Trial LIPIDdown

Titre officiel :

Long-Term Intervention with Pravastatin in Ischaemic Disease

Date de publication :

05 novembre 1998

Durée :

6,1 ans

Participants :

Nous avons recruté un total de 9014 patients, de 31 à 75 ans, sur 87 centres — 67 en Australie et 20 en Nouvelle-Zélande. Les patients étaient admissibles s'ils avaient eu un infarctus aigu du myocarde ou avaient un diagnostic à leur sortie d'hôpital d'angor instable entre 3 et 36 mois avant le début de l'étude. Les patients ont suivi une phase de huit-semaine en aveugle, contrôlée par placebo au cours de laquelle ils ont reçu des conseils diététiques visant à réduire leur consommation de graisse à moins de 30 pour cent de l'apport énergétique total. Pour que les patients soient qualifiés pour l'étude, le taux de taux sérique de cholestérol total mesurée quatre semaines avant la randomisation devait être 155 à 271 mg par décilitre et les triglycérides à jeun inférieurs à 445 mg par décilitre (5,0 mmol par litre). Les critères d'exclusion incluaient un événement médical ou chirurgical cliniquement significatif dans les trois mois avant le début de l'étude, une insuffisance cardiaque, une maladie rénale ou hépatique et l'utilisation actuelle des agents hypocholestérolémiants.

Sponsor :

Bristol-Myers Squibb

Conflits d'intérets :

Non indiqués (ce qui ne signifie aucunement qu'il n'y en a pas...).

Interventions :

Sources :

NEJM - Prevention of Cardiovascular Events and Death with Pravastatin in Patients with Coronary Heart Disease and a Broad Range of Initial Cholesterol Levels

Quelques réflexions concernant cette étude clinique :

Si l'on cherche un peu plus loin que le blabla habituel et les résultats forcéments flateurs (et jamais reproduits depuis l'affaire du Vioxx), on peu noter quelques points intéressants :

Efficacité de la statine testée dans le cadre de cette étude :

Résultats de la statine testée sur la mortalité cardiovasculaire et globale :
PRAVASTATIN Placebo Efficacité PRAVASTATIN vs Placebo
Nombre de participants 4512 4502
Nbre % Nbre % % d'efficacité absolue % d'efficacité absolue annuelle
Décès d'origine cardiovasculaire 331 7,34% 433 9,62% 2,28% 0,37%
Décès d'origine coronarienne 287 6,36% 373 8,29% 1,92% 0,32%
Décès toutes causes 498 11,04% 633 14,06% 3,02% 0,50%
Enfin un essai clinique dont les résultats sont (légèrement) meilleurs que ce que l'on peut voir d'habitude. Tellement exceptionnel qu'ils n'ont jamais été reproduit depuis...
Annuellement donc, selon ce test, avec un NNT de 267, 317 et 202, il a été traité inutilement 99,63%, 99,68 et 99,50% des patients respectivement.

En conclusion :

Donc, comme je l'ai mentionné au début de l'analyse de ce test : méfiance envers des résultats qui n'ont jamais été reproduits depuis le scandale du Vioxx et les contrôles accrus qui s'en sont suivi !
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10