Trial ILLUMINATEdown

Titre officiel :

Investigation of Lipid Level Management to Understand its Impact in Atherosclerotic Events

Date de publication :

22 novembre 2007

Durée :

4,5 années mais interrompu prématurément au bout de 1,5 ans

Sponsor :

Pfizer

Conflits d'intérets :

Dr. Barter reports receiving consulting fees from Abbott, AstraZeneca, CSL, Genfit, LifeCycle Pharma, Merck, Pfizer, and Resverlogix, lecture fees from Abbott, AstraZeneca, Merck, Pfizer, and Sanofi–Aventis, and grant support from Pfizer; Dr. Caulfield, consulting fees from Novartis and Pfizer, lecture fees from Novartis, Servier, and Pfizer, and grant support from Pfizer and Novartis; Dr. Eriksson, consulting fees from AstraZeneca, Abbott, Sanofi–Aventis, and Pfizer, lecture fees from Merck Sharp & Dohme, and grant support from AstraZeneca and Merck–Schering-Plough, and having equity interests in KaroBio and Biophausia; Dr. Grundy, consulting fees from Merck, Merck–Schering-Plough, AstraZeneca, and Pfizer, and grant support from Merck and Abbott; Dr. Kastelein, consulting fees from Pfizer, AstraZeneca, Merck, and Merck–Schering-Plough, lecture fees from Pfizer, AstraZeneca, and Merck–Schering-Plough, and grant support from Pfizer and AstraZeneca; Dr. Komajda, consulting fees from Pfizer and Servier and lecture fees from AstraZeneca, Sanofi Synthelabo, and Bristol-Myers Squibb; Dr. Lopez-Sendon, consulting fees from Pfizer, Servier, CV Therapeutics, and Lilly, lecture fees from Pfizer, Servier, and Lilly, and grant support from Pfizer, Servier, Lilly, Bristol-Myers Squibb, and Bayer; Dr. Mosca, consulting fees and grant support from Pfizer; Dr. Tardif, consulting fees and grant support from Pfizer and lecture fees from Pfizer and AstraZeneca; Dr. Waters, consulting fees from Pfizer and Merck–Schering-Plough and lecture fees from Pfizer; Drs. Shear and Revkin, being employees of Pfizer and holding equity or other ownership interest in the company; Dr. Fisher, consulting fees from Boehringer Ingelheim, Genentech, GlaxoSmithKline, and Novartis and grant support from Pfizer, GlaxoSmithKline, and Novartis; Dr. Buhr, grant support from Pfizer; Dr. Tall, consulting fees from AstraZeneca, Pfizer, Merck and Roche, lecture fees from Merck, and grant support from Merck and Pfizer; and Dr. Brewer, consulting and lecture fees from Pfizer, Merck, and Roche.

Participants :

Hommes et femmes âgés de 45 à 75 ans ayant eu des antécédents de maladies cardiovasculaires (notamment infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral, syndrome coronarien aigu angor instable, maladie vasculaire périphérique et revascularisation cardiaque) 30 jours à 5 ans avant le dépistage. Les patients diabétiques de type 2, sans antécédents de maladie cardiovasculaire ou recevant des hypoglycémiants étaient également admissibles. Les patients étaient exclus s'ils présentaient des signes d'un état de santé instable, une espérance de vie de moins de 5 ans ou un niveau de cholestérol LDL inférieur à 100 mg par décilitre (2,6 mmol par litre). Les patients étaient également exclus s'ils avaient eu un accident cardiovasculaire pendant la phase de pré-inclusion ou une hypertension non maîtrisée ou si le niveau cible de LDL cholestérol n'avait pas été atteint à la fin de la période de rodage.

Interventions :

Sources :

NEJM - Effects of Torcetrapib in Patients at High Risk for Coronary Events

Quelques réflexions concernant cette étude clinique :

Pas vraiment une étude sur une statine, cette fois puisque la molécule testée (en complément d'une statine), via une inhibition du CETP ( cholesteryl ester transfer protein) qui « retient  » le cholestérol sous sa forme HDL protectrice, provoquait donc une augmentation spectaculaire de 71 % du "bon cholestérol" (HDL) ainsi qu'une baisse de plus de 21 % du "mauvais cholestérol (LDL). Les espoirs du labo sur cette molécule étaient prometteurs, d'autant que des essais antérieurs chez le lapin (seul animal à partager notre propension à l'athérosclérose) avaient montré un effet protecteur très net.
Sauf que...
Sauf que l'essai à été interrompu prématurément à cause d'une augmentation des décès de 60 % !

Efficacité de la statine testée dans le cadre de cette étude :

Donc malgré une augmentation spectaculaire du cholestérol HDL de 71 % et une baisse tout aussi spectaculaire du cholestérol LDL de 21%, l'étude à établie au bout d'un an et demi une hausse encore plus spectaculaire des décès de presque 60 % dans le groupe traité à l'Atorvastatine plus Torcetrapib.
Quelques détails sur les effets secondaires (mortels !) de ce produit :

En conclusion :

Encore heureux que ce test ait été stoppé prématurément...
Et donc échec total pour cette étude sur l'efficacité du Torcetrapib et tentant de prouver qu'augmenter artificiellement le taux de cholestérol HDL était susceptible de réduire les maladies cardiovasculaires.
1 2 3 4 5 6