Argent public et open-data, on se fout de nous !

En fin d’année dernière, j’avais écrit un article concernant le vaccin antigrippal1 dans lequel je démontrais non seulement le peu d’efficacité de celui-ci, mais aussi la manipulation intense des organismes gouvernementaux qui, à grand coup de chiffres bidonnés concernant la mortalité due à la grippe, instauraient un climat de peur afin de promouvoir la vaccination antigrippale auprès de la population.

Pour cela, je m’étais appuyé sur diverses sources, dont notamment celle du CépiDc qui fournissait les chiffres de mortalité constatée par les médecins et inscrites sur les certificats de décès. Eh bien, qu’elle ne fut ma surprise de constater que les données fournies par cet organisme ne sont plus en libre accès2. Enfin, disons que la procédure est extrêmement compliquée et sans aucune garantie d’aboutir.

Il est scandaleux que des données produites avec de l’argent public, c’est-à-dire financées par l’argent que nous, contribuables, fournissons via impôts et taxes diverses, ne soient pas en libre accès.

Il est vrai que dans le cas présent, ces données étaient utilisées pour prouver que les gouvernements successifs avaient honteusement menti sur les chiffres de la mortalité hivernale afin de faire vendre par les labos pharmaceutiques un maximum de vaccins contre la grippe qui, je le dis et le répète, ne sert strictement à rien.
Enfin, si… à engraisser les actionnaires des entreprises pharmaceutiques et à permettre aux différents lobbys de ces mêmes entreprises d’inviter quelques hommes (ou femmes) politiques dans de grands restaurants afin de les aider à éviter de prendre des décisions qui pourraient être préjudiciables à la santé financière de ces mêmes entreprises. Grands restaurants que d’ailleurs la majorité d’entre nous n’espère même pas pouvoir se payer une fois dans leur vie…

Et encore, je n’épiloguerai pas sur le manque de respect de certains élus vis-à-vis de l’argent public3 4(*), ni sur les privilèges dont bénéficient encore nos élus5 et financés par nos impôts !

(*) Liste non exhaustive. Je me suis cantonné aux 2 premiers qui sont apparus…

Monde de merde.
Mais non, je ne suis pas en colère !

 

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer