Finalement, les statines ne guérissent pas tout…

Deux chercheurs ont extrait des données de 112 méta-analyses d’études d’observation et de 144 méta-analyses d’essais contrôlés randomisés (ils ont donc fait une méta-analyse de méta-analyses…) afin d’évaluer la quantité, la validité et la crédibilité des preuves concernant les associations entre les résultats des statines et leur efficacité sur tous les critères autres que cardiovasculaires.

Pour faire simple, aucune efficacité !

Pour les études observationnelles, pas de preuves convaincantes. Sur 112 études, 1 étude a suggéré de faibles preuves de la diminution de la mortalité par cancer chez les patients atteints de cancer et 1 autre une (tout aussi faible…) diminution de l’exacerbation chez les patients atteints de bronchopneumopathie chronique obstructive.
Pour ce qui est de l’analyse des 144 méta-analyses d’ECR, 1 seule a démontrée une diminution de la mortalité toutes causes confondues chez les patients atteints d’insuffisance rénale chronique.
Je n’ai pas accès à l’étude complète, mais il semblerait qu’il n’y ait aussi aucune preuve d’efficacité sur les pancréatites, le moral, les démences, la densité osseuse, les troubles de l’érection…

Par contre, en ce qui concerne les événements indésirables, les études observationnelles ont montré que les statines augmentaient le risque de diabète et de myopathie.

Ça ne fait que confirmer ce qu’on savait déjà ! Je m’étais d’ailleurs déjà moqué de cette  situation ici

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer