Connaissez-vous le Kéfir ?

Il en existe deux sortes : le kéfir d’eau (dit aussi kéfir de fruit) et le kéfir de lait. Il s’agit de deux boissons fermentées différentes : la première est désaltérante et légèrement pétillante, la seconde est plus acide et s’approche du yaourt à boire.

Je vais vous parler du kéfir d’eau (ou de fruit) que nous venons de découvrir, il s’agit d’une boisson fermentée à base de grains de kéfir, un ensemble de plusieurs bactéries et levures, en d’autres termes un probiotique.

On lui prête les vertus suivantes :

  • Il améliore le transit intestinal et est efficace afin de soulager les ulcères et les maladies de la vésicule biliaire
  • Il améliore la condition des anémiques, des sclérotiques et des personnes atteintes de maladies respiratoires, tels l’asthme et les catarrhes bronchiques (Inflammations aiguës ou chroniques des muqueuses des voies respiratoires)
  • Il apaise également les éruptions cutanées et les eczémas.

Mais c’est surtout une boisson rafraîchissante, légèrement pétillante et très peu sucré, excellente pour la santé (au contraire des sodas industriels…) puisque riche en nombreuses vitamines et minéraux mais surtout extrêmement économique puisque les grains de kéfir ont la particularité de se multiplier et de se régénérer indéfiniment, à la manière de champignons.

Pour préparer du Kéfir, il faut tout d’abord trouver des grains. Vous pourrez vous les procurer dans des magasins bio mais plus simplement via internet où vous trouverez sûrement quelqu’un qui pourra vous en proposer gratuitement près de chez vous (personnellement, nous les avons trouvées sur Annuaire des donneurs de Kéfir).

Ensuite voici la recette :
Dans un contenant en verre d’1,5 L, mettre environ 20 grammes de grains de kéfir de fruit et y verser 1 L d’eau non chlorée ou minérale (nous utilisons de l’eau filtrée). Y ajouter 20 grammes de sucre de canne et 2 rondelles de citron. Recouvrir avec un couvercle (mais pas de façon hermétique : fermentation = pression…) et laisser reposer le kéfir de fruit de 24 à 48 heures à température ambiante (selon le temps de fermentation, la boisson sera plus ou moins pétillante). Ensuite, il suffit de filtrer le kéfir avec une passoire en plastique pour obtenir une boisson que l’on peut conserver jusqu’à 3 jours dans un contenant hermétique placé au réfrigérateur.
Plusieurs variantes existent (je vous passe les doses de sucre qui peuvent être excessives !) et qui proposent de remplacer les rondelles de citron par des rondelles d’orange, de pamplemousse, d’orange sanguine ou de citron vert, voire de rajouter un peu de vanille ou 1 à 2 figues sèches… À vous de voir et de tester selon vos goûts !

Les graines de Kéfir non utilisées peuvent se conserver longtemps au réfrigérateur dans un petit pot de confiture dans lequel vous aurez au préalable versé de l’eau de source (changer l’eau tous les 15 jours).
Pour une conservation de plus longue durée (jusqu’à environ un an), deux méthodes sont possibles : le séchage et la congélation.

  • Le séchage : disposer les grains en une couche fine dans une assiette en plastique pour qu’ils ne collent pas et poser l’assiette avec les grains bien étalés, en hiver sur le chauffage central, en été au soleil. Ils se déshydrateront entre 24 et 36 heures et lorsqu’ils seront complètement secs, ils se décolleront tout seul. Les conserver dans une boite hermétique, un sachet de congélation ou même une enveloppe, dans un endroit frais (le bas du réfrigérateur, par exemple).
  • La congélation : mettre les grains frais (non séchés) dans boite hermétique et les congeler.

Il semblerait néanmoins que dans ces 2 cas, le redémarrage des grains de Kéfir puisse être très long, voire non assuré…

Quelques recommandations : le kéfir est un organisme vivant, il peut donc mourir ou s’altérer. L’eau doit absolument être une eau minérale ou filtrée, les fruits et plantes toujours bio et le sucre non raffiné. Le kéfir emmagasine aussi les poisons, il ne faudra donc jamais fumer ou utiliser des produits d’entretien chimiques près de votre kéfir. Plusieurs signes peuvent montrer que votre kéfir est mal en point, si les grains sont visqueux, s’il y a une odeur forte ou encore si les grains diminuent de volume.

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer