaient des hommes. Le taux de récupération de l'incapacité ADL (Activities of Daily Living) a été de 14,5% pour les participants avec un cholestérol total <200 mg / dl (n = 306/2108), 20,2% pour ceux qui ont un cholestérol total entre 200 et 239 mg / dl (n = 144/713), et 23,1% pour ceux qui ont un taux de cholestérol total ≥240 mg / dL (n = 76/329). Après ajustement pour les facteurs confondants potentiels, par rapport aux patients avec un cholestérol <200 mg / dL, les ratios de risque de récupération étaient de 1,31 pour les participants avec un cholestérol entre 200 et 239 mg / dL et 1,36 pour ceux ayant un taux de cholestérol ≥240 mg / dL. Après exclusion de 769 patients avec un cholestérol total <145 mg / dL, les ratios de risque (par rapport à ceux des participants avec le cholestérol <200 mg / dL) pour la récupération était de 1,33 pour les participants avec un cholestérol entre 200 et 239 mg / dL et 1,41 pour les patients ayant un cholestérol ≥240 mg / dL.
CONCLUSIONS: Parmi les adultes âgés handicapés hospitalisés, les niveaux élevés de cholestérol sont associés à une augmentation du taux de récupération de l'incapacité ADL.
Relationship Between Plasma Lipids and All-Cause Mortality in Nondemented Elderly. 2005 Les personnes âgées avec des niveaux de cholestérol total et LDL-C non-HDL-C dans le quartile inférieur étaient environ deux fois plus susceptibles de mourir que ceux dans le quartile le plus élevé.
Un faible taux de cholestérol est un indicateur robuste de mortalité chez les personnes âgées non démente et peut être un substitut de la fragilité ou de la maladie subclinique.
Low cholesterol levels are associated with short-term mortality in older patients with ischemic stroke. 2004 La mortalité globale était de 27,7%. La mortalité était plus élevée chez les patients avec de faibles niveaux de TC (Total Cholesterol) (47,4%) par rapport à ceux avec des niveaux de TC normaux et élevés (23,0% et 24,1%, respectivement). L'odds ratio (OR) pour la mort à court terme était de 2,17 dans le groupe I par rapport au groupe III, après ajustement pour l'âge et le sexe. Ce résultat n'a pas changé après ajustement pour les facteurs confondants possibles (ou 2,87). Une tendance similaire a été observée après ajustement pour la classification Oxfordshire, l'âge et le sexe (OR 1,67).
CONCLUSIONS: La mortalité à court terme après un AVC ischémique est plus élevé chez les participants plus âgés avec des niveaux faibles de TC, indépendantes d'un grand nombre de facteurs. TC faibles niveaux pourraient être utiles pour identifier les participants âgés fragiles à risque élevé de mortalité à court terme par AVC.
Cholesterol-lowering medication and relapse of depression. 2003 Cette étude visait à examiner les effets de la prise de médicaments anti-cholestérol sur les résultats de la dépression chez les adultes âgées déprimées. 243 patients âgés déprimés ont été traités en utilisant un algorithme antidépresseur par un psychiatre gériatrique qui a utilisé le «Depression Rating Scale Montgomery Asberg» (MADRS) lors des visites cliniques pendant six ans. Nous avons défini la rémission et la rechute avec l'utilisation des scores MADRS moins de 7 et supérieur à 15, respectivement. Il n'y avait pas de différences entre les deux groupes sur le temps de rémission. Parmi 167 patients avec des données de suivi, 61,4% des patients prenants des médicaments anti-cholestérol, et 39,8% des patients ne prenant pas de médicaments de cholestérol ont connu une rechute au cours de la période de suivi, les patients prenant des médicaments anti-cholestérol rechute plus rapidement que les autres (hazard ratio = 1,791). Ces résultats ajoutent à la littérature liant cholestérol et l'humeur, et soutiennent l'hypothèse de la «dépression vasculaire" dans la dépression gériatrique. Les futures études de résultats de la dépression chez les personnes âgées devront inclure l'examen de série du taux de cholestérol.
Does inflammation or undernutrition explain the low cholesterol-mortality association in high-functioning older persons? MacArthur studies of successful aging. 2003 En analyse univariée, le rapport de risque dû à un faible taux de cholestérol total sérique (<169 mg / dL) pour la mortalité totale sur 7 ans était de 1,90.
High-density vs low-density lipoprotein cholesterol as the risk factor for coronary artery disease and stroke in old age. 2003 Un taux de cholestérol sérique total élevé n'est pas la cause d'un risque de mortalité cardiovasculaire chez les personnes de 85 ans et plus et est liée à la diminution de la mortalité toutes causes confondues.
Pendant 4 ans de suivi, 152 sujets sont décédés. La principale cause de la mort était une maladie cardiovasculaire, avec des risques de mortalité similaires dans tous les tertiles de taux de cholestérol LDL. En revanche, le faible niveau de cholestérol HDL a été associée à un risque 2,0 fois plus élevé de maladie cardiovasculaire fatale. Le risque de mortalité de la maladie coronarienne était de 2,0 et pour les accidents vasculaires cérébraux, il était de 2,6. De faibles taux de cholestérol LDL et HDL ont été associés à un risque de mortalité accru par infection: 2,7 et de 2,4, respectivement. Les risques ne sont pas affectés par la comorbidité.
CONCLUSION : Contrairement à haut niveau de cholestérol LDL, un faible taux de cholestérol HDL est un facteur de risque de mortalité par maladie coronarienne et d'AVC chez les personnes âgées.
Serum cholesterol levels and in-hospital mortality in the elderly. 2003 La mortalité a été inversement proportionnelle à des niveaux de cholestérol (<160 mg / dl: 5,2% [110/2115]; 160-199 mg / dL: 2,2% [49/2210]; 200-239 mg / dL: 1,6% [27/1719 ]; et> ou = 240 mg / dL: 1,7% [16/940]; p pour la tendance linéaire <0,001). Après ajustement pour les facteurs confondants potentiels (caractéristiques démographiques, le tabagisme, la consommation d'alcool, les indicateurs de l'état nutritionnel, les marqueurs de la fragilité, et comorbidités), le taux de cholestérol faibles ont continué d'être associé à la mortalité hospitalière. Comparativement aux patients qui avaient des niveaux de cholestérol <160 mg / dL, les odds ratios pour la mortalité hospitalière a été de 0,49 pour les participants avec des niveaux de cholestérol de 160 à 199 mg / dL ; 0,41 pour ceux avec des niveaux de cholestérol de 200 à 239 mg / dL ; et 0,56 pour ceux qui ont le taux de cholestérol> ou = 240 mg / dL. Ces estimations étaient similaires après ajustement supplémentaire pour les marqueurs inflammatoires et après exclusion des patients avec une maladie du foie.
CONCLUSIONS: Parmi les adultes âgés hospitalisés, faible taux de cholestérol sériques semblent être un facteur prédictif indépendant de mortalité à court terme.
Cholesterol and all-cause mortality in elderly people from the Honolulu Heart Program: a cohort study 2001 Ainsi, plus les patients commencent tôt à avoir des concentrations de cholestérol basses, plus le risque de décès est élevé
nos résultats suggèrent aussi que les personnes ayant un taux de cholestérol sérique abaissé sur une période de 20 ans auront les pires perspectives de mortalité toutes causes confondues
Nous avons été incapables d'expliquer nos résultats. Ces données jettent un doute sur la justification scientifique de réduire le cholestérol à de très faibles concentrations (< 4,65 mmol/L) chez les personnes âgées
Total cholesterol and risk of mortality in the oldest old. 1998 Chaque augmentation de 1 mmol/L de cholestérol total correspondait à une diminution de 15 % de la mortalité.
La principale cause de mortalité était les maladies cardiovasculaires avec un risque de mortalité similaires dans les trois catégories de cholestérol total. La mortalité par cancer et infection était significativement plus faible parmi les participants dans la catégorie de cholestérol total plus élevée que dans les autres catégories, ce qui explique en grande partie la baisse de la mortalité toutes causes dans cette catégorie.
Chez les personnes âgées de plus de 85 ans, les concentrations de cholestérol total élevé sont associées une plus grande longévité en raison de la baisse de la mortalité par cancer et infection.
Effect of serum lipids, lipoproteins, and apolipoproteins on vascular and nonvascular mortality in the elderly. 1997 En analyse univariée, un niveau bas de cholestérol total a été associée aux décès à la fois vasculaires et non vasculaires. Après l'ajustement pour les autres facteurs de risque, l'association inverse entre le cholestérol total et de la mortalité vasculaire à disparu, mais un faible taux de cholestérol total était encore un facteur prédictif significatif de décès dus à des causes non vasculaires. Les risques ajustés relatifs (RR) de décès dus à des causes non vasculaires pour ceux qui ont le taux de cholestérol total élevé (5.1 à 6.5, 6,6 à 8,0, et> 8,0 mmol / l) par rapport au groupe de référence (
Un niveau de cholestérol sérique total élevé n'a pas prédit la mortalité vasculaire, mais était un fort prédicteur de la survie pour les décès de causes non vasculaires.
Low total serum cholesterol and intracerebral hemorrhagic stroke: is the association confined to elderly men? The Kaiser Permanente Medical Care Program. 1996 Selon une analyse de régression de la table de survie basée sur les risques proportionnels multivariés, le taux de cholestérol sérique inférieur au dixième percentile (<4,62 mmol/L) [178 mg/dL] chez les hommes, comparativement au taux de cholestérol élevé, était associé à une augmentation significative du risque de hémorragie intracérébrale chez les hommes âgés de 65 ans et plus (risque relatif, 2,7; intervalle de confiance à 95%, 1,4 à 5,0). Un risque excessif a également été observé chez les femmes âgées à la plus faible gamme de cholestérol, mais une découverte fortuite n'a pas pu être exclue.
CONCLUSIONS: Dans ces données, l'association entre un faible taux de cholestérol sérique et une hémorragie intracérébrale a été limitée aux hommes âgés.
Lack of association between cholesterol and coronary heart disease mortality and morbidity and all-cause mortality in persons older than 70 years. 1994 Un taux élevé de cholestérol total, de HDL-C faible et un ratio élevé du rapport cholestérol total / HDL-C n'étaient pas associés à un taux significativement plus élevé de mortalité toutes causes, de mortalité coronarienne ou d'hospitalisation pour infarctus du myocarde ou angine de poitrine instable après ajustement pour les facteurs de risque cardiovasculaire.
Nos résultats ne supportent pas l'hypothèse que l'hypercholestérolémie ou un taux faible de HDL-C sont des facteurs de risque importants pour la mortalité toutes causes, la mortalité par maladie coronarienne ou l'hospitalisation pour infarctus du myocarde ou angine de poitrine instable dans cette cohorte de personnes âgées de 70 ans.
Total serum cholesterol levels and mortality risk as a function of age. A report based on the Framingham data. 1993 La relation entre la mortalité totale de taux de cholestérol et de toutes causes était positive (niveau de cholestérol plus élevé associé à une mortalité plus élevée) à l'âge de 40 ans, négative à l'âge de 80 ans, et négligeable de 50 à 70 ans. La relation avec la mortalité coronarienne était significativement positive à 40 ans, 50 et 60 ans, mais s'atténuant avec l'âge jusqu'à ce que la relation soit positive, mais non significative, à l'âge de 70 ans et négative, mais non significative, à l'âge de 80 ans.
La mortalité non-CHD a été significativement négative liée au niveau de cholestérol pour les âges de 50 ans et plus. Les résultats négatifs dans le plus ancien groupe d'âge pour la mortalité toutes causes et CHD semblaient être en raison d'une relation négative avec la faible densité des niveaux de cholestérol des lipoprotéines plutôt que l'effet protecteur des niveaux élevés de cholestérol des lipoprotéines de haute densité. Les résultats similaires de plusieurs analyses modifiés démontrent qu'un faible taux de cholestérol en raison de maladie grave fournit une explication peu probable pour nos résultats.
CONCLUSIONS: Les médecins doivent faire preuve de prudence à propos de l'instauration du traitement anti-cholestérol chez les hommes et les femmes de plus de 65 à 70 ans.
CHOLESTEROL AS RISK FACTOR FOR MORTALITY IN ELDERLY WOMEN 1989 La mortalité était la plus faible à 7 mmol/l de cholestérol sérique, 5,2 fois plus élevé que le minimum à 4 mmol/l de cholestérol sérique et seulement 18 fois plus élevé lorsque la concentration de cholestérol était de 8,8 mmol/l. Cette relation était vraie indépendamment de leur âge, même lorsque tension artérielle, poids corporel, historique d'infarctus du myocarde, clairance de la créatinine et protéines plasmatiques ont été prises en compte.
Nom de l'étude Date Ce que l'on peut en retenir...
Statins may facilitate Parkinson's disease: Insight gained from a large, national claims database 2017 L'utilisation de statines était significativement associée au risque de maladie de Parkinson, les associations les plus fortes étant les lipophiles (rapport de cote = 1.58, P <.0001) versus hydrophiles (odds ratio = 1.19, P = .25) statines, statines plus non-statines (odds ratio = 1.95 , P <.0001), et pour la période initiale après le début des statines (ratio de cotes<1 an = 1,82, odds ratio de 1-2,5 ans = 1,75 et ≥ 2,5 ans, odds ratio = 1,37; Tendance <.0001).
Conclusion : L'utilisation des statines (en particulier des lipophiles) ont été associée à un risque plus élevé de maladie de Parkinson
Statins, plasma cholesterol, and risk of Parkinson's disease: a prospective study. 2015 Cinquante-six cas de maladie de Parkinson ont été identifiés après 1998. L'utilisation de statines avant 1998 a été associée à un risque significativement plus élevé de maladie de Parkinson après 1998 (...), après ajustement pour le cholestérol total et d'autres facteurs de confusion. Inversement, le taux de cholestérol total plus élevé a été associé à un risque plus faible pour les maladies de Parkinson après ajustement pour l'utilisation des statines et des facteurs de confusion. En comparaison avec le tertile le plus bas du cholestérol total moyen, les rapports de probabilité pour la maladie de Parkinson étaient de 0,56 (0,30 à 1,04) pour le deuxième et de 0,43 (0,22 à 0,87) pour la troisième tertile (P (tendance) = 0,02). L'utilisation des statines peut être associée à un risque plus élevé de maladie de Parkinson, tandis que le cholestérol total élevé peut être associée à un risque plus faible. Ces données sont incompatibles avec l'hypothèse que les statines ont un effet protecteur contre la maladie de Parkinson.
Serum Cholesterol, Statin, and Parkinson’s Risk in the Atherosclerosis Risk in Communities (ARIC) Study 2014 Après ajustement pour les statines et autres facteurs confondants, un haut niveau de cholestérol total a été associée à un risque plus faible de PD (Parkinson Disease) après 1998. Comparativement aux participants avec le tertile le plus bas, les OR (Odds ratio) étaient de 0,52 pour le deuxième et de 0,46 pour la troisième tertile (ptrend = 0,037). Cette association a été confirmée en utilisant le niveau moyen de cholestérol total des quatre visites (ptrend = 0,017). Des associations similaires ont été observés pour le LDL-cholestérol. Ni la ligne de base, ni de niveau moyen ou LDL cholestérol total, a été associée à PD survenue avant 1998, mais d'autres analyses suggèrent que la diminution du taux de cholestérol total au cours de cette période a été associée à un risque plus élevé pour les PD (de ptrend = 0,049). L'utilisation des statines était associée à un risque plus élevé de PD (OR = 2,09).
CONCLUSIONS: Dans cette étude à base communautaire, un cholestérol total élevé est associé à un risque plus bas, et l'utilisation des statines à un risque plus élevé de maladie de Parkinson. Ces résultats ne soutiennent pas l'hypothèse que les statines auraient un effet neuroprotecteur contre la maladie de Parkinson.
The Ugly Side of Statins. Systemic Appraisal of the Contemporary Un-Known Unknowns 2013 Une forte association entre la réduction du cholestérol et le risque de maladie de Parkinson a été signalée, telle que chaque mmol/L d'augmentation du cholestérol total était accompagné par une baisse de 23 % du risque de développer la maladie de Parkinson.
Low LDL cholesterol and increased risk of Parkinson's disease: prospective results from Honolulu-Asia Aging Study. 2008 Cette étude prospective soutient l'hypothèse que le faible taux de LDL-C est associé à un risque accru de maladie de Parkinson.
Lower low-density lipoprotein cholesterol levels are associated with Parkinson's disease. 2007 De plus faibles concentrations de LDL-C ont été associées à une fréquence plus élevée de maladie de Parkinson. Comparé avec le niveau le plus élevé de LDL-C (> ou = 138 mg/dL), la relation était de 2,2 pour les participants avec les LDL-C de 115 à 137, de 3,5 pour le LDL-C de 93 à 114 et de 2,6 pour un LDL-C de < ou = 92.
Ainsi, nos données fournissent des preuves préliminaires que un niveau bas de LDL-C peut être associé à une fréquence plus élevée de maladie de Parkinson.
Serum Cholesterol Levels and the Risk of Parkinson's Disease 2006 Globalement, les niveaux élevés de cholestérol sérique total ont été associés à une diminution significative du risque de la maladie de Parkinson, avec des analyses en quartiles montrant une relation linéaire claire.
Dans cette étude, basée sur la population,d'une cohorte prospective avec un grand nombre de personnes-années de suivi, nous avons constaté que le cholestérol total était inversement proportionnel au risque de la maladie de Parkinson. Cette association a été limitée aux femmes. Comme le taux de cholestérol sériques ont été mesurées avant l'apparition clinique de la maladie de Parkinson, les associations observées sont peu susceptibles de résulter de conséquences de la maladie elle-même.
Association of low serum total cholesterol with major depression and suicide. 1999 Au total, 29 133 hommes âgés de 50 à 69 ans ont été suivis pendant 5 à 8 ans. Un faible taux de cholestérol total sérique était associé à une baisse de l’humeur et par la suite à un risque accru de traitement hospitalier en raison d'un trouble dépressif majeur et de décès par suicide.
CONCLUSIONS : Nos résultats suggèrent qu’un faible taux de cholestérol total sérique semble être associé à une faible humeur et donc laisse envisager des conséquences graves.
Nom de l'étude Date Ce que l'on peut en retenir...
Very old adults with better memory function have higher low-density lipoprotein cholesterol levels and lower triglyceride to high-density lipoprotein cholesterol ratios: KOCOA project 2013 Des taux de cholestérol lipoprotéines de basse densité plus élevés et des ratios triglycérides/cholestérol lipoprotéines de haute densité (TG / HDL-C) plus bas ont été associés à des scores plus élevés dans la performance de la mémoire après avoir contrôlé les facteurs confusionnels.
The Ugly Side of Statins. Systemic Appraisal of the Contemporary Un-Known Unknowns 2013 Une forte association entre la réduction du cholestérol et le risque de maladie de Parkinson a été signalée, telle que chaque mmol/L d'augmentation du cholestérol total était accompagné par une baisse de 23 % du risque de développer la maladie de Parkinson.
Nutrition and Alzheimer's disease: The detrimental role of a high carbohydrate diet. 2010 Le cerveau ne représente que 2% de la masse totale du corps, mais contient 25% de cholestérol total. Le cholestérol est nécessaire partout dans le cerveau comme un antioxydant, un isolant électrique (pour éviter les fuites d'ions), comme un échafaudage de construction pour le réseau neuronal, et un élément fonctionnel de toutes les membranes. Le cholestérol est aussi utilisé dans l'emballage et la prestation synaptique des neurotransmetteurs. Il joue également un rôle important dans la formation et le fonctionnement des synapses dans le cerveau.
Des études récentes sur la population ont confirmé une corrélation entre un taux de cholestérol sérique faible avec la démence et la maladie de Parkinson. Une étude publiée en 2007 a comparé trois groupes de patients âgés : les sujets souffrant de démence, ceux souffrant de dépression et le groupe de contrôle. Ils ont constaté que les personnes atteintes de démence et dépression avaient des niveaux de cholestérol sérique significativement plus faibles que le groupe témoin.
Une autre étude sur la maladie de Parkinson chez les personnes âgées a démontré que ceux avec le plus bas taux de LDL avaient 3,5 fois plus de risque de développer la maladie de Parkinson par rapport à ceux avec le niveau de LDL sérique le plus élevé.
Dans cet article, nous avons mis en évidence que l'AD (Alzheimer's disease) peut également être causée par une carence dans la chaîne d'approvisionnement du cerveau en cholestérol, graisses, et des antioxydants. Nous avons fourni beaucoup de preuves de l'importance de ces nutriments à la fonction cérébrale, et ont montré que les patients AD sont déficients en cholestérol et en graisses dans le liquide céphalo-rachidien.
Nous suggérons qu'une alimentation riche en glucides à index à indice glycémique élevé, en particulier du fructose, et relativement faible en gras et en cholestérol, conduit à un processus destructeur qui commence avec des dommages de l'approvisionnement en glycation des lipides du sérum sanguin ainsi que des protéines importantes pour le métabolisme des astrocytes.
Le liquide céphalo-rachidien du cerveau de la maladie d'Alzheimer est déficient en graisses et en cholestérol.
Better memory functioning associated with higher total and low-density lipoprotein cholesterol levels in very elderly subjects without the apolipoprotein e4 allele. 2008 Contrairement à nos attentes, le cholestérol total élevé et le cholestérol LDL élevé étaient associés à des scores de mémoire plus élevés pour les non-porteurs de l'allèle APOE4.
Baseline Serum Cholesterol Is Selectively Associated With Motor Speed and Not Rates of Cognitive Decline: The Women's Health and Aging Study II 2008 Dans les analyses multivariées, le taux de cholestérol total plus élevé (p = 0,02) et HDL (p = 0,03) a été associé à une meilleure performance sur le "Purdue Pegboard". En utilisant les seuils cliniques de cholestérol, les taux sériques totaux de cholestérol > 240 mg/dL ont été associés à la meilleure performance (p = 0,02)
Des niveaux plus élevés de lipides sériques de base prédisaient une meilleure performance au cours du temps sur une mesure de la vitesse motrice, mais pas de mémoire ou de fonctionnement psychomoteur ou exécutif dans cette population de femmes âgées.
Characterization of the lipid profile in dementia and depression in the elderly. 2007 Les résultats de cette étude suggèrent qu'il existe une association entre la concentration plasmatique de cholestérol et de HDL-C et de la dépression et / ou de troubles cognitifs.
Low Cholesterol and Violence 2006 Une forte association a été observée entre un faible taux de cholestérol et un comportement violent (odds ratio = 15,49), association qui n'était pas due à l'âge, à la race, au sexe ou au diagnostic.
CONCLUSIONS: Les résultats soutiennent l'hypothèse selon laquelle une association existe entre un cholestérol faible et un comportement violent chez les patients psychiatriques, mais s'opposent à l'utilisation du taux de cholestérol comme outil de dépistage pour prédire le comportement violent.
Low serum cholesterol level and attempted suicide. 2006 Plusieurs études suggèrent qu'une faible concentration de cholestérol est associée à un risque de mortalité plus élevé que le risque de suicide. Les auteurs ont cherché à déterminer si un faible taux de cholestérol est associé à une histoire de tentatives de suicide sérieuses chez les patients hospitalisés en psychiatrie.
Par rapport aux hommes ayant des taux de cholestérol bas (définis comme étant inférieur ou égal au 25e percentile), les hommes ayant des taux de cholestérol au-dessus du 25e percentile étaient moins susceptibles d'avoir fait une sérieuse tentative de suicide lorsque l'âge, le poids, la race, le statut socio-économique. Il n'y avait aucune association entre le taux de cholestérol et la tentative de suicide chez les femmes.
CONCLUSIONS: Les patients psychiatriques masculins à faible taux de cholestérol étaient deux fois plus susceptibles d'avoir jamais fait une tentative de suicide médicalement grave que les hommes atteints de taux de cholestérol au-dessus du 25e percentile. La faible concentration de cholestérol devrait être davantage étudiée comme marqueur biologique potentiel du risque de suicide.
Serum Cholesterol Levels and the Risk of Parkinson's Disease 2006 Globalement, les niveaux élevés de cholestérol sérique total ont été associés à une diminution significative du risque de la maladie de Parkinson, avec des analyses en quartiles montrant une relation linéaire claire.
Dans cette étude, basée sur la population,d'une cohorte prospective avec un grand nombre de personnes-années de suivi, nous avons constaté que le cholestérol total était inversement proportionnel au risque de la maladie de Parkinson. Cette association a été limitée aux femmes. Comme le taux de cholestérol sériques ont été mesurées avant l'apparition clinique de la maladie de Parkinson, les associations observées sont peu susceptibles de résulter de conséquences de la maladie elle-même.
Serum cholesterol and cognitive performance in the Framingham Heart Study. 2005 Il y avait une association linéaire positive significative entre les niveaux de TC et les mesures de la fluidité verbale, l'attention / concentration, le raisonnement abstrait, et un score composite mesurant plusieurs domaines cognitifs. Les niveaux de performance pour les trois groupes définis cliniquement ont été examinés. Les participants ayant des niveaux de TC «souhaitables» (<200 mg / dL) ont été moins performants que les participants avec des niveaux limite haute de TC (200-239 mg / dl) et les participants avec des niveaux élevés de TC (il existe 240 mg / dL).
CONCLUSIONS: Des niveaux naturellement bas de TC sont associées à une moins bonne performance sur les mesures cognitives, qui demande des exigences élevées pour raisonnement abstrait, l'attention / concentration, fluidité verbale, et le fonctionnement exécutif.
Why Eve is not Adam: prospective follow-up in 149650 women and men of cholesterol and other risk factors related to cardiovascular and all-cause mortality. 2004 Chez les hommes, sur toute la gamme d'âge, bien qu'à la limite de la significativité pour les moins de 50 ans, et les femmes de moins de 50 ans, un faible taux de cholestérol était significativement associée à la mortalité toutes causes confondues, montrant des associations significatives avec la mort par cancer, maladies du foie, et les maladies mentales.
Cholesterol-lowering medication and relapse of depression. 2003 Cette étude visait à examiner les effets de la prise de médicaments anti-cholestérol sur les résultats de la dépression chez les adultes âgées déprimées. 243 patients âgés déprimés ont été traités en utilisant un algorithme antidépresseur par un psychiatre gériatrique qui a utilisé le «Depression Rating Scale Montgomery Asberg» (MADRS) lors des visites cliniques pendant six ans. Nous avons défini la rémission et la rechute avec l'utilisation des scores MADRS moins de 7 et supérieur à 15, respectivement. Il n'y avait pas de différences entre les deux groupes sur le temps de rémission. Parmi 167 patients avec des données de suivi, 61,4% des patients prenants des médicaments anti-cholestérol, et 39,8% des patients ne prenant pas de médicaments anti-cholestérol ont connu une rechute au cours de la période de suivi, les patients prenant des médicaments anti-cholestérol rechute plus rapidement que les autres (hazard ratio = 1,791). Ces résultats ajoutent à la littérature liant cholestérol et l'humeur, et soutiennent l'hypothèse de la «dépression vasculaire" dans la dépression gériatrique. Les futures études de résultats de la dépression chez les personnes âgées devront inclure l'examen de série du taux de cholestérol.
Statins and risk of polyneuropathy: a case-control study. 2002 Les auteurs ont vérifié un diagnostic de polyneuropathie idiopathique dans 166 cas. Les cas ont été classés comme définis (35), probables (54) ou possibles (77). L'odds ratio reliant la polyneuropathie idiopathique à l'utilisation de statines était de 3,7 (IC 95% de 1,8 à 7,6) pour tous les cas et de 14,2 (de 5,3 à 38,0) pour les cas définis. Les odds ratios correspondants chez les utilisateurs actuels étaient de 4,6 (2,1 à 10,0) pour tous les cas et de 16,1 (5,7 à 45,4) pour les cas définis. Pour les patients traités avec des statines pendant 2 ans ou plus, l'odds ratio de la polyneuropathie idiopathique définie était de 26,4 (7,8 à 45,4).
CONCLUSIONS: L'exposition à long terme aux statines peut augmenter considérablement le risque de polyneuropathie.
Low serum cholesterol concentration and risk of suicide. 2001 En ajustant pour l'âge et le sexe, nous avons trouvé que ceux dans le quartile inférieur de la concentration sérique totale de cholestérol (<4,27 mmol/litre) avaient plus de six fois le risque de se suicider (ratio de taux = 6,39; intervalle de confiance de 95% = 1,27-32,1 ) de même que les sujets du quartile le plus élevé (> 5,77 mmol / litre). Des rapports de taux accrus de 2,95 et de 1,94 ont été observés respectivement pour les deuxième et troisième quartiles. L'effet a persisté après l'exclusion de l'analyse des 5 premières années de suivi et après le retrait de ceux qui étaient au chômage ou qui avaient été traités pour dépression. Ces données indiquent qu'un faible taux sérique de cholestérol total est associé à un risque accru de suicide.
Further evidence for low serum cholesterol and suicidal behaviour 2001 En résumé, dans la présente étude, nous avons constaté que les patients hospitalisés après une tentative de suicide avaient des taux de cholestérol sérique significativement plus faibles que les témoins. Ce résultat, et ceux d'autres études récentes, suggèrent qu'il existe une relation entre un taux de cholestérol sérique faible et un comportement suicidaire.>
Low cholesterol and violent crime. 2000 Un faible taux de cholestérol (en dessous de la médiane) a été fortement associée à la violence criminelle en analyse non ajustée (Hommes : ratio de risque 1,94; tous les sujets : rapport de risque 2,32,).
Les criminels violents avaient un taux de cholestérol significativement plus faible que d'autres individus ayant âge, sexe, indices d'alcool et d'éducation identiques.
Ajusté avec les autres facteurs, un faible taux de cholestérol est associée à une augmentation de la violence criminelle subséquente.
The risk of acute suicidality in psychiatric inpatients increases with low plasma cholesterol. 1999 La conclusion la plus importante de cette étude est que le risque de suicidalité aiguë diminue avec l'augmentation du taux de cholestérol total, indépendamment de l'âge, du sexe et de l'état nutritionnel (c'est-à-dire l'indice de masse corporelle). La comparaison des taux de cholestérol total entre les patients suicidaires et non suicidaires appariés selon l'âge et le sexe et le trouble affectif confirme cette observation: Malgré l'indice de masse corporelle légèrement plus élevé, les patients suicidaires ont des taux de cholestérol significativement plus faibles que les patients non suicidaires.
Nos résultats soutiennent la notion que la suicidalité aiguë est associée à un faible taux de cholestérol plasmatique; cette observation doit être approfondie dans le contexte d'un marqueur biologique du risque de suicide.
Association of low serum total cholesterol with major depression and suicide. 1999 Au total, 29 133 hommes âgés de 50 à 69 ans ont été suivis pendant 5 à 8 ans. Un faible taux de cholestérol total sérique était associé à une baisse de l’humeur et par la suite à un risque accru de traitement hospitalier en raison d'un trouble dépressif majeur et de décès par suicide.
CONCLUSIONS: Nos résultats suggèrent qu’un faible taux de cholestérol total sérique semble être associé à une faible humeur et donc laisse envisager des conséquences graves.
Cholesterol and violence: is there a connection? 1998 Les études observationnelles (y compris les études de cohorte, cas-témoins et transversales) ont montré une augmentation constante de la mort violente et des comportements violents chez les personnes ayant un faible taux de cholestérol. Certaines méta-analyses d'essais randomisés ont révélé un excès de décès violents chez des hommes sans maladie cardiaque qui ont été assignés au hasard à un traitement hypocholestérolémiant. Des études expérimentales ont montré une augmentation des comportements violents chez les singes affectés à un régime pauvre en cholestérol. La recherche humaine et animale indique que les niveaux bas ou abaissés de cholestérol peuvent réduire l'activité centrale de sérotonine, qui à son tour est causalement liée aux comportements violents. De nombreux essais soutiennent une relation significative entre les niveaux bas ou abaissés de cholestérol et la violence.
CONCLUSIONS: Une association significative entre les niveaux de cholestérol bas ou abaissé et la violence se retrouve dans de nombreux types d'études. Les données sur cette association sont conformes aux critères de Hill pour une association causale. Les préoccupations concernant l'augmentation du risque de résultats violents devraient figurer dans les analyses risque-bénéfice pour le dépistage et le traitement du cholestérol.
Depressive symptoms, social support, and lipid profile in healthy middle-aged women. 1997 Les femmes avec un faible taux de cholestérol sérique, défini comme le dixième inférieur de la distribution du cholestérol (
De plus, lorsqu'il est analysé par rapport à d'autres facteurs psychosociaux, le faible taux de cholestérol est fortement associé au manque de soutien social.
CONCLUSIONS: Les faibles taux de cholestérol chez les femmes suédoises d'âge moyen en bonne santé étaient associées à une prévalence plus élevée de symptômes dépressifs et à un manque de soutien social. Ces résultats peuvent constituer un mécanisme possible pour l'association trouvée entre un faible taux de cholestérol et une mortalité accrue, en particulier le suicide.
Low serum cholesterol in suicide attempters 1997 Des études antérieures ont montré une association entre la faible concentration de cholestérol sérique et le suicide; Cependant, des résultats contradictoires ont également été signalés. Pour examiner cette association potentielle, les taux de cholestérol chez 99 patients admis dans un service d'urgence suite à une tentative de suicide ont été comparés à ceux de 74 patients psychiatriques non suicidaires et à 39 personnes atteintes de blessures accidentelles.
Les concentrations de cholestérol chez ceux ayant fait une tentative de suicide se sont révélées significativement plus faibles par rapport aux contrôles psychiatriques et normaux, lorsque le sexe, l'âge, le diagnostic psychiatrique et les conditions physiques (protéines totales sériques et nombre de globules rouges) ont été ajustés. Cette relation significative a été observée dans les troubles de l'humeur et la personnalité ou les troubles névrotiques, mais pas dans les troubles du spectre de la schizophrénie.
Ces résultats confirment la revendication précédente selon laquelle le taux de cholestérol inférieur est associé à un risque accru de comportement suicidaire.
Cholesterol and Violence: Is There a Connection? 1996 Les études observationnelles (y compris la cohorte, le cas-contrôle et les études transversales) ont constamment montré une augmentation de la mort violente et des comportements violents chez les personnes atteintes de cholestérol. Certaines méta-analyses d'essais randomisés ont révélé des décès violents excessifs chez les hommes sans maladie cardiaque qui ont été assignés au hasard pour recevoir un traitement anti-cholestérol. Des études expérimentales ont montré des comportements violents accrus chez les singes affectés à des régimes à faible taux de cholestérol. La recherche humaine et animale indique que le taux de cholestérol bas ou abaissé peut réduire l'activité centrale de la sérotonine, qui à son tour est causalement liée à des comportements violents. De nombreux essais confirment une relation significative entre le taux de cholestérol faible ou réduit et la violence.
Conclusions: Une association significative entre le taux de cholestérol faible ou réduit et la violence se retrouve dans de nombreux types d'études. Les données sur cette association sont conformes aux critères de Hill pour une association causale. Les préoccupations concernant le risque accru de résultats violents devraient figurer dans les analyses risques-avantages pour le dépistage et le traitement du cholestérol.
Serum cholesterol concentration and death from suicide in men: Paris prospective study I. 1996 Après ajustement pour l'âge et d'autres facteurs, le risque relatif de suicide pour les hommes avec une faible concentration moyenne de cholestérol sérique (<4,78 mmol / l) par rapport à ceux avec une concentration moyenne de 4,78 à 6,21 mmol / l de cholestérol sérique était de 3,16. Les hommes dont le taux de cholestérol sérique diminuait de plus de 0,13 mmol / année ont eut un risque relatif ajusté de 2,17 multivariée par rapport à ceux dont le taux de cholestérol est resté stable (changement de
CONCLUSION: Une faible concentration de cholestérol sérique et une baisse de la concentration de cholestérol étaient associés à un risque accru de décès par suicide chez les hommes.
Rapid decrease of serum cholesterol concentration and postpartum depression. 1996 Nous avons trouvé une corrélation significative entre une diminution du cholestérol et les symptômes dépressifs post-accouchement qui est resté la même après ajustement pour la concentration de la progestérone.
Serum cholesterol concentrations in parasuicide 1995 Des concentrations inférieures de cholestérol sérique (4,96 (SD 1,16) mmol / l) ont été observées chez les sujets ayant fait une tentative de suicide que dans le groupe témoin (5,43 (1,30), P <0,001), indépendamment du sexe et du degré de violence de la méthode de la tentative. Les hommes et les femmes ayant deux ensembles de résultats de tests sanguins ont eu des concentrations de cholestérol plus faibles après une tentative de suicide. L'analyse de régression linéaire a montré que la différence dans les concentrations de cholestérol était significativement liée à la durée entre la prise des deux ensembles d'échantillons de sang.
CONCLUSION: L'étude a montré une faible concentration de cholestérol après le parasuicide. Cette conclusion est en accord avec des études antérieures, ce qui suggère une association entre la faible concentration de cholestérol et le suicide.
Low serum cholesterol, serotonin metabolism, and violent death 1995 Thèse d'un futur doctorant hollandais et démontrant la relation entre taux de cholestérol abaissé et décès violents de cause non-cardiovasculaires (accidents, violences et suicides). Ça fait froid dans le dos...
Les résultats des essais cliniques d'abaissement du taux de cholestérol ont souvent démontré des risques accrus de mort violente associés à une faible teneur en cholestérol.
Plasma cholesterol and depressive symptoms in older men 1993 Dans plusieurs essais cliniques d'interventions visant à réduire le taux de cholestérol plasmatique, la réduction de la mortalité par maladie coronarienne a été compensée par une augmentation inexpliquée des suicides et d'autres décès violents.
Chez les hommes âgés de 70 ans et plus, la dépression définie de façon catégorique était trois fois plus fréquente dans le groupe avec un faible taux de cholestérol plasmatique (<4 · 14 mmol / L) que chez ceux ayant des concentrations plus élevées (5/31 [16%] vs 22/363 [6%]; p = 0 · 033). Les scores des symptômes dépressifs se sont fortement corrélés et inversement avec les concentrations plasmatiques de cholestérol, même après ajustement pour l'âge, l'état de santé, le nombre de maladies chroniques, le nombre de médicaments et l'exercice, ainsi que la perte de poids mesurée et le changement de cholestérol plasmatique au cours des 13 dernières années.
Notre constat que le faible taux de cholestérol plasmatique est associé à des symptômes dépressifs chez les hommes âgés est compatible avec les observations selon lesquelles un très faible taux de cholestérol total peut être lié au suicide et à la mort violente.
Low serum cholesterol and suicide 1992 Les essais de prévention primaire qui ont montré que l'abaissement des concentrations sériques de cholestérol chez les personnes d'âge moyen par le régime alimentaire, les médicaments ou les deux pour diminuer la maladie coronarienne ont également signalé une augmentation des décès dus au suicide ou à la violence.
L'une des fonctions de la sérotonine dans le système nerveux central est la suppression des impulsions comportementales nuisibles. Lorsque le taux de cholestérol membranaire synaptosomal du cerveau de la souris augmente, il existe une augmentation prononcée du nombre de récepteurs de la sérotonine. Le faible taux de cholestérol de la membrane diminue le nombre de récepteurs de la sérotonine. Étant donné que le cholestérol de la membrane s'écoule librement avec le cholestérol dans le milieu environnant, une réduction de la concentration de cholestérol dans le sérum peut contribuer à une diminution de la sérotonine cérébrale, avec une aumentation du comportement agressif.
Low serum cholesterol concentration and short term mortality from injuries in men and women 1992 Une forte relation négative entre la concentration de cholestérol et de la mortalité de blessures a été trouvé chez les hommes au cours des sept premières années de suivi. Le risque relatif dans la tranche inférieure de 25% de la distribution de cholestérol était de 2,8 par rapport au sommet de 25%. La plupart des décès l'ont été par suicides avec un risque relatif correspondante de 4,2 .
CONCLUSIONS: l'ensemble des observations provenant d'essais d'intervention confirment l'existence d'une relation entre la concentration de cholestérol sérique et le suicide. La causalité d'une telle relation n'est, cependant, pas résolu.
Nom de l'étude Date Ce que l'on peut en retenir...
Low cholesterol is associated with mortality from stroke, heart disease, and cancer: the Jichi Medical School Cohort Study. 2015 Le HR (rapport des risques ajusté selon l'âge) du groupe ayant le taux de cholestérol le plus bas présentait un nombre d'accidents vasculaires cérébraux hémorragiques, d'insuffisances cardiaques (à l'exclusion de l'infarctus du myocarde) et de mortalité par cancers significativement plus élevée que ceux du groupe cholestérol modéré, pour chaque cause de décès.
Low Serum Cholesterol Level and Increased Ischemic Stroke Mortality 2011 En comparaison avec le groupe avec le plus faible taux de cholestérol (<160 mg / dL), les risques relatifs de décès par l'AVC ischémique ont été constamment et significativement plus faible dans tous les autres groupes de cholestérol après ajustement pour les facteurs de risque cliniques.
Low-density lipoprotein cholesterol concentrations and death due to intraparenchymal hemorrhage: the Ibaraki Prefectural Health Study. 2009 Les personnes ayant un taux de cholestérol LDL> ou = 140 mg / dL présentaient la moitié du risque de décès ajusté selon le sexe et l'âge en raison d'une hémorragie cérébrales chez les personnes ayant un taux de cholestérol LDL <80 mg / dL. Après ajustement pour les facteurs de risque cardiovasculaires, le ratio de risque multivariable était de 0,65 (IC 95%: 0,44 à 0,96) pour les personnes ayant un taux de cholestérol LDL de 80 à 99 mg/dL, de 0,48 (0,32 à 0,71) pour 100 à 119 mg/dL, 0,50 (0,33 à 0,75) pour 120 à 139 mg/dL et 0,45 (0,30 à 0,69) pour ≥140 mg/dL. Ces associations inverses n'ont pas été modifiées de manière significative après l'exclusion des personnes présentant une hypertriglycéridémie après analyse avec un modèle de risque proportionnel de Cox avec des covariables dépendantes du temps ou dans l'analyse de sensibilité de l'effet potentiel des risques concurrents.
Les faibles taux de cholestérol LDL sont associés à un risque de décès élevé en raison d'une hémorragie cérébrale.
Serum lipid levels and 3-month prognosis in Chinese patients with acute stroke. 2008 Nous avons constaté que les niveaux médians de cholestérol sérique total (CT), de triglycérides (TG) et de cholestérol des lipoprotéines de haute densité (HDL-C) chez les patients ayant un bon pronostic après un AVC aigu étaient significativement plus élevés (P <0,005) que ceux des patients avec un mauvais pronostic. Les faibles niveaux de CT de sérum, TG et HDL-C (P <0,05) étaient liés de façon indépendante à une augmentation à 3 mois des mauvais résultats après un AVC ischémique aigu et ICH. Cependant, il n'y avait pas de relation significative entre les niveaux de LDL-C et les résultats à 3 mois.
CONCLUSION : Les données de cette étude montrent que de faibles niveaux de TC de sérum, TG et HDL-C sont de forts prédicteurs indépendants à 3 mois des mauvais pronostics chez les patients ayant subi un AVC ischémique aigu et d'ICH.
Higher total serum cholesterol levels are associated with less severe strokes and lower all-cause mortality: ten-year follow-up of ischemic strokes in the Copenhagen Stroke Study. 2007 Le cholestérol sérique était inversement et presque linéairement liée à gravité de l'AVC: une augmentation de 1 mmol / L du cholestérol sérique total a abouti à une augmentation de la « Scandinave Score Stroke Scale » de 1,32, signifiant que des niveaux plus élevés de cholestérol sont associés à une moindre gravité des AVC. Une analyse de survie a révélé une relation linéaire inverse entre le taux de cholestérol sérique et de la mortalité, ce qui signifie qu'une augmentation de 1 mmol / L des niveaux de cholestérol donne un hazard ratio de 0,89.
CONCLUSIONS: Les résultats de notre étude confirment l'hypothèse qu'un taux de cholestérol élevé favorise le développement d'AVC mineurs. En raison de la sélection, par conséquent, les AVC majeurs sont plus souvent observés chez les patients avec des niveaux de cholestérol bas. La mortalité post-AVC, par conséquent, est inversement proportionnelle au cholestérol.
Serum total cholesterol levels and risk of mortality from stroke and coronary heart disease in Japanese: The JACC study. 2006 Les cas d'AVC et plus spécifiquement d'hémorragie intraparenchymateuse avaient des valeurs de niveaux sériques moyens inférieures de cholestérol total par rapport aux sujets témoins. Le risque de mortalité par hémorragie intraparenchymateuse était significativement plus élevé pour les personnes ayant de faibles niveaux de cholestérol total [moins de 4,14 mmol / L (160 mg / dl)] que ceux avec des niveaux plus élevés. Le risque de mortalité par maladie coronarienne pour les personnes avec les taux sériques de cholestérol total supérieur ou égal à 6,72 mmol / L (260 mg / dl) était significativement plus élevé que ceux avec des niveaux inférieurs à 4,14 mmol / L (160 mg / dl). De Faibles taux de cholestérol total sont associés à une forte mortalité par hémorragie intraparenchymateuse tandis que les niveaux élevés sont associés à une mortalité élevée de la maladie coronarienne chez les Japonais. NDLR : N'ayant pas accès à l'étude complète, je n'ai pu hélas voir quel était le rapport entre «forte mortalité» vs «mortalité élevé»...
Low cholesterol levels are associated with short-term mortality in older patients with ischemic stroke. 2004 CONCLUSIONS: La mortalité à court terme après un AVC ischémique est plus élevé chez les participants plus âgés avec des niveaux faibles de TC, indépendantes d'un grand nombre de facteurs. TC faibles niveaux pourraient être utiles pour identifier les participants âgés fragiles à risque élevé de mortalité à court terme par AVC.
High-density vs low-density lipoprotein cholesterol as the risk factor for coronary artery disease and stroke in old age. 2003 Un taux de cholestérol sérique total élevé n'est pas la cause d'un risque de mortalité cardiovasculaire chez les personnes de 85 ans et plus et est liée à la diminution de la mortalité toutes causes confondues.
Le risque de mortalité de la maladie coronarienne était de 2,0 et pour les accidents vasculaires cérébraux, il était de 2,6.
CONCLUSION : Contrairement à haut niveau de cholestérol LDL, un faible taux de cholestérol HDL est un facteur de risque de mortalité par maladie coronarienne et d'AVC chez les personnes âgées.
Low total serum cholesterol and intracerebral hemorrhagic stroke: is the association confined to elderly men? The Kaiser Permanente Medical Care Program. 1996 Selon une analyse de régression de la table de survie basée sur les risques proportionnels multivariés, le taux de cholestérol sérique inférieur au dixième percentile (<4,62 mmol/L) [178 mg/dL] chez les hommes, comparativement au taux de cholestérol élevé, était associé à une augmentation significative du risque de hémorragie intracérébrale chez les hommes âgés de 65 ans et plus (risque relatif, 2,7; intervalle de confiance à 95%, 1,4 à 5,0). Un risque excessif a également été observé chez les femmes âgées à la plus faible gamme de cholestérol, mais une découverte fortuite n'a pas pu être exclue.
CONCLUSIONS: Dans ces données, l'association entre un faible taux de cholestérol sérique et une hémorragie intracérébrale a été limitée aux hommes âgés.
Subarachnoid hemorrhage, cerebral hemorrhage, and serum cholesterol concentration in men and women. 1993 Le risque relatif augmentait avec la diminution du taux sérique de cholestérol pour l'hémorragie sous-arachnoïdienne chez les hommes et pour l'hémorragie cérébrale chez les femmes, mais pas pour l'hémorragie sous-arachnoïdienne chez les femmes. Pour l'hémorragie cérébrale chez les hommes, la fonction de risque était en forme de U.
Health Policy on Blood Cholesterol : Time to Change Directions. 1992 Il existe un lien entre faible taux de cholestérol et décès de cause non-cardiovasculaire chez les hommes et les femmes. Il n'y a donc plus aucun doute que les 6 % d'adultes d'âge moyen avec des valeurs de cholestérol inférieur à 160 mg/dl sont concernés par l'augmentation du risque de mourir de plusieurs causes, qui comprennent cancers du poumon, autres cancers non-colon, maladie respiratoires et digestives, traumatisme, accident vasculaire cérébral hémorragique et autres causes résiduelles.
Serum Cholesterol Level and Mortality Findings for Men Screened in the Multiple Risk Factor Intervention Trial 1992 Une relation forte et positive graduée était évidente entre le taux de cholestérol sérique mesurée à la sélection initiale et la mort d'une maladie cardiaque coronarienne. Cette relation a persisté pendant la période de suivi de 12 ans. Aucune association n'a été observée entre le taux de cholestérol sérique et d'AVC. L'absence d'une association a été globalement en raison de différentes relations de taux de cholestérol sérique avec hémorragie intracrânienne et d'AVC non hémorragique. Pour ce dernier, une association positive avec gradient du taux de cholestérol sérique était évidente. Pour une hémorragie intracrânienne, le taux de cholestérol inférieur à 4,14 mmol / L (<160 mg / dL) ont été associés à une double augmentation du risque.
Un taux de cholestérol sérique inférieur à 4,14 mmol / L (<160 mg / dL) a également été associé à une augmentation significative du risque de décès par cancer du foie et du pancréas; les maladies digestives, la cirrhose hépatique particulièrement; suicide; et le syndrome de dépendance à l'alcool. En outre, des associations inverses significatives ont été observés entre le taux de cholestérol et les cancers du poumon, lymphatique, des systèmes hématopoïétiques ainsi que la broncho-pneumopathie chronique obstructive.
Serum cholesterol level and mortality findings for men screened in the Multiple Risk Factor Intervention Trial. Multiple Risk Factor Intervention Trial Research Group. 1992 Dans ce dernier cas (AVC non hémorragique), une association positive avec le niveau de cholestérol sérique était évidente. Pour l'hémorragie intracrânienne, un taux de cholestérol inférieur à 4,14 mmol / L (moins de 160 mg / dL) a été associé à une double augmentation du risque.
Nom de l'étude Date Ce que l'on peut en retenir...
Low cholesterol is associated with mortality from stroke, heart disease, and cancer: the Jichi Medical School Cohort Study. 2015 Le HR (rapport des risques ajusté selon l'âge) du groupe ayant le taux de cholestérol le plus bas présentait un nombre d'accidents vasculaires cérébraux hémorragiques, d'insuffisances cardiaques (à l'exclusion de l'infarctus du myocarde) et de mortalité par cancers significativement plus élevée que ceux du groupe cholestérol modéré, pour chaque cause de décès.
Low serum LDL cholesterol levels are associated with elevated mortality from liver cancer in Japan: the Ibaraki Prefectural health study. 2013 Les taux de risque de taux de cholestérol LDL de 80 mg / dl étaient de 4,33 (95% d'intervalle confiant [IC]: 1,94, 9,68), pour les taux de cholestérol LDL de 80 à 99 mg / dl était de 1,03 (IC 95% : 0,42, 2,53) et pour les taux de cholestérol LDL de ≥120 mg / dl était de 0,43 (IC 95%: 0,20, 0,92) par rapport aux taux de cholestérol LDL de 100-199 mg / dl (p pour la tendance >0,01).
Par conséquent, le faible taux de cholestérol LDL est associé à un risque élevé de mortalité par cancer du foie. Le faible taux de cholestérol LDL peut être un marqueur prédictif pour la mort due au cancer du foie.
Total Serum Cholesterol and Cancer Incidence in the Metabolic Syndrome and Cancer Project (Me-Can) 2013 Des niveaux élevés de TSC (taux de cholestérol total) étaient significativement associés à une diminution du risque d'incidence du cancer en général et avec plusieurs types de cancers spécifiques chez les hommes et les femmes.La relation entre les valeurs de cholestérol et une mortalité accrue était indépendante de l'incidence du cancer.
Serum cholesterol levels in relation to the incidence of cancer: The JPHC study cohorts 2009 Les taux sériques totaux de cholestérol étaient inversement associés au risque de cancer total chez les hommes, avec de fortes associations inverses avec le cancer de l'estomac chez les hommes et le cancer du foie chez les deux sexes.
Le risque excédentaire soutenu de cancer du foie associé à un faible taux de cholestérol a été observé indépendamment de l'infection par le virus de l'hépatite C et des habitudes de consommation. Bien que l'association inverse pour le cancer du foie reste à examiner plus loin, nos résultats ne soutiennent pas que de faibles niveaux de cholestérol total sérique augmentent les risques de cancer total et d'autres sites majeurs
Low Serum LDL Cholesterol Levels and the Risk of Fever, Sepsis, and Malignancy 2007 Cependant, un faible taux de LDL augmente les risques de cancer hématologique de plus de 15 fois. Chaque augmentation de 1 mg/dl de LDL a été accompagnée d'une réduction relative de 2,4 % dans les risques de cancer hématologique.
Le groupe avec un taux de LDL bas (groupe 1) était également significativement associée avec fièvre/septicémie. Les patients du groupe 1 ont eu une augmentation relative de risque de fièvre/septicémie par rapport aux patients avec LDL > 70 mg/dl. Chaque augmentation de 1 mg/dl de LDL a été associée à une diminution relative de 2,5 % de chances de fièvre/septicémie.
Lipid profile in leukemia and Hodgkin's disease 2006 Un certain nombre d'études épidémiologiques ont été publiées ces dernières années montrant une augmentation du risque de décès par cancer chez les sujets ayant des niveaux de cholestérol bas de plasma.
Le cholestérol sérique, de cholestérol HDL et LDL ont été trouvés pour être inversement associée à l'incidence du cancer, alors que les triglycérides étaient significativement élevés chez les patients cancéreux. L'association inverse entre le cancer et le cholestérol sérique peut refléter une réponse physiologique à des stades précoces de cancer diagnostiqués.
Hypercholesterolemia impairs angiogenesis in patients with breast carcinoma and, therefore, lowers the risk of metastases. 2004 Les risques de récidive et de métastases à distance ont été plus élevés chez les patients ayant un taux de cholestérol normal que chez les patients atteints d'hypercholestérolémie.
Nous suggérons que l'hypercholestérolémie altère l'angiogenèse en supprimant les expressions endothéliales et tumorales bFGF et VEGF et, par conséquent, diminue le risque de métastases dans les cas de cancer du sein invasif.
Why Eve is not Adam: prospective follow-up in 149650 women and men of cholesterol and other risk factors related to cardiovascular and all-cause mortality. 2004 Chez les hommes, sur toute la gamme d'âge, bien qu'à la limite de la significativité pour les moins de 50 ans, et les femmes de moins de 50 ans, un faible taux de cholestérol était significativement associée à la mortalité toutes causes confondues, montrant des associations significatives avec la mort par cancer, maladies du foie, et les maladies mentales.
Which cholesterol level is related to the lowest mortality in a population with low mean cholesterol level: a 6.4-year follow-up study of 482,472 Korean men. 2000 Un faible taux de cholestérol (<165 mg/100 ml) était associé à un risque accru de mortalité totale, même après l'élimination des décès survenus au cours des 5 premières années de suivi. Le risque de décès par maladie coronarienne a augmenté de façon significative chez les hommes ayant le taux de cholestérol le plus élevé (> ou = 252 mg / 100 ml). Il y avait diverses relations entre le taux de cholestérol et la mortalité par cancer par site. La mortalité par cancer du foie et du côlon était significativement associée à un taux de cholestérol très faible (<135 mg/100 ml) sans aucune preuve d'un effet préclinique hypocholestérolémiant.
Le taux de cholestérol associé à la plus faible mortalité variait de 211 à 251 mg/100 ml, ce qui était supérieur au taux moyen de cholestérol des sujets de l'étude.
Serum total cholesterol and triglycerides levels in patients with lung cancer. 2000 Tous les patients atteints de cancer du poumon avaient une hypocholestérolémie plus élevée avec des niveaux de TC (Total Cholesterol) et TG (triglycerides) inférieurs à ceux du groupe de contrôle.La concentration de TC était plus faible chez les patients atteints de cancer du poumon et dans les deux types histologiques en comparaison avec le groupe témoin, le niveau le plus bas de TG ne se trouvait que chez les patients atteints d'un cancer du poumon à cellules squameuses.
Decline in serum total cholesterol and the risk of death from cancer. 1997 Nous avons étudié si la diminution dans le temps du taux de cholestérol sérique était associée au risque de décès par cancer chez les hommes français. Nous avons étudié 6,230 travailleurs âgés de 43 à 52 ans en 1967-1972, qui avaient au moins trois mesures annuelles de cholestérol sérique. Nous avons estimé le changement individuel dans le temps dans le taux sérique de cholestérol total à l'aide de la régression linéaire chez la personne.
Pendant une moyenne de 17 ans de suivi après le dernier examen, 747 sujets sont morts du cancer. Les risques relatifs ajustés à plusieurs variables pour les sujets de la quatrième (plus forte augmentation du cholestérol total sérique), troisième et deuxième quartiles, comparés aux hommes du premier quartile (qui avaient une diminution du cholestérol total sérique), étaient de 0,70 [95% de confiance Intervalle (IC) = 0,56-0,87], 0,71 (IC 95% = 0,57-0,88) et 0,74 (IC 95% = 0,61-0,91), respectivement. Le groupe avec la baisse la plus élevée de cholestérol affichait un risque excessif pour la plupart des sites de cancer. Ces associations ont été plus prononcées chez les sujets dont le poids est resté stable ou a diminué dans le temps que chez ceux qui ont pris du poids.
Low total cholesterol is associated with high total mortality in patients with coronary heart disease. The Bezafibrate Infarction Prevention (BIP) Study Group. 1997 Le risque relatif de mortalité toutes causes chez les patients avec une faible teneur en cholestérol par rapport aux autres a été de 1,49 (95 % CI: 1.16-1,91). Le risque relatif de décès non cardiaque était 2,27 fois plus élevé dans le groupe de faible teneur en cholestérol que chez les témoins (IC à 95 %: 1,49-3.45), tandis que le risque de mort cardiaque était identique dans les deux groupes (risque relatif 1,09 [IC95 : 0,76-1,56). La cause la plus fréquente de décès non cardiaque associée à une faible teneur en cholestérol total était le cancer. Ces résultats chez les patients avec maladie coronarienne ajoutent du poids à des études antérieures associant faible taux de cholestérol total à un risque accru de décès non cardiaque.
Low serum total cholesterol concentrations and mortality in middle aged British men 1995 Les concentrations sériques de cholestérol faible (<4,8 mmol / l), présents dans 5% (n = 410) des hommes, ont été associés à la plus forte mortalité, toutes causes confondues, en grande partie due à une augmentation significative des décès par cancer (ajusté selon l'âge du risque relatif de 1,6; <4,8 v 4.8 au 5.9 mmol / l) et dans d'autres décès non cardiovasculaires (ajusté selon l'âge du risque relatif de 1,9).Une faible concentration de cholestérol sérique a été associée à une augmentation de la prévalence de plusieurs maladies et des indicateurs de mauvaise santé et avec des caractéristiques de style de vie tels que le tabagisme et l'alcoolisme. Après ajustement pour ces facteurs dans l'analyse multivariée le risque accru de cancer a été atténuée (risque relatif de 1,4 ) et l'association inverse avec d'autres causes, non-cancéreuses non cardiovasculaire était plus significative (risque relatif de 1,5; <4,8 v 4,8 à 5,9 mmol / l).
Conclusion : L'association entre des concentrations de cholestérol sérique total relativement faible et l'excès de mortalité semblait être due au cancer préclinique et d'autres maladies non cardiovasculaires. Ceci suggère que les programmes de santé publique en encourageant les concentrations moyennes inférieures de cholestérol total sont peu susceptibles d'être associée au cancer accru ou d'une autre la mortalité non cardiovasculaire.
Low plasma cholesterol predicts an increased risk of lung cancer in elderly women. 1995 Nous avons examiné la relation entre les niveaux très bas de cholestérol plasmatique (<160 mg / dl) et le décès par cancer du poumon dans une étude prospective de 18 ans portant sur 2 011 hommes et 2 327 femmes.
Après ajustement en fonction de l'âge, de l'indice de masse corporelle, du tabagisme et de l'éducation, le risque relatif de mortalité par cancer du poumon chez les personnes dont le taux de cholestérol était <160 mg / dl par rapport aux autres taux de cholestérol (> ou = 160 mg / dl) Chez les hommes (P = 0,28) et 3,29 chez les femmes (P = 0,02). L'exclusion de ceux qui sont décédés dans les 5 ans de la ligne de base n'a pas changé les résultats.
Les hommes et les femmes ayant un taux basique de cholestérol plasmatique <160 mg / dl étaient plus susceptibles de mourir d'un cancer du poumon. Cette différence était statistiquement significative chez les femmes. L'association ne pouvait pas être expliquée par la malignité occulte, le tabagisme ou le statut socio-économique.
Low Serum Cholesterol and Mortality - Which Is the Cause and Which Is the Effect? 1994 Une réduction de 32 mg / dl de CT était significativement associée à un risque excessif de cancer hématopoïétique, de cancer de la prostate, de l’œsophage et généralisé ainsi que pour la mortalité résultant de maladies du foie bénigne et la mortalité toutes causes confondues.
Pour la mortalité par cancer, les sujets dont les niveaux de CT modifiés à partir d'un niveau moyen à faible ont montré une augmentation significative du risque. De même, une élévation significative de la mortalité non cancéreuse, non cardiovasculaire et le risque de mortalité toutes causes confondues a été observée chez les sujets de l'étude montrant une baisse de CT à partir d'un niveau moyen à un niveau bas.
Nous avons observé un risque important de cancer et de mortalité toutes causes confondues chez les hommes dont les niveaux CT ont diminué du niveau de base moyen (180 à 239 mg / dL) au niveau faible (<180 mg / dL). Les conclusions ci-dessus concernant la mortalité par cancer sont en accord avec les résultats de l'essai « Multiple Risk Factor Intervention Trial », dans lequel les participants qui sont morts de cancer connu dans l'année suivant la chute du taux de cholestérol sérique qui était de 22,7 mg / dL (0,59 mmol / L ) était supérieure à celle des participants survivants du même groupe de randomisation et de tabagisme. Ces résultats soutiennent également des données longitudinales publiées par « Pekkanen et al » de l'étude « Seven Countries Study » dans lesquels une baisse du taux de CT a aussi tendance à être associée au décès par cancer parmi la cohorte la plus âgée. Une diminution du taux de CT a aussi été associée à une mortalité cardiovasculaire et globale élevée chez les hommes et les femmes dans le de suivi à 30 ans de l'étude de Framingham.
La relation inverse entre le changement de CT et le cancer hématopoïétique peut être expliquée par l'activité anti-cholestérol des cellules néoplasiques dans le stade asymptomatique. Une autre preuve de la causalité inverse est fournie par des études montrant qu'un faible niveau de CT revient à des concentrations habituelles avec la chimiothérapie et le succès de la rémission de la maladie. En conclusion, les résultats de cette analyse longitudinale, ainsi que la plausibilité biologique cohérent de causalité inverse existante, soutiennent l'hypothèse qu'un faible niveau de CT, indépendamment des facteurs de risque pris en compte dans cette étude, semble être une manifestation de l'activité de la tumeur ou la conséquence de maladies chroniques du foie.
Serum total cholesterol and mortality in a Japanese population 1994 Il y avait une association inverse significative du cholestérol sérique avec la mortalité totale et le cancer pour les hommes, et aucune association significative pour les femmes. L'association cholestérol-maladie, bien que non significative, a été positive pour les maladies coronariennes et d'autres décès dus aux maladies cardiovasculaires, et inverse pour non-cardiovasculaires, les décès non-cancer dans les deux sexes. L'association inverse du niveau de cholestérol sérique avec la mortalité totale et le cancer pour les hommes est restée significative après ajustement pour l'âge, la classification des emplois, la catégorie de l'hypertension, la consommation d'alcool, le tabagisme et l'IMC. Un taux inférieur de 34 mg / dl de cholestérol sérique a été associée à une augmentation de 21% de risque pour la mortalité totale et à une augmentation de 26% du risque de décès par cancer. L'association inverse entre les taux sériques de cholestérol et le cancer était également significative quand les décès dans les 5 premières années ont été exclus de l'analyse.
Inverse Association between Serum Total Cholesterol and Cancer Mortality in Dutch Civil Servants 1993 L'association entre le taux sérique de cholestérol total et la mortalité par cancer a été étudiée dans le cadre d'une étude de suivi menée pendant 28 ans auprès de 3 091 fonctionnaires néerlandais âgés de 40 à 65 ans et leurs conjoints. Après ajustement pour l'âge, l'indice de masse corporelle et le tabagisme, une association inverse entre le cholestérol total du sérum et la mortalité totale a été observée chez les hommes pendant les 15 premières années de suivi, à l'exclusion des 2 premières années: Dans le quintile de cholestérol le plus faible par rapport à ceux du quintile le plus élevé était de 2,1; Cette association était principalement attribuable aux cancers gastro-intestinaux (RR = 4,2, 95% Cl 1,4-12,9). Pour les années de suivi 16-28, le taux de mortalité pour tous les cancers était de 0,8 (95% Cl 0,5-1,4). Chez les femmes, aucune association cohérente entre le taux sérique de cholestérol total et le cancer n'a été observée. Après que les 5 premières années de suivi aient été exclues, l'association inverse significative chez les hommes persistait encore. Ces résultats suggèrent que dans cette population étudiée, un faible taux de cholestérol sérique ne semble pas être attribuable à un cancer non détecté, mais pourrait bien être un facteur de risque de mortalité par cancer chez les hommes.
Inverse association between serum total cholesterol and cancer mortality in Dutch civil servants. 1993 Après ajustement en fonction de l'âge, de l'indice de masse corporelle et du tabagisme, une association inverse entre le cholestérol total sérique et la mortalité toutes cancers a été observée chez les hommes au cours des 15 premières années de suivi, à l'exclusion des 2 premières années. dans le quintile de cholestérol le plus bas par rapport à ceux du quintile le plus élevé était de 2,1 (intervalle de confiance à 95% (Cl) de 1,1 à 4,0); cette association était principalement due aux cancers gastro-intestinaux (RR = 4,2, 95% Cl 1,4-12,9). Pour les années de suivi 16-28, le taux multivarié de mortalité pour tous les cancers était de 0,8 (95% Cl 0,5-1,40)
Après les 5 premières années de suivi, ces résultats suggèrent que dans cette population de l'étude, un faible taux de cholestérol sérique ne semble pas être attribuable à un cancer non détecté, mais pourrait être un facteur de risque de mortalité par cancer chez les hommes.
Epidemiology of low cholesterol levels in older adults. The Cardiovascular Health Study. 1993 Les niveaux de cholestérol ≤160 mg / dL étaient présents dans 11,6% des hommes et 3,7% des femmes et la prévalence a augmenté avec l'âge. Après ajustement pour l'âge, les taux de cholestérol totaux dans cette gamme ont été associés à une double augmentation de la prévalence du diabète traité chez les hommes et les femmes et avec une prévalence deux fois plus élevé de cancers diagnostiqués dans les 5 années précédentes chez seules les femmes.
Serum cholesterol level, body mass index, and the risk of colon cancer. The Framingham Study. 1992 Dans cette population, le cancer du côlon chez les hommes est lié inversement au taux de cholestérol sérique, même lorsque les 10 premières années de suivi sont éliminées pour réduire l'effet de maladie préclinique. Cet effet est concentré dans la fraction Svedberg 0-20, correspondant aux taux de lipoprotéines de faible densité. Une autre constatation seulement chez les hommes est la relation directe de l'indice de masse corporelle à l'incidence du cancer du côlon.
CONCLUSIONS:Le taux combiné initial bas de cholestérol sérique et l'obésité semblent indiquer un risque quatre fois plus élevé de cancer du côlon chez les hommes que chez les personnes ayant des valeurs moyennes des deux variables. Les raisons de ces observations sont inconnues.
Serum Cholesterol Level and Mortality Findings for Men Screened in the Multiple Risk Factor Intervention Trial 1992 Une relation forte et positive graduée était évidente entre le taux de cholestérol sérique mesurée à la sélection initiale et la mort d'une maladie cardiaque coronarienne. Cette relation a persisté pendant la période de suivi de 12 ans. Aucune association n'a été observée entre le taux de cholestérol sérique et d'AVC. L'absence d'une association a été globalement en raison de différentes relations de taux de cholestérol sérique avec hémorragie intracrânienne et d'AVC non hémorragique. Pour ce dernier, une association positive avec gradient du taux de cholestérol sérique était évidente. Pour une hémorragie intracrânienne, le taux de cholestérol inférieur à 4,14 mmol / L (<160 mg / dL) ont été associés à une double augmentation du risque.
Un taux de cholestérol sérique inférieur à 4,14 mmol / L (<160 mg / dL) a également été associé à une augmentation significative du risque de décès par cancer du foie et du pancréas; les maladies digestives, la cirrhose hépatique particulièrement; suicide; et le syndrome de dépendance à l'alcool. En outre, des associations inverses significatives ont été observés entre le taux de cholestérol et les cancers du poumon, lymphatique, des systèmes hématopoïétiques ainsi que la broncho-pneumopathie chronique obstructive.
Health Policy on Blood Cholesterol : Time to Change Directions. 1992 En chiffres ronds, ces hommes avaient un risque 20 % plus élevé de décès par cancer que ceux avec un taux de cholestérol entre 160 et 199...
La branche droite de la courbe de mortalité de cholestérol total est presque plate chez les femmes; la figure 1 et le tableau 3 du rapport montrent qu'un taux de cholestérol sanguin élevé chez les femmes n'est pas associée à la mortalité toutes causes, ni même avec mortalité cardiovasculaire.
Il existe un lien entre faible taux de cholestérol et décès de cause non-cardiovasculaire chez les hommes et les femmes. Il n'y a donc plus aucun doute que les 6 % d'adultes d'âge moyen avec des valeurs de cholestérol inférieur à 160 mg/dl sont concernés par l'augmentation du risque de mourir de plusieurs causes, qui comprennent cancers du poumon, autres cancers non-colon, maladie respiratoires et digestives, traumatisme, accident vasculaire cérébral hémorragique et autres causes résiduelles.
Il n'y a aucun lien entre l'hypercholestérolémie et les décès d'origine cardiovasculaire chez les femmes. Contrairement à l'évidence pour les hommes, il y a une absence étonnante d'association entre taux de cholestérol sanguin élevé et décès cardiovasculaires chez les femmes.
Serum cholesterol level and mortality findings for men screened in the Multiple Risk Factor Intervention Trial. Multiple Risk Factor Intervention Trial Research Group. 1992 Un niveau de cholestérol sérique inférieure à 4,14 mmol / L (à moins de 160 mg / dl) a été également associée à une augmentation significative du risque de décès par cancer du foie et du pancréas; maladies digestives, notamment la cirrhose hépatique; suicide; et le syndrome de dépendance à l'alcool. En outre, des associations inverses significatives ont été trouvées entre le niveau de cholestérol sérique et les cancers du poumon, lymphatique et des systèmes hématopoïétiques, et la maladie pulmonaire obstructive chronique.
Dans l'ensemble, l'association inverse entre le niveau de cholestérol sérique et la plupart des cancers s'est affaiblie avec l'augmentation de la durée du suivi mais n'a pas disparu. L'association entre le niveau de cholestérol et de décès dus au cancer du poumon et du foie, maladie pulmonaire obstructive chronique, la cirrhose, et le suicide s’est affaiblie un peu au cours du suivi.
The prognostic significance of total serum cholesterol in patients with Hodgkin's disease. 1992 Dans l'étude rétrospective courante, les auteurs ont étudié la valeur pronostique de valeurs de cholestérol total au moment du diagnostic chez les patients atteints de la maladie de Hodgkin. Les valeurs de cholestérol étaient significativement plus faibles chez ces patients que chez les témoins d'âge et sexe identiques. Les sous-groupes avec des stades avancés de la maladie, une mauvaise réponse au traitement et récidive après une réponse complète avaient les valeurs de cholestérol les plus basses. En analyse univariée (valeur-seuil de 140 mg / dl), le taux de survie à 5 ans était 2,5 fois plus élevé chez les patients avec des valeurs de cholestérol normal que chez les patients hypocholestérolémiants. L'hypocholestérolémie a été retenu comme un facteur pronostique indépendant défavorable par analyse de régression de Cox multivariée.
Inverse Association between Serum Total Cholesterol and Cancer Mortality in Dutch Civil Servants 1991 Après ajustement pour l'âge, indice de masse corporelle et le tabagisme, une association inverse entre la mortalité de cholestérol total et tous cancers sérum a été observée chez les hommes au cours des 15 premières années de suivi, en excluant les 2 premières années: Le ratio de ceux dans le quintile inférieur de cholestérol par rapport à ceux dans le quintile le plus élevé était de 2,1 ; cette association a été comptabilisée principalement par cancers gastro-intestinaux . Pour les années de suivi 16-28, le rapport des taux multivariée de mortalité toutes cancer était de 0,8.
Ces résultats suggèrent que dans cette population de l'étude, un faible taux de cholestérol sérique ne semble pas être attribuable à un cancer non détecté, mais pourrait être un facteur de risque de mortalité par cancer chez les hommes.
1990 Au moment du diagnostic, les patients atteints de cancer du côlon avaient des valeurs de cholestérol sérique significativement plus faibles que les patients du groupe de contrôle (5,56 +/- 0,31 mmol / L vs 6,47 +/- 0,34 mmol / L). Cette différence ne variant pas avec le sexe ou le stade du cancer. Le pourcentage de patient atteint de cancer avec un niveau de cholestérol sérique inférieure est passée de 42% à 10 ans avant le diagnostic de cancer à 77% au moment du diagnostic. Le ratio du cholestérol sérique à chaque période au niveau au moment du diagnostic a démontré une baisse moyenne de 13% au cours des 10 années précédant le diagnostic contre une hausse moyenne de 2% dans la même période pour les patients de contrôle. Nous concluons que les personnes chez qui le cancer colorectal se développe partagent le même niveau de cholestérol sérique que la population en général au départ, mais au cours des 10 années précédant le cancer, il est démontré une baisse du taux de cholestérol sérique qui est à l'opposée de la hausse observé avec l'âge dans la population générale.
Plasma cholesterol, coronary heart disease, and cancer in the Renfrew and Paisley survey. 1989 Ceci est largement la conséquence d'une relation positive entre les valeurs de cholestérol et la mortalité par maladie coronarienne étant équilibré par des relations inverses entre le cholestérol et le cancer et entre cholestérol et d'autres causes de décès. Ces changements étaient hautement significatifs pour les maladies coronariennes et le cancer chez les hommes et significatif pour les maladies coronariennes et d'autres causes de décès chez les femmes.
CANCER MORTALITY AND LIPID AND LIPOPROTEIN LEVELS THE LIPID RESEARCH CLINICS PROGRAM MORTALITY FOLLOW-UP STUDY 1988 Le cholestérol total et de lipoprotéines de basse densité (LDL) ont été significativement inversement associés à la mortalité par cancer en général chez les hommes, mais aucun rapport n'a été observée chez les femmes. Ni lipoprotéines de haute densité (HDL), ni tri-gtycerides étaient significativement liés à la mortalité totale par cancer chez les deux sexes, bien que chez les femmes, le taux de cholestérol HDL a été positivement associée à risque de décès par cancers gynécologiques. Comparativement aux hommes avec des niveaux élevés de cholestérol, le risque relatif de décès par cancer du côlon, ajusté pour l'âge, la masse corporelle, le tabagisme et la consommation d'alcool, était 5,20 chez les hommes avec un niveau de cholestérol total ≤87 mg / dl et 4,79 dans ceux avec des niveaux de cholestérol LDL ≤119 mg / dl.
Site-specific Analysis of Total Serum Cholesterol and Incident Cancer in the National Health and Nutrition Examination Survey I Epidemiologic Follow-up Study. 1987 Un examen de l'âge ajusté les taux d'incidence par niveau de cholestérol a montré une association inverse entre le taux de cholestérol et tous les cancers; les cancers du poumon, colorectal, du pancréas et de la vessie; et la leucémie. Chez les femmes une faible relation inverse (reflétant un taux élevé que parmi ceux dans le quintile inférieur de niveau de cholestérol) était évidente pour tous les cancers; associations inverses plus importants ont été observés pour les cancers du poumon, du pancréas, de la vessie, du col et de la leucémie.
Pour un groupe global de cancers liés au tabagisme, la relation inverse était particulièrement important: les estimations du risque relatif multivarié pour les sujets du quintile inférieur de cholestérol, par rapport à ceux du quintile le plus élevé, étaient 2,1 (1,1 à 3,8) et 3,.3 (1,4- 7,8) pour les hommes et les femmes, respectivement.
L'association inverse était présente pour les cancers liés au tabagisme diagnostiqués 6 années ou plus après la détermination du cholestérol chez les hommes et les femmes, ce qui suggère que cette association ne peut pas être simplement rejeté comme un effet du cancer préclinique.
Serum cholesterol and cancer in the NHANES I epidemiologic followup study. National Health and Nutrition Examination Survey. 1987 Les hommes dans le quintile du cholestérol le plus bas avaient presque le double du risque de ceux dans le quintile supérieur pour l'incidence et la mortalité. Chez les femmes, une relation similaire a été observée pour la mortalité par cancer, mais l'incidence du cancer dans le quintile le plus faible n'était que de 1,2 fois celle des femmes du quintile le plus élevé. La relation inverse de cholestérol-cancer chez les hommes était présente pour les déterminations de cholestérol faites 6 ans ou plus avant le diagnostic de cancer. Il peut être prématuré de rejeter la relation inverse entre le cholestérol sérique et le cancer simplement comme un marqueur préclinique de la maladie.
Are low cholesterol values associated with excess mortality? 1984 En utilisant des méthodes d'analyse univariées et multivariées linéaires et non linéaires pour les données de survie, des relations inverses significatives avec le cholestérol sérique ont été trouvées pour la mortalité totale des maladies cardiovasculaires chez les femmes, pour la mortalité par cancer chez les hommes et les femmes et pour les autres causes de mortalité chez les deux hommes et femmes. L'association inverse et non linéaire avec la mortalité totale chez les femmes est restée significative lorsque les décès dans les cinq premières années de suivi ont été exclus. Cela suggère que l'association n'a pas été expliquée par une maladie non détectée causant des concentrations faibles de cholestérol au moment de l'examen initial.
Dans chaque groupe d'âge (10 ans), sauf pour le plus âgé et dans les deux sexes, la mortalité était plus élevée dans le groupe à faible cholestérol que dans les deux autres groupes. Comme dans le suivi de 11 ans, avec l'âge ajusté chez les deux sexes, la mortalité était plus élevée dans le groupe à faible cholestérol que dans les deux autres groupes. Comme dans le suivi de 11 ans, les tests ajustés en fonction de l'âge présentaient une mortalité significativement plus élevée dans le groupe le plus faible en cholestérol chez les femmes (19%).
Les analyses de régression, spécifiques à la cause du décès et avec ou sans exclusion des décès survenus au cours des deux premières années de suivi, ont montré une relation inverse significative entre la concentration du cholestérol sérique et la mortalité par cancer et aussi une relation inverse significative chez les femmes lorsqu'on considère la mortalité pour «autres» causes.
The serum cholesterol-cancer relationship: an analysis of time trends in the Framingham Study. 1982 Les tendances temporelles des taux de cholestérol du sérum ont été analysés dans les données de l'étude de Framingham afin de déterminer si un taux de cholestérol sérique faible, qui semble être associé à une augmentation du risque de cancer, peut vraiment être un précurseur pour le développement de la maladie. Le cholestérol sérique mesuré au dépistage initial a été associée à la fois pour le risque de cancer mortel et pour tous les cancers qui se produisent dans les 18 années subséquentes chez les hommes (P inférieur à 0,05). Cette association inverse semble particulièrement forte pour le cancer du côlon chez les hommes.
Les hommes de la tranche d'âge 50--59 ans avaient un taux de cholestérol sérique significativement plus faible mesurée 16--18 ans avant le diagnostic de cancer. Pour les hommes de la tranche d'âge 60--65 ans, une tendance statistiquement significative vers un taux de cholestérol sérique inférieure était d'autant plus évidente que la mesure a été effectuée près du moment du diagnostic de cancer.
SERUM CHOLESTEROL AND MORTALITY THE YUGOSLAVIA CARDIOVASCULAR DISEASE STUDY. 1981 L'association négative des taux de cholestérol sérique et de la mortalité ultérieure semblait due à la relation entre niveau de cholestérol et décès dus au cancer et aux décès dus aux maladies respiratoires (tuberculose et cœur pulmonaire).
Cholesterol and mortality in New Zealand Maoris. 1980 Les causes de décès ont été divisés en trois catégories: «Autres», cancers et maladies cardiovasculaires. La méthode de Mantel-Haenszel de l'analyse des données a montré une relation inverse significative entre la concentration de cholestérol sérique et la mortalité globale chez les hommes (x 2/2 = 11,6; ) et les femmes (x 2/2 = 7,6;) avec des rapports de cotes de 2,3 et 1,9 respectivement.Des relations inverses similaires significatives ont été observées pour le cancer et les «autres» causes de décès. Ces relations sont demeurées significatives lorsque l'âge de référence, la pression artérielle systolique, et l'indice Quetelt ont été contrôlés dans le modèle de régression des risques proportionnels de Cox. Les résultats de cette étude fournissent des preuves d'un effet potentiellement néfaste de faible concentration de cholestérol sérique.
Par conséquent, de plus amples recherches sont nécessaires avant que des efforts aveugles ne soient déployés pour réduire les concentrations de cholestérol sérique chez les Maoris de Nouvelle-Zélande. NDLR : Remarque pertinente mais à t'elle été appliquée  ?
Nom de l'étude Date Ce que l'on peut en retenir...
Hypercholesterolemia impairs angiogenesis in patients with breast carcinoma and, therefore, lowers the risk of metastases. 2004 Les risques de récidive et de métastases à distance ont été plus élevés chez les patients ayant un taux de cholestérol normal que chez les patients atteints d'hypercholestérolémie.
Nous suggérons que l'hypercholestérolémie altère l'angiogenèse en supprimant les expressions endothéliales et tumorales bFGF et VEGF et, par conséquent, diminue le risque de métastases dans les cas de cancer du sein invasif.
Why Eve is not Adam: prospective follow-up in 149650 women and men of cholesterol and other risk factors related to cardiovascular and all-cause mortality. 2004 Chez les femmes de moins de 50 ans, un faible taux de cholestérol était significativement associée à la mortalité toutes causes confondues, montrant des associations significatives avec la mort par cancer, maladies du foie, et les maladies mentales.
Low plasma cholesterol predicts an increased risk of lung cancer in elderly women. 1995 Nous avons examiné la relation entre les niveaux très bas de cholestérol plasmatique (<160 mg / dl) et le décès par cancer du poumon dans une étude prospective de 18 ans portant sur 2 011 hommes et 2 327 femmes.
Après ajustement en fonction de l'âge, de l'indice de masse corporelle, du tabagisme et de l'éducation, le risque relatif de mortalité par cancer du poumon chez les personnes dont le taux de cholestérol était <160 mg / dl par rapport aux autres taux de cholestérol (> ou = 160 mg / dl) Chez les hommes (P = 0,28) et 3,29 chez les femmes (P = 0,02). L'exclusion de ceux qui sont décédés dans les 5 ans de la ligne de base n'a pas changé les résultats.
Les hommes et les femmes ayant un taux basique de cholestérol plasmatique <160 mg / dl étaient plus susceptibles de mourir d'un cancer du poumon. Cette différence était statistiquement significative chez les femmes. L'association ne pouvait pas être expliquée par la malignité occulte, le tabagisme ou le statut socio-économique.
Nom de l'étude Date Ce que l'on peut en retenir...
Cholesterol Supplement can Alleviate the Severity of Pulmonary Infection of Patients with Hypocholesterolemia 2012 Une étude quelque peu à contre-courant puisqu'elle démontre que dans le cas de pneumonie et d'infection pulmonaire, une supplémentation appropriée en cholestérol permet de diminuer la gravité de ces maladies et d'améliorer l'état nutritionnel des patients :
Dans notre étude, la concentration plasmatique de cholestérol a augmenté de façon significative après 10 jours de supplémentation en cholestérol.
Dans notre recherche, nous avons également analysé la gravité de la maladie. Le résultat a montré que, dans le groupe d'intervention, la supplémentation pourrait diminuer de façon significative la gravité de la maladie. Alors que dans le groupe témoin, la diminution avait une tendance, et n'a pas eu de différence significative, le résultat des tests du groupe T a montré que, par rapport au changement dans le groupe témoin, la supplémentation du cholestérol peut évidemment diminuer la gravité de la maladie.
Une supplémentation en cholestérol correcte peut augmenter la concentration plasmatique du cholestérol, améliorer l'état nutritionnel, diminuer la gravité de la maladie et améliorer le pronostic de guérison de la maladie.
L’hypocholestérolémie est corrélée à l'exacerbation de la pneumonie et de l'infection pulmonaire. Une supplémentation en cholestérol correcte peut améliorer l'état nutritionnel, atténuer la gravité de la maladie et est bénéfique pour le traitement de la maladie.
Cohort study of serum total cholesterol and in-hospital incidence of infectious diseases. 1998 En utilisant la régression multivariée de Cox, le cholestérol total était inversement et significativement lié aux voies urinaires, vénériennes, musculo-squelettiques et toutes les infections chez les hommes; et aux voies urinaires, toutes les infections génito-urinaires, septicémies ou bactériémiques, sites viraux divers non précisés et toutes les infections chez les femmes.
La réduction du risque de toutes les infections associées à un 1 S.D. l'augmentation du cholestérol total était de 8% chez les hommes (IC 95%, 4-12%) et chez les femmes (IC 95%, 5-11%).
Collectivement, ces données suggèrent une association inverse, bien que pas tout à fait cohérente, entre le cholestérol total et l'incidence des infections nécessitant une hospitalisation ou acquises à l'hôpital.
Serum cholesterol level and mortality findings for men screened in the Multiple Risk Factor Intervention Trial. Multiple Risk Factor Intervention Trial Research Group. 1992 En outre, des associations inverses significatives ont été trouvées entre le niveau de cholestérol sérique et les cancers du poumon, lymphatique et des systèmes hématopoïétiques, et la maladie pulmonaire obstructive chronique.
L'association entre le niveau de cholestérol et de décès dus au cancer du poumon et du foie, maladie pulmonaire obstructive chronique, la cirrhose, et le suicide s’est affaiblie un peu au cours du suivi.
SERUM CHOLESTEROL AND MORTALITY THE YUGOSLAVIA CARDIOVASCULAR DISEASE STUDY. 1981 L'association négative des taux de cholestérol sérique et de la mortalité ultérieure semblait due à la relation entre niveau de cholestérol et décès dus au cancer et aux décès dus aux maladies respiratoires (tuberculose et cœur pulmonaire).
Nom de l'étude Date Ce que l'on peut en retenir...
The relationship between serum total cholesterol and all-cause or cause-specific mortality in a 17.3-year study of a Japanese cohort. 2007 Le groupe de cholestérol le plus bas présentait un risque accru de maladie du foie (HR 3,03, IC 95%, 1,70-5,43), tandis que le groupe de cholestérol total le plus élevé présentait un risque accru de coronaropathie.
Why Eve is not Adam: prospective follow-up in 149650 women and men of cholesterol and other risk factors related to cardiovascular and all-cause mortality. 2004 Chez les hommes, sur toute la gamme d'âge, bien qu'à la limite de la significativité pour les moins de 50 ans, et les femmes de moins de 50 ans, un faible taux de cholestérol était significativement associée à la mortalité toutes causes confondues, montrant des associations significatives avec la mort par cancer, maladies du foie, et les maladies mentales.
Nom de l'étude Date Ce que l'on peut en retenir...
Low-density-lipoprotein cholesterol concentrations and risk of incident diabetes: epidemiological and genetic insights from the Framingham Heart Study. 2015 La GRS (Genetic Risk Score) a été significativement associée aux concentrations de LDL-C.
Dans les modèles multivariés, une plus forte concentration de LDL-C a été associée à un risque plus faible de diabète (odd ratio par écart type : 0,81). La GRS a été associée à l'incidence du diabète dans une direction similaire et d'une ampleur comparable (odd ratio par écart type : 0,85).
CONCLUSIONS: Parmi les individus non traités avec la thérapie de faibles concentrations de LDL-C de lipides modification ont été associés à un risque accru de diabète. Ces observations peuvent contribuer à notre compréhension des raisons pour lesquelles un traitement hypolipidémiant peut causer le diabète chez certaines personnes.
Epidemiology of low cholesterol levels in older adults. The Cardiovascular Health Study. 1993 Les niveaux de cholestérol ≤160 mg / dL étaient présents dans 11,6% des hommes et 3,7% des femmes et la prévalence a augmenté avec l'âge. Après ajustement pour l'âge, les taux de cholestérol totaux dans cette gamme ont été associés à une double augmentation de la prévalence du diabète traité chez les hommes et les femmes et avec une prévalence deux fois plus élevé de cancers diagnostiqués dans les 5 années précédentes seulement chez les femmes. Un faible taux de cholestérol a également été associé à des niveaux inférieurs d'hémoglobine, d'albumine, et du facteur VII, suggérant un lien avec la fonction de synthèse hépatique.
Nom de l'étude Date Ce que l'on peut en retenir...
Is lipid lowering treatment aiming for very low LDL levels safe in terms of the synthesis of steroid hormones ? 2007 Comme nous le savons déjà, le cholestérol est le précurseur des glucocorticoïdes, des minéralocorticoïdes et stéroïdes sexuels, en plus d'être une composante structurelle de la membrane cellulaire. Toutes les hormones stéroïdes (ovaires + testiculaire) sont synthétisées principalement à l'aide du LDL-cholestérol dans la circulation sanguine. En outre, il y a synthèse « de novo » du cholestérol dans les glandes surrénales et les gonades contrôlées par l'enzyme réductase de HMG-CoA. Une troisième voie, qui, dans des circonstances normales, a une moindre contribution par rapport aux deux premiers, est l'utilisation du système circulatoire HDL-cholestérol par les surrénales et les gonades des tissus pour la synthèse des stéroïdes. Notre connaissance très faible des niveaux de LDL est limitée. Toutefois, étant donné que les statines diminuent le LDL circulatoire tant inhibent la synthèse « de novo » du cholestérol, elles sont susceptibles d'affecter la synthèse des hormones stéroïdiennes.
Nom de l'étude Date Ce que l'on peut en retenir...
Association between serum total cholesterol and HIV infection in a high-risk cohort of young men. 1998 À partir d'une régression de Cox multivariée ajustée, le rapport des taux (RR) de l'infection à VIH était de 1,66 pour les hommes avec des niveaux de TC sérique <160 mg / dl par rapport à ceux avec les niveaux de TC entre 160 et 199 mg / dl. Des excès de risque similaires pour le sida et les décès liés au SIDA ont été observés. Ces résultats suggèrent que les niveaux bas de TC (Total Cholesterol) doivent être considérés comme un marqueur de risque accru d'infection au VIH chez les hommes à haut risque d'infection par le VIH.