La grippe et le vaccin antigrippal (suite et fin)

J’avais parlé dans un précédent article (ici) de ces fameux 14 000 morts dus à la grippe et qui sortaient d’on ne sait où, tout en effleurant l’efficacité du vaccin antigrippal.

J’ai enfin terminé de travailler sur ces deux éléments et je peux vous assurer de deux choses : non seulement on nous ment honteusement sur le nombre de morts, mais en plus le vaccin contre la grippe n’est qu’une arnaque, personne n’ayant pu prouver une quelconque efficacité de celui-ci…

Concernant les décès annuels dus (soi-disant..) à la grippe, il ressort que l’ensemble de la mortalité saisonnière hivernale est imputé à celle-ci, ce qui permet de gonfler artificiellement les chiffres de la mortalité de la grippe saisonnière. Dans quel but ? A ce propos, je me permettrai de citer une phrase extraite de l’excellent livre de Max Brooks  « World War Z » (rien à voir avec la daube hollywoodienne du même nom…) et qui dit : « La peur est la matière première la plus précieuse de l’univers. Et celle qui génère les plus gros profits. ». C’est exactement ce qui se passe, faire peur aux gens permet de de justifier tout le matraquage publicitaire autour de la vaccination contre la grippe…

Quant à l’efficacité du vaccin, aucune étude clinique sérieuse n’a pu prouver une quelconque efficacité de celui-ci, y compris chez les personnes âgées, les femmes enceinte et les enfants, le personnel soignant. Il est juste prouvé une très légère diminution des hospitalisation et arrêts de travail chez les adultes en bonne santé.

Il faut aussi savoir que si vous attrapez la grippe, vous êtes immunisés contre toutes celles dont la souche est identique alors que l’effet (minime) de la vaccination ne dure que le temps d’une saison hivernale. On peut noter aussi le fait d’être vacciné ne vous empêchera aucunement d’attraper la grippe, ni même éventuellement d’en mourir…

Que dire sur le niveau de compromission (pour ne pas dire corruption) de nos instance gouvernementale et de santé qui me semblent plus intéressés par les profits et les cadeaux des laboratoires pharmaceutiques que par la santé de leurs concitoyens. Pour mémoire, l’épisode de la grippe h1n1 de 2009, orchestrée de main de maître par la Bachelot, à coûté la bagatelle de 2,2 milliards d’euros à ces mêmes concitoyens pour une efficacité plus que discutable et surtout extrêmement controversée…

L’article sur la grippe et l’efficacité du vaccin antigrippal, c’est par ici : La grippe et le vaccin antigrippal

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :