La Fake Médecine

Suite à un article de l’excellent blog de CMT (Docteur du 16), j’ai cliqué par curiosité sur le lien No Fakmed indiqué, celui-ci pointant vers un site monté par une bande de branquignols un collectif de professionnels de santé et qui s’insurge avec véhémence contre ce qu’ils appellent la fausse médecine. Ce site n’étant uniquement qu’un violent réquisitoire contre les médecines alternatives telles que l’homéopathie, la mésothérapie ou l’acupuncture.
Je n’ai aucune idée de l’efficacité réelle de ces médecines et je ne souhaite surtout pas rentrer dans ce débat mais plusieurs choses m’ont sérieusement interpellé sur ce site…

D’après leurs propos, la seule et vraie médecine impose de ne prescrire et distribuer que des traitements éprouvés, issus d’évaluations rigoureuses, les médecines alternatives surmédicalisant inutilement la population, avec des effets délétères importants, et cetera, et cetera…
Peut-être qu’effectivement l’efficacité de certaines médecines est uniquement due à l’effet placebo, mais si ça permet aux patients d’aller mieux, pourquoi pas ? À ce que je sache, on n’a encore jamais vu d’overdose due à des médicaments homéopathiques, ni autant de décès ou d’effets secondaires très graves tels que l’on a pu en constater avec le vioxx, le médiator ou la dépakine (pour ne citer que les plus récent et connus…).

En parlant de médiator, un paragraphe évoque justement cette affaire (la médecine scientifique qui a été responsable des scandales du Médiator, du Vioxx et de violences médicales) et leur réponse est carrément scandaleuse, je cite : « C’est tout le contraire. C’est justement parce que la science ne tient rien pour acquis et qu’elle n’hésite pas à interroger les affirmations les plus ancrées, qu’elle a permis aux victimes de ces molécules de prouver leur préjudice malgré les dénégations officielles. ».
Pas sûr que ça fasse vraiment plaisir à toutes les victimes du médiator qui, après avoir dû subir les insanités du sieur Servier, sont toujours dans l’attente depuis plus de 10 ans d’une hypothétique condamnation du laboratoire du même nom, idem pour les victimes de la dépakine !

N’oublions pas que ces deux produits comptaient parmi les « traitements éprouvés et issus d’évaluations rigoureuses »…

Si la médecine conventionnelle était vraiment intègre, il n’y aurait jamais eu d’affaire mediator, ni d’affaire depakine, ni aucun des procès que je cite en page La guerre des labos pharmaceutiques contre notre santé !
Si la médecine conventionnelle était vraiment intègre, les urologues ne se précipiteraient par les dépistages du cancer de la prostate, dépistage qui ne sauve pas de vie mais permet de pratiquer de rentables (et le plus souvent inutiles) ablations de la prostate1.
Si la médecine conventionnelle était vraiment intègre, on ne pratiquerait pas de dépistage systématique du cancer du sein, dont il est prouvé, là aussi, qu’il ne sauve pas de vie mais, à contrario, qu’il en pourrit plus d’une2.
Si la médecine conventionnelle était vraiment intègre, chaque hiver on ne vaccinerait pas contre la grippe une multitude de gens avec un vaccin dont aucune étude n’a pu prouver une quelconque efficacité3.
Si la médecine conventionnelle était vraiment intègre, on abaisserait pas continuellement les seuils du cholestérol et de l’hypertension (à ce propos, je rappelle que d’après les nouvelles normes US, à partir de 12 de tension systolique, nous sommes pré-hypertendus… et donc pas sujet à traitement… pour l’instant !) juste pour vendre encore plus de médicaments.

Et encore je ne parle que des sujets que je connais…

Bref, messieurs qui vous vantez de pourfendre la « Fake Medecine », remettez-vous sérieusement en question et balayez d’abord soigneusement devant votre porte avant de prétendre faire la morale aux autres !

2 Juste après dresseuse d’ours : Et mes fesses, elles sont roses, mes fesses ?

3 Maladies cardiovasculaires, cholestérol et statines : La grippe et le vaccin antigrippal

Laisser un commentaire