La fondation Bill & Melinda Gates, le summum de l’hypocrisie (9) ?

Faisons une parenthèse et remontons quelque peu dans le temps (informatiquement parlant…)

En 2002, Bill Gates y allait de sa déclaration fracassante en accusant la licence GPL1 (qui gère les droits des logiciels « open-source2 ») de tous les maux3 : « Il y a cette chose qu’on appelle la GPL, avec laquelle on n’est pas d’accord ». Déclarant ensuite que « L’open source a crée une licence afin que personne ne puisse améliorer le logiciel » (NDLR : comme quoi il aurait dû lire les termes de la licence GPL avant de dire des conneries…), déplorant l’opportunité gaspillée pour les emplois et les affaires. Il est revenu à l’analogie des produits pharmaceutiques : « Je pense que si vous inventez des médicaments, vous devriez pouvoir les facturer, même si cela peut sembler radical. » En 2008, Microsoft allait même jusqu’à accuser Linux de violer plus de 235 de ses brevets4, en réponse la communauté Linux avait demandé à Microsoft de lui fournir le liste de ces brevets afin d’apporter immédiatement les corrections nécessaires. Liste que Microsoft n’a jamais été capable de fournir…

Dans la même veine et un peu avant, en 2000 Steve Balmer, alors PDG de Microsoft, avait même déclaré que « Linux présentait les caractéristiques du communisme5 », récidivant l’année d’après avec une nouvelle déclaration du même style : « Linux est cancer qui contamine la propriété intellectuelle dès qu’il la touche6 ». Je laisse le soin au lecteur de juger le bien fondé de ces déclarations outrancières, mais on peut remarquer qu’actuellement l’immense majorité des serveurs internet sont sous Linux, reléguant le produit maison Microsoft IIS au rang d’antiquité, de même pour tous les gros calculateurs qui sont tous sous Linux (moins quelques-uns sous Unix), idem pour les serveurs de Cloud, sans compter l’ensemble des box des FAI et des décodeurs TV et même la majorité des véhicules7 « connectés » qui sont aussi sous Linux… Ce qui explique sûrement pourquoi le nouveau PDG de Microsoft (Satya Nadella, qui a succédé à Steve Balmer) n’a pas hésité un instant à prendre en marche le train de l’open-source, Microsoft devenant, grâce à lui, non seulement un élément extrêmement actif en ce domaine, mais aussi un des plus gros contributeurs8.

Bref, tout ceci pour expliquer combien Bill Gates est resté très attaché aux brevets qui permettent de verrouiller le marché comme on l’a vu précédemment avec les brevets sur les vaccins, d’éliminer toute concurrence (ce qu’à très bien su faire Microsoft avec sa situation de quasi-monopole sur les PC) et surtout de maintenir des prix avantageux (pour les fabricants, bien sûr…).

Bill Gates étant à l’origine de l’AGRA, on ne peut que constater qu’il l’a bien évidemment créée à son image !

 

A suivre…

 

2 Wikipedia : Open source

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer