Retour en force des statines ???

C’est curieux, mais la presse ne parlait plus trop statines ces derniers temps, aussi ai-je été plutôt surpris de découvrir un regain d’intérêt de la presse pour celles-ci… Cela dit, le flop monumental (quoi qu’en disent les labos) des inhibiteurs de PCSK9 (et à plus forte raison des inhibiteurs de CETP…) explique peut-être cet état de fait !

Le DailyPost1, The Independant2 et MedicalXpress3 ainsi que de nombreux autre journaux font tous référence à la même étude parue dans JAMA4 et qui tente de démontrer que plus la dose de statines est élevée, plus les maladies cardiovasculaires régressent. On ne s’étendra pas sur le fait que celle-ci soit une étude prospective avec une limitation de taille : les auteurs reconnaissent eux-mêmes qu’il n’a pas été tenu compte ni de l’alimentation, ni de l’activité physique, qui sont pourtant deux points clé de la lutte contre les maladies cardiovasculaires. En outre l’étude ne cite que des pourcentages relatifs (RR) qui, sans les chiffres de base, ne veulent strictement rien dire mais ont surtout l’avantage de présenter les choses de manières extrêmement avantageuses5.
Ensuite, permettez-moi de douter sérieusement du sérieux d’une étude entièrement financée par le laboratoire AMGEN et réalisé par des personnes largement rémunérées par AMGEN ainsi que tout ce que la planète peut compter de labos produisant des statines.

Jugez du peu :
« Conflict of Interest Disclosures: Dr Khunti reported receiving personal fees from Amgen, AstraZeneca, Bayer, Lilly, Merck Sharp & Dohme, Novartis, Novo Nordisk, Roche, Sanofi, and Servier; reported receiving grants from AstraZeneca, Boehringer Ingelheim, Lilly, Merck Sharp & Dohme, Novartis, Novo Nordisk, Pfizer, Sanofi, and Roche; reported serving as a consultant for Novartis, Novo Nordisk, Sanofi, Lilly, AstraZeneca, Servier, Merck Sharp & Dohme, Boehringer Ingelheim, Amgen, Bayer, and Abbot; and reported serving as a speaker for Novartis, Novo Nordisk, Sanofi, Lilly, AstraZeneca, Merck Sharp & Dohme, and Boehringer Ingelheim. Dr Danese reported receiving grants from Amgen. Dr Kutikova reported owning Amgen stock. Dr Catterick reported owning Amgen stock. Dr Sorio-Vilela reported owning Amgen stock. Dr Gleeson reported receiving grants from Amgen. Dr Kondapally Seshasai reported receiving personal fees from Amgen, reported serving as a consultant for Amgen, and reported receiving grants from Kowa and Sanofi. Dr Brownrigg reported receiving personal fees from Amgen and reported serving as a consultant for Amgen. Dr Ray reported receiving personal fees from lectures from Amgen, Sanofi, Regeneron, Medicines Company, Kowa, Cipla, Algorithm, Boehringer Ingelheim, Novo Nordisk, Takeda, and Astra Zeneca; reported serving as a consultant for Amgen, Sanofi, Regeneron, Medicines Company, Cerenis, Lilly, Ionis Pharma, Akcea, Esperion, and AbbVie; and reported receiving grants from Sanofi, Regeneron, Amgen, Merck Sharpe & Dohme, and Pfizer through his institution. »

À ce point, ce n’est même plus des liens d’intérêts, ni même des conflits, mais de la corruption pure et dure. Personne ne me fera croire qu’une étude financée entièrement par un labo fabricant des statines et réalisée par des gens rémunérés par ce même labo (plus de nombreux autres fabriquant aussi des statines…) puisse être totalement impartiale.
À moins d’être sacrément naïf ou encore… soi-même rémunérés par ces labos…

Une deuxième étude de l’American Heart Association 6, citée par WebMD7, Reuter8, Medical New Today9 et le Daily Mail10 (liste non exhaustive…) déclare que les statines n’ont quasiment aucun effets secondaires… Les douleurs musculaires, de l’affabulation. Le cancer, la cataracte, le dysfonctionnement cognitif, la neuropathie périphérique, le dysfonctionnement érectile ou la tendinite provoqués par les statines, idem. Les rhabdomyolyses, les maladies rénales, le diabète induit par les statines, tellement minime que ça ne vaut même pas la peine d’en parler.
Plutôt surprenant lorsque l’on connaît la quantité d’études (non financées par les labos…) qui recensent les nombreux effets secondaires des statines11 et qui démontre que ceux-ci sont bien évidemment beaucoup plus présents, importants et dangereux.
On peut aussi noter l’absence de déclaration des liens d’intérêts de ces messieurs, malgré ce qu’affirme le site de l’AHA, et qu’en outre ceux-ci font référence aux études cliniques telles que WOSCOP, PROSPER, 4S, LIPID, etc., dont tout le monde sait combien les effets secondaires ont été passés sous silence. Il est même fait référence à la très controversée étude JUPITER dont l’augmentation spectaculaire des cas de diabète, totalement occultée lors de la présentation de l’étude, n’a été révélé que 7 ans après la fin de celle-ci12

Bref, la désinformation pro-statines bat son plein et tout ceci ressemble fort à une campagne de communication financée par les labos pharmaceutiques. Peut-être pour offrir un surcroît de dividendes comme cadeau de Noël aux actionnaires ?

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer