10 médicaments coûtent plus de 3 milliard à la sécu et comment les labos gonflent les prix des nouveau médicaments

L’excellent magazine indépendant Basta!  vient de sortir une enquête en 2 volets intitulés respectivement « Ces médicaments qui coûtent des milliards à l’assurance-maladie et menacent notre système de santé » et « Comment les labos amassent des fortunes grâce à des médicaments au prix exorbitant ».

Comme d’habitude, les articles sont sérieux et très bien documentés. On y apprend notamment que le Crestor, bien qu’en 9ᵉ position, coûte quand même la bagatelle d’un peu plus de 240 millions d’euros par an à la Sécu. Pas mal pour un médicament qui ne sert pas à grand-chose (enfin si, à enrichir les labos et leurs actionnaires…) et que les traitements anticancéreux occupent largement la première place. Ces derniers faisant largement l’objet d’une surenchère de la part des labos pour une efficacité bien souvent contestable…

Pour en revenir au Crestor, celui-ci fait l’objet d’un paragraphe qui confirme que le Crestor, bien que coûtant 4 fois plus cher que les autres statines, reste le médicament hypocholestérolémiant le plus prescrit malgré une efficacité même pas supérieure aux autres produits et au final une efficacité générale vis-à-vis des maladies cardiovasculaires plus que contestable.

Le deuxième volet s’attarde sur les nombreuses pratiques des labos pour vendre leurs nouveaux médicaments de plus en plus cher malgré une efficacité bien souvent plus que douteuse. Y sont aussi invoqué les nombreux conflits d’intérêts des instances gouvernementales de santé qui pourrissent le système. Le prix d’un médicament n’est plus vendu en fonction de son efficacité et de son avancé pour le bienfait de l’humanité, mais uniquement en fonction du montant maximum que le labo peut en espérer.

Une enquête que je vous conseille fortement de lire.

Et puis profitez-en pour soutenir Basta!. Ce dernier un magazine totalement indépendant qui ne vit que grâce aux dons de ses lecteurs. Ses enquêtes sont fouillées et parfois percutantes (ils ont d’ailleurs été attaqués en justice par Bolloré pour avoir dénoncé la main mise de ce dernier sur la plupart des ports en Afrique, la justice à conclu à un vrai travail journalistique de qualité et a débouté Bolloré…).

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :