Youpie, le Far West revient…

J’ai l’immense plaisir de vous annoncer le grand retour du Far-West, l’authentique et vrai Far West avec ses cow-boys et ses indiens, ses troupeaux de bisons traversant des plaines immenses et bien sûr ses chariots transportant, au gré du vent et des hasards de la vie, des pionniers en recherche d’aventure mais aussi de nombreux docteurs ou professeurs qui ne cessaient de vanter les mérites de leur élixir censé guérir tous les maux possibles et inimaginables, du corps aux pieds au mal de tête, en passant par les rages de dents, la syphilis et autres joyeusetés du même genre.

Il va de soi que ces fameux élixirs n’ont jamais sauvé ni guéri qui que ce soit, conduisant même bien souvent à envoyer dans la tombe plus de gens que l’invention du revolver à 6 coups de William Colt.

Eh bien nous avons, nous aussi, notre élixir qui guéri tout, j’ai nommé (tadaaaa… Roulement de tambours) : la « statine ». Eh oui, nous avions les statines qui guérissent l’arthrose[1], ralentissent l’atrophie du cerveau en cas de SEP[2], nous sauvent d’Alzheimer[3], guérissent la myopathie[4] (sur des souris, certes…), réduisent le risque de maladies infectieuses[5], améliorent les fonctions érectiles[6] ainsi que l’insuffisance rénale chronique[7], tout ceci sans bien évidemment le moindre effet secondaire indésirable.

Maintenant nous avons la « statine » qui guérit (re-tadaaaa… et re-roulement de tambour) : le cancer de la prostate.

C’est la conclusion d’un article écrit par 2 médecins dont les liens d’intérêts avec les industries pharmaceutiques feraient pâlir de jalousie plus d’un urologues[8] ou oncologues[9], ces derniers faisant partie de ceux qui, pour parler gentiment (…), ont le plus de liens d’intérêts financiers avec les industries pharmaceutiques…

Pauvres urologues qui ont déjà dû subir la controverse sur le dépistage systématique du cancer de la prostate qui, à l’instar de celui pour le cancer du sein ou du colon, n’a jamais montré la moindre efficacité, sauf à permettre à certains urologues de gagner un maximum de fric en pratiquant à tour de bras des ablations de la prostate[10] sur des personnes pour lesquelles ça n’a apporté aucune espérance de vie supplémentaire[11], mais dont ça a sacrément pourrie le temps qu’ils leur restaient à vivre (impuissance, incontinence urinaire). Et voilà maintenant qu’un traitement merveilleux, sans strictement aucun effets secondaires, va guérir du cancer de la prostate.

Bref, messieurs, une cuillerée tous les matins de cet élixir merveilleux appelé « statine » et vous serez à l’abri de tout problème de prostate.

Alors, elle est pas belle la vie ?

 

Medscape : Is the Evidence Sufficient to Recommend Statins for All Men With Prostate Cancer?

 

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer