Charité bien ordonnée…

Bon, j’aime autant vous prévenir tout de suite, ce billet est un coup de gueule. Je vais y distribuer des baffes et peut-être même des insultes, mais je dois vous avouer une chose : je suis un peu énervé !

Ceci fait suite à un billet du professeur Steg1, reprenant lui-même un article paru sur JAHA2 (Journal of American Heart Association) et signé par une ribambelle d’éditeurs et rédacteur de tous poils.
Ce billet, intitulé « Medical Misinformation: Vet the Message ! » (Désinformation médicale: vérifiez le message !) est un pamphlet contre la désinformation vis-à-vis des médicaments et qui sévit sur internet, télévision, chats et médias sociaux.

Certes, je suis d’accord qu’il ne faut pas prendre pour argent comptant toutes les infos qui circulent sur internet, mais là où ces messieurs me font doucement rigoler (façon de parler…) est lorsqu’ils prennent pour exemple la soi-disant désinformation à propos des statines. Je me permets de citer leurs propos : « Les statines sont un puissant médicament hypocholestérolémiant ayant un effet très bénéfique sur la mortalité. L’une des raisons pour lesquelles ces recommandations, émanant souvent d’écervelés, sont rejetées provient d’informations erronées largement diffusées qui surestiment largement les risques de ces médicaments. »

Des informations erronées ? Une surestimation des effets secondaires des statines ? Mon cul ! Allez-voir en page Les effets secondaires des statines ou encore 1001 raisons de ne pas faire baisser son cholestérol à l’aide de médicaments hypocholestérolémiants et expliquez-moi pourquoi les études citées qui démontre l’inefficacité des statines et leur dangerosité (tout comme faire baisser à tout prix le cholestérol) seraient moins crédibles que celles bidonnées, largement financées par les labos à grand coup de millions de dollars, bien évidemment favorables aux statines et dont les effets secondaires sont grandement et grossièrement sous-estimés, voire carrément occultés3 ?

Un effet très bénéfique sur la mortalité ? Mon cul ! Vous voulez les vrais chiffres ?

Enfin « presque vrais » car fournis par les labos et non vérifiables, vu l’obscurantisme dont font preuves ces derniers au nom du secret des affaires (ce qui permet la mise sur le marché de n’importe quel médicament sur les seuls dire des labos, sans aucun moyen de vérification même par les instances gouvernementales, les données brutes n’étant pas divulguées…).
Je vais donc présenter les résultats de quelques études, mais auparavant je tiens à rappeler que toute étude clinique n’est démarrée qu’après un tri extrêmement sévère des patients à inclure, ces derniers étant en outre soumis à une phase de run-in pendant laquelle tous les patients sont mis sous statines et à l’issue de laquelle toute personne ne réagissant pas (ou mal) aux statines est exclue de l’étude. Ce qui fausse largement les résultats car étant totalement différents des conditions réelles ou l’on balance allègrement des statines à tout ce qui bouge…
Voici donc les résultats de quelques études (j’ai pris celle dont j’avais les résultats sous la main, mais je ne pense pas que les autres ne soient plus mirobolantes), tirés des conclusions officielles fournis par les labos (et donc largement optimiste comme je l’explique ci-dessus) mais dont j’ai annualisé les résultats afin d’être cohérent dans la présentation de ceux-ci :

ÉtudeRéduction annuelle de la mortalité cardiovasculaire en % absolusNNT annuel (*)
Hallat-LLT0,01 %10 009
ASPEN-0,01 %Résultats négatifs..
AURORA0,02 %6 645
CARE0,22 % (mais augmentation annuelle de 0,11 % des cancers dus à la Pravastatine…)449
CORONA0,02 %4343
GISSI-HS-0,27 %Résultats négatifs…
JUPITER0,04 %2819
LIPID0,37 %267
PROSPER0,31 % (mais augmentation de 0,28 % des décès dus aux cancers…)320
PROVE-IT0,11 %952
SATURNE-0,0004 %Résultats négatifs…
WOSCOP0,09 %1167

(*) NNT annuel : nombre de personnes à traiter annuellement pour éviter 1 décès de cause cardiovasculaire

 

Au vu de ces minables résultats, où se situe la désinformation ? Ne serait-elle pas plutôt du côté des labos dont les résultats exprimés en pourcentages relatifs sont un exemple de pure falsification de ces derniers ?
Et encore j’ai eu la flemme de faire figurer dans ce tableau tous les effets secondaires qui, quoi qu’en disent tous ceux qui sont intéressés à vendre des statines, sont loin d’être négligeable ; à tel point que je me demande si les statines ne pourrissent pas plus de vie (voire en supprime plus…) qu’elles n’en sauvent !

Bref, nous assistons une fois de plus à une superbe tentative de manipulation de la part de journaux largement subventionnés par les labos4 (dont bien évidemment ceux fabriquant des statines), écrit par des gens bénéficiant eux aussi directement ou indirectement des largesses de ces mêmes labos.

Quant à ce cher Pr Steg, je tiens à souligner (d’après la base de données « Transparence Publique Santé » et sauf erreur ou omission de ma part) que ce monsieur a déclaré, ces 5 dernières années, 499 liens d’intérêts avec des labos qui lui ont rapporté la modique somme de 407 919 €, sans compter 118 contrats sans montant déclaré… Ce qui l’assimile de fait à un commercial grassement payé par les labos pour assurer la promotion des statines.

Je vous prie de croire que pour ce montant-là, beaucoup seraient prêts à vendre père et mère…

Quant à la pseudo-indépendance revendiquée par ces professeurs vis-a-vis des labos qui les rémunèrent, je pose la question : a-t-on déjà vu un marchand d’armes œuvrer pour la paix ? En outre, je ne doute pas un instant que le jour où le professeur Steg se mettra à dénigrer les statines, les labos se détourneront irrémédiablement de lui et adieux veau, vache, cochon, couvée…

Personnellement, je ne touche strictement rien de qui que ce soit. Pas de pubs, pas de liens affiliés, pas de revente de données personnelles. L’hébergement de ce site ainsi que le nom de domaine sont payés de ma poche et tout ce travail est effectué sur mon temps de loisir.
Quant à la crédibilité de mes propos, je tiens à préciser (j’aurais l’occasion d’y revenir lors d’un prochain coup de gueule en préparation…) que je cite systématiquement mes sources et celles-ci proviennent toujours de médias reconnus.

Alors que ces messieurs balayent déjà devant leur porte avant de prétendre critiquer les propos qui dérangent leur business.
Mais comme le dit si bien ce proverbe (africain, semblerait-il…) : « Lorsque l’argent parle, la vérité se tait ! »

Ce qui devient, hélas, de plus en plus la norme dans ce monde actuel…

 

2 réflexions au sujet de “Charité bien ordonnée…”

  1. Merci pour cette compilation de résultats d’études cliniques. Il est capital d’avoir d’autres sources d’informations que les consultants ayant des liens financiers avec des laboratoires. Vos newsletters sont riches d’enseignements et, je considère, d’utilité publique.

    • Merci pour ce commentaire.
      Mais j’ai reçu dernièrement une volée de mails de personnes qui ne considère pas du tout ce site comme étant d’utilité publique…

Laisser un commentaire