Diabète : les lobbies industriels et pharmaceutiques ont gagné…

C’est en gros la conclusion de deux articles parus sur le Monde. N’étant pas abonné, je n’ai pu lire les articles en entiers mais voici quelques chiffres :

  • Les ventes de médicaments antidiabétiques ont rapporté aux laboratoires pharmaceutiques 44 milliards de dollars en 2016 avec une prévision de 58 milliards de dollars en 2022
  • Il y a actuellement 425 millions d’adultes diabétiques dans le monde en 2017, avec là aussi une prévision de 629 millions en 2045

Soit un gigantesque marché (le deuxième devant les anticancéreux) et en pleine expansion.

Mais les industriels ne s’arrêtent pas en si bon chemin, ceux-ci faisant un lobbying intense au niveau de l’Union Européenne pour bloquer toute mesure de prévention qui viserait à réduire l’impact du diabète par des mesures d’hygiène alimentaire et qui seraient susceptibles de réduire leur chiffre d’affaires. On peut citer par exemple le Nutriscore, la réduction du sucre dans les aliments, la taxe sur les boissons sucrées ou encore la suppression de la publicité pour les aliments sucrés aux heures de grande écoute.

En 2016, Coca-Cola aurait dépensé (officiellement…, après il y a ce qui se traite en secret…) 670 000 euros, Nestlé de 200 000 à 300 000 euros et le Comité européen des fabricants de sucre de 100 000 à 200 000 euros.

Bref, rien de nouveau sous le soleil. La santé des individus n’a strictement aucune importance du moment que ça peut rapporter un maximum de fric !

2 réflexions au sujet de “Diabète : les lobbies industriels et pharmaceutiques ont gagné…

  1. Quand on sait que les statines constituent un facteur de risque de développer un diabète, on comprend encore mieux que tout ça est une affaire économique bien huilée qui s’auto-alimente intra et inter-industriellement.
    La santé de la population semble effectivement bien peu de chose…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :