Et hop, encore un nouvel effet secondaire dû aux statines…

Tout le monde sait maintenant (quoique…) que les statines favorisent fortement le diabète de type 2. Des chercheurs ont effectué une analyse à l’aide du suivi des prescriptions (2001-2011) du ministère australien des anciens combattants afin de déterminer les relations entre l’utilisation de statines et les infections de la peau et des tissus mous, l’utilisation … Lire la suite

Allons bon… Un effet secondaire indésirable de plus à mettre au crédit des statines !

Des chercheurs viennent d’étudier la relation entre prise de statines et ostéroporose. Celle-ci était moins présente chez les patients avec un traitement par de faibles doses de statines (0-10 mg par jour), y compris la lovastatine (OR1 : 0,39), la pravastatine (OR : 0,68), simvastatine (OR : 0,70) et rosuvastatine (OR : 0,69). Par contre, le dépassement du seuil … Lire la suite

Bis repetita, deux nouvelles études confirment qu’un taux de cholestérol trop bas est extrêmement néfaste pour la santé.

La première, conduite par une équipe germanique a confirmé qu’un taux de cholestérol bas chez les diabétiques atteints de neuropathie périphérique aggrave les lésions et la conduction au niveau des nerfs périphériques. La neuropathie périphérique étant une des complications les plus graves du diabète de type 2. Ces chercheurs ont constaté que les patients avec … Lire la suite

Cholestérol et mortalité, s’il n’y avait qu’un document à lire, ce serait celui-ci !

Je viens de finir d’éplucher un paquet plutôt volumineux (206 pages en anglais…) et dont le titre est « Towards a Paradigm Shift in Cholesterol Treatment – A Re-Examination of the Cholesterol Issue in Japan ». Celui-ci, écrit par 4 scientifiques japonnais, fait le point sur la fameuse (et combien fumeuse…) théorie du cholestérol et démontre que … Lire la suite

Les statines sont efficaces et sans danger. Vraiment ? (2/2)

Afin de faire un peu plus sérieux, j’ai utilisé cette fois-ci les pourcentages absolus concernant l’efficacité des statines versus effets secondaires. J’ai toujours pris comme référence l’étude JUPITER qui fut considérée, je me permets de le rappeler, comme un franc succès par tous les cardiologues malgré de nombreux biais, omissions et mensonges. Celle-ci présentait des … Lire la suite