Sanofi dans la tourmente !

En gros, Sanofi souhaitant commercialiser au plus vite son vaccin contre la dengue a choisi d’ignorer les avertissements des essais cliniques qui montre un risque d’hospitalisation pour dengue sévère 7,45 fois plus élevé chez les vaccinés que chez les non-vaccinés dans le groupe des 2 à 5 ans.

Avec le feu vert de l’OMS (qui a parlé de corruption ?) et suite à un appui un fort appui des autorités françaises (qui a reparlé de corruption?), le vaccin est commercialisé au Mexique où les résultats sont décevants, puis aux Philippines (alors que les essais de phase 3 ne sont pas terminés…) pour une campagne de vaccination sur plus de 830 000 enfants (qui a re-reparlé de corruption ?).

Bilan catastrophique puisque les Philippines décident d’interrompre la campagne de vaccination et de demander le remboursement de celle-ci, soit 60 millions d’euros, obligeant Sanofi à détruire plusieurs dizaines de millions de dose du vaccin et hypothéquant les ventes futures des 40 à 50 millions de doses restantes.

Comme le disent si bien les parents lors de plusieurs manifestations aux Philippines suite de cette campagne ratée : « Les enfants philippins ne sont pas des cobayes ».

Non seulement les enfants, mais aussi les femmes et les hommes, quelles que soient leurs origine ou leur couleur de peau !. Ce que les labos occultent complètement (avec la complicité des divers gouvernements…) tellement ils sont aveuglés par des profits rapides…

Un blog qui explique très bien toute l’histoire avec un lien sur l’article complet du Monde :

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer