Les médecins achetés par les labos ?

Des chercheurs français de l’université de Rennes 1, du CHU de Rennes et de l’Inserm, se sont penchés sur la question. Pour ce faire ils ont comparé les montants des cadeaux reçus en 2016 par les médecins généralistes français avec leurs prescriptions ; les données ayant été extraites de deux bases de l’assurance maladies (dont celle « Transparence Santé » accessible au public).

Sans surprise, les médecins ne recevant pas de cadeaux de la part de l’industrie pharmaceutique fournissent des ordonnances moins coûteuses et prescrivent plus de médicaments génériques, ils prescrivent aussi moins de médicaments dont la balance bénéfices/risques est défavorable, notamment les vasodilatateurs et les benzodiézépines pour le sommeil ou l’anxiété.

A contrario, ceux qui déclarent recevoir le plus de cadeaux de la part des labos ont explosés les indicateurs…

Bien que les chercheurs, avec toute la prudence nécessaire pour ne pas se fâcher avec leurs confrères et les autorités médicales, concluent que les liens de causalité sont difficiles à établir, ce n’est pas le premier article qui arrive à ces conclusions (une simple recherche sur Google montre bien l’ampleur du problème !) et cela me semble tellement évident…

Si, comme le dit l’article : « Lorsque le cadeau est petit, son influence peut être d’autant plus importante qu’elle est minimisée et inconsciente », que penser de  la soi-disant « indépendance d’esprit » des grands professeurs, dont les rémunérations proviennent quasi exclusivement des labos et dont les directives font la pluie et le beau temps dans le monde de la cardiologie (entre autres spécialités…).

Pour conclure, en cherchant sur la base « Transparence Santé » le nom de votre médecin et le montant de ses cadeaux reçus de la part des industries pharmaceutiques, je ne doute pas un instant que vous comprendrez très certainement son acharnement à vous prescrire (ou pas…) des statines !

 

1 réflexion au sujet de “Les médecins achetés par les labos ?”

Laisser un commentaire