La fondation Bill & Melinda Gates, le summum de l’hypocrisie (11) ?

Quand les pratiques des industries agroalimentaires favorisent la mortalité infantile

Dans un autre registre, certaines pratiques de marketing de la part des industries agroalimentaires ont un effet fortement négatif sur la mortalité infantile. Selon une estimation récente, l’augmentation des taux d’allaitement au sein pourrait, chaque année, sauver la vie de 820 000 enfants et prévenir 20 000 décès maternels dus au cancer. Qui plus est, de plus en plus d’éléments qui tendent à prouver que l’allaitement maternel a un effet protecteur pour l’avenir en réduisant le risque d’excès pondéral et d’obésité1. Hélas, les fabricants de lait en poudre ne s’embarrassent pas de préjugé2 et contourne allègrement les diverses réglementations ou recommandation afin de promouvoir l’utilisation du lait maternisé en lieu et place de l’allaitement maternel3. Parmi les plus gros fabricants de laits maternisés, nous trouvons entre autre Abbot et Danone ; 2 entreprises dont la fondation Bill & Melinda Gates est actionnaire à hauteur de 9 822 241 $…

Puisqu’on parle de lait, on peut aussi noter l’investissement, certes léger (2 531 $) mais néanmoins symbolique, de la part de la fondation Bill & Melinda Gates dans l’entreprise chinoise Yili. Celle-ci s’étant rendue coupable, avec quelques autres sociétés, d’avoir commercialisé en Chine du lait maternisé en poudre contaminé à la mélamine4. Très certainement, que cette entreprise fût sponsor officiel des jeux olympiques chinois permit de faire oublier ces quelques malversations…

A suivre…

Laisser un commentaire