Parfois, la vie…

Eh bien voilà, Peter Fonda nous a quitté.

9 ans après Denis Hopper, celui qui à travers le cultissime « Easy rider » m’a foncièrement donné le goût de l’anticonformisme, vient de tirer sa révérence.

Cela m’attriste de constater que la plupart des icônes qui ont bercé mon adolescence et ma vie d’adulte s’en vont les unes après les autres. Hélas, j’arrive à un âge où je suis plus souvent convié aux enterrements qu’aux naissances ou aux mariages.

En plus,c’est les 50 ans de Woodstock…

Voilà, c’était le coup de blues du jour…

2 réflexions au sujet de “Parfois, la vie…”

  1. Bonjour,
    Nous devons être de la même génération, et je partage votre ressenti au sujet de ces disparitions de personnes dont nous suivions les chemins depuis longtemps.
    Trois livres intéressants autour de ce thème de l’avancée en âge : Ghislaine de Sury, le goût de vieillir ; Bernard Ollivier, la vie commence à 60 ans ; Hermann Hesse, éloge de la vieillesse.
    Cordialement.
    Brigitte Martin

Laisser un commentaire