L’étude « PURE » Confirme ce que l’on savait déjà depuis longtemps…

À savoir que le régime méditerranéen est excellent pour la santé et la réduction des maladies cardiovasculaires !

L’étude PURE a été présentée lors du congrès 2018 de l’European Society of Cardiology (ESC). Autrement dit, plus de 24 ans après l’étude de Lyon, l’étude PURE, financée par the Population Health Research Institute, the Canadian Institutes of Health Research, the Heart and Stroke Foundation of Ontario, des subventions d’organismes ou de ministères de la santé de plus de 40 pays mais surtout par des subventions sans restriction de plusieurs sociétés pharmaceutiques (comme quoi le vent tourne !) et qui incluait 138 000 personnes auxquelles l’on avait préconisé de consommer davantage de sept aliments clés (fruits, légumes, noix, légumineuses, poisson, produits laitiers et viande rouge non transformée) à miraculeusement découvert que ce régime alimentaire a été associé à une baisse de la mortalité et des événements cardiovasculaires.

L’étude PURE a aussi observé une mortalité décroissante avec une consommation croissante de graisses saturées et aucune association entre les maladies cardiovasculaires et les graisses saturées.
Il se trouve bien évidemment quelques esprits chagrins qui s’élève contre ce fait qui va à l’encontre des preuves fournies par des études financées par l’industrie du sucre depuis plus de 50 ans (études qui prouvaient, bien évidemment l’innocuité du sucre, tout en chargeant les matières grasses)1 et qui sont devenues un dogme que tout diététicien se doit d’observer religieusement.

Allez, encore un peu de temps et nous auront droit à une étude randomisée statines vs non pas placebo, mais régime méditerranéen et au cours de laquelle les scientifiques s’apercevront que le régime méditerranéen est beaucoup plus efficace que les statines (ce qui n’est pas difficile…) et en outre est totalement dénué d’effets secondaires. Contrairement aux statines dont ceux-ci sont manifestement (et hélas…) beaucoup plus importants que les (très) maigres bénéfices !

Petite ombre sur cette étude, qui n’enlève rien aux résultats globaux de l’étude, il semblerait que celle-ci ait fait l’objet de quelques problèmes méthodologiques2 :

  • Aucune différence entre les divers types de glucides (sucres raffinés, céréales complètes, …)
  • Évaluation et analyse incomplètes des types de matières grasses (trans, saturées, mono-insaturées et polyinsaturées)

Je n’ai pas eu le temps de tout détailler mais dès que possible, je la rajouterai parmi les études sur les régimes méditerranéens.

 

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer