La fondation Bill & Melinda Gates, le summum de l’hypocrisie (8) ?

Question importante : où va l’argent de l’AGRA ?

Eh bien majoritairement partout sauf en Afrique…
L’ONG Grain, dans un document que je vous recommande fortement de lire dans son intégralité, a étudié les documents financiers publics de la Fondation de 2003 à septembre 2014 afin de voir vers quels bénéficiaires étaient orientés les fonds1

Un schéma valant mieux qu’un long discours, je vous laisse juger :

 

Diagramme circulaire représentant les 3 milliards de dollars de subvention agricoles par régions financées par fondation Gates

 

 

 

 

 

Environ la moitié des subventions de la Fondation pour l’agriculture est allée à quatre grands groupes : le réseau mondial de recherche agricole du CGIAR, des organisations internationales (Banque mondiale, agences des Nations Unies, etc.), l’AGRA (mise en place par Gates lui-même) et l’AATF (African Agricultural Technology Foundation). L’autre moitié a bénéficié à des centaines d’organisations s’occupant de recherche, de développement et de politiques à travers le monde. Au sein de ce dernier groupe, plus de 80 % des subventions ont été accordées à des organisations aux États-Unis et en Europe, 10 % à des groupes en Afrique, et le reste ailleurs.

Pour la petite histoire, le CGIAR qui, je le rappelle monopolise 23 % des subventions de l’AGRA, compte parmi ses membres Monsanto2, Bayer3 et Syngenta4, autrement dit les sociétés qui contrôlent la majorité du marché des semences. En outre, dans un grand élan de Greenwashing du plus mauvais goût, le CGIAR n’a pas hésité à claironner que les variétés hybrides résistantes aux herbicides, prévues pour supporter d’énorme quantités de désherbants (du Roundup produit par Monsanto de préférence…) sont excellentes pour la planète, car remplaçant le désherbage mécanique du tracteur, ce qui permet de réduire la consommation de carburant, et donc de gaz à effets de serre5 !

Je vous recommande fortement de lire ce document complet qui démontre comment les fonds de la fondation Bill & Melinda Gates profitent à beaucoup d’organisme partout dans le monde, mais hélas peu aux agriculteurs africains. Mais il est vrai que nous avons affaire à un milliardaire qui doit certainement penser que le meilleur moyen d’éradiquer la famine en Afrique est d’envoyer l’argent de la fondation dans d’autres pays qui n’en ont absolument pas besoin…

 

A suivre…

 

2 CGIAR Partners : Monsanto

3 CGIAR Partners : Bayer Crop Science

4 CGIAR Partners : Syngenta EA

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer