Qu’on se le dise, les statines n’ont pas absolument pas d’effets secondaires indésirables !

C’est du moins ce que vient de conclure l’étude SAMSOM (Self-Assessment Method for Statin Side-effects or Nocebo) dont l’un des auteurs affirme que l’étude SAMSON ne laisse aucun doute sur le fait que les patients ressentent vraiment des effets indésirables des statines, mais ce que cela nous montre, c’est que 90 % de ce fardeau symptomatique est aussi provoqué par les comprimés de placebo.

Donc, cher lecteur de mon site, je vous demande de prendre note de cet état de fait. Les statines n’ont aucuns effets secondaire et si vous les ressentez, c’est juste parce que vous trop douillet et que c’est dans votre tête.
Les douleurs musculaires, une affabulation. Les cas de diabète, du pipeau. Les déchirures des tendons, c’est de votre faute. La fatigue, vous n’avez qu’à vous bouger le c.. et arrêtez de vous plaindre.

Alors oui, pour le coup, je suis un peu énervé de lire une étude pareille. Il a bon dos, l’effet nocebo !

Bon, il faut relativiser.

L’étude ne durait qu’un mois (15 jours sous statines et 15 jours sur placebo), ne se basait que sur 49 personnes (60 moins 11 patients qui n’ont pas pu terminer le mois de l’essai) , n’était sélectionnés que les patients ayant eu des antécédents de douleurs musculaires dans les 2 semaines suivant la prise d’une statine et les patients était informés du but précis de l’étude (donc risque de biais).

En outre, la liste des motifs d’exclusions est assez impressionnante, j’y retiendrais pour les plus significatifs :

  • Antécédents d’intolérance aux statines avec élévation de la créatine kinase supérieure à 5 fois la limite supérieure de la normale
  • Antécédents d’intolérance aux statines avec anaphylaxie Antécédents d’intolérance aux statines avec myalgie et augmentation de la créatine kinase sérique
  • Antécédents d’intolérance aux statines avec rhabdomyolyse
  • Antécédents d’intolérance aux statines avec anomalies de la fonction hépatique, définies par l’aspartate aminotransférase (AST) ou l’alanine aminotransférase (ALT)> 3 fois la LSN

Bref, une étude basée sur une durée beaucoup trop courte pour pouvoir en tirer n’importe quelle conclusion sérieuse et avec des critères qui ne correspondent absolument pas à la réalité du terrain.

Bref, encore une étude de merde…

 

Medscape : L’essai SAMSON attribue la plupart des effets indésirables des statines à un effet nocebo

NEJM : N-of-1 Trial of a Statin, Placebo, or No Treatment to Assess Side Effects

Laisser un commentaire