L’art de la publicité déguisée…

Connaissez-vous ce qu’on appelle « le placement de produit » ? C’est lorsque dans un film, à l’occasion d’un plan plus ou moins précis, on vous montre un logo (ou carrément une marque précise) à des fin publicitaires. Je connaissais ce principe pour les voitures, les ordinateurs, les vêtements, etc. Mais figurez-vous qu’une fidèle visiteuse de mon site (j’en profite pour la saluer en passant…) m’a signalé ce genre de pratique pour un médicament anti-cholestérol…
Il s’agit du film « Saint-Jacques…la Mecque » où, à 44’22 » du début du film, on voit Jean-Pierre Daroussin assis devant une table sur laquelle sont empilées de nombreuses boites de médicaments. Il est très difficile de voir de quels médicaments il s’agit, sauf pour une boite bien en évidence sur le devant de la pile. Bien que celle-ci soit à l’envers et que le nom ait été légèrement modifié (je rappelle que la publicité pour tout médicament remboursable par la Sécurité Sociale est interdite), le graphisme et les couleurs de l’emballage sont en touts points conformes à l’original.
J’ai regardé pour d’autres médicaments, tel celui dont le nom commence par « Imos… » (juste à gauche du Tahor), le seul médicament référencé sous ce nom est l’IMOSEPTYL, dont le design ne ressemble en rien à celui affiché dans le film, quant à l’ADVIL (en bas à droite), celui-ci étant en vente libre, la publicité en est autorisée.

Ci-dessous l’image extraite du film et à côté la boite en question replacée dans le bon sens :

       

Et ci-dessous la boite originale du TAHOR 40 :

Étonnant, non ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :