COVID-19 : les petits arrangements secrets d’Ursula von der Leyen avec les labos

Ça dépasse tout ce que l’on pouvait imaginer…
On peut surtout retenir, en autres malversations, que les états sont tenus d’acheter des vaccins jusqu’en 2023 quelle que soit l’urgence épidémique, mais aussi que ces mêmes états seront tenus d’assurer l’indemnisation des labos en cas de demande de dédommagement de la part de victimes d’effets secondaires du vaccin (y compris les frais d’avocats des labos).
Pas étonnant que l’Union Européenne fasse tout son possible pour minimiser tout effet secondaire mais surtout pour cet automne, attendez-vous à une énorme pression de la part du gouvernement pour vous faire vacciner. Ben oui, il va bien falloir écluser tous ces vaccins que les états sont obligés d’acheter…

Comment peut-on encore croire, avec tout ceci, que l’Union Européenne ainsi que sa présidente ne soient pas corrompues !

 

2 réflexions au sujet de “COVID-19 : les petits arrangements secrets d’Ursula von der Leyen avec les labos”

  1. « Comment peut-on encore croire, avec tout ceci, que l’Union Européenne ainsi que sa présidente ne soient pas corrompues !
    Comment peut-on encore croire, avec tout ceci, que l’Union Européenne ainsi que sa présidente ne soient pas corrompues !
    Comment peut-on encore croire, avec tout ceci, que l’Union Européenne ainsi que sa présidente ne soient pas corrompues !
    Comment peut-on encore croire, avec tout ceci, que l’Union Européenne ainsi que sa présidente ne soient pas corrompues !
    Comment peut-on encore croire, avec tout ceci, que l’Union Européenne ainsi que sa présidente ne soient pas corrompues ! » etc.

    Répondre

Laisser un commentaire