Trial ODYSSEY COMBO II

Titre officiel :

The ODYSSEY COMBO II randomized trial

Date de publication :

février 2015

Durée :

2 ans

Sponsor :

  • Sanofi and Regeneron Pharmaceuticals, Inc.

Conflits d’intérets :

C.P.C. reports personal fees from Sanofi, personal fees from Regeneron Pharmaceuticals, Inc., during the conduct of the study; grants from Accumetrics, grants from Arisaph, grants from Astra Zeneca, grants from Boehringer-Ingelheim, personal fees from CSL Behring, personal fees from Essentialis, grants and personal fees from GlaxoSmithKline, grants from Janssen, grants and personal fees from Merck, grants and personal fees from Takeda, personal fees from Lipimedix, personal fees from BMS, personal fees from Pfizer, outside the submitted work. B.C. reports personal fees from Sanofi/Regeneron Pharmaceuticals, Inc., personal fees from Amgen, outside the submitted work. D.B. reports grants from Sanofi/Regeneron Pharmaceuticals, Inc., non-financial support from Sanofi/Regeneron Pharmaceuticals, Inc., during the conduct of the study; personal fees from Amgen, personal fees from Sanofi/Regeneron Pharmaceuticals, Inc., personal fees from Aegerion, personal fees from Astra Zeneca, personal fees from MSD, personal fees from Pfizer, personal fees from Servier, personal fees from Unilever, grants from Amgen, grants from Sanofi/Regeneron Pharmaceuticals, Inc., grants from Eli Lilly, grants from Novartis, grants from Aegerion, outside the submitted work. J.M.M. reports grants from Sanofi, grants from Regeneron Pharmaceuticals, Inc., outside the submitted work. C.L. is an employee and stockholder of Sanofi. R.P. is an employee and stockholder of Regeneron Pharmaceuticals, Inc. U.C. is an employee and stockholder of Sanofi. H.M.C. reports grants, personal fees and non-financial support from Sanofi/Regeneron Pharmaceuticals, Inc., during the conduct of the study; grants, personal fees, non-financial support, and other from Pfizer Inc., grants, personal fees, and non-financial support from Sanofi Aventis, grants and non-financial support from Novartis Pharmaceuticals, grants and other from Eli Lilly & Company, grants and other from Roche Pharmaceuticals, grants from Boehringer Ingelheim, grants from AstraZeneca LP, grants and other from Regeneron Pharmaceuticals, Inc., outside the submitted work.

Participants :

Les patients devaient avoir une hypercholestérolémie et établir des équivalents de risque de maladie coronarienne ou de cardiopathie coronarienne (AVC ischémique, maladie de l’artère périphérique, insuffisance rénale chronique modérée ou diabète sucré plus ≥2 facteurs de risque supplémentaires) et être traités avec une dose maximale de statine [ Soit la rosuvastatine 20/40 mg, l’atorvastatine 40/80 mg, ou la simvastatine 80 mg (si cette dose est supérieure à 1 an)] ou sur une dose plus faible, à condition que la raison en ait été documentée.

Interventions :

  • Alirocumab sous-cutané 75 mgs toutes les 2 semaines (plus placebo oral) sur fond de thérapie par statines
  • Ezetimibe oral 10 mgs par jour (plus placebo sous-cutané) sur fond de thérapie par statines

Sources :

Efficacy and safety of alirocumab in high cardiovascular risk patients with inadequately controlled hypercholesterolaemia on maximally tolerated doses of statins: the ODYSSEY COMBO II randomized controlled trial

Quelques réflexions concernant cette étude clinique :

Le but de cette étude était de comparer l’efficacité [diminution du LDL-C) de l’alirocumab comparé à l’ézétimibe, comme traitement complémentaire à une thérapie par statine chez des patients à haut risque cardiovasculaire ayant une hypercholestérolémie insuffisamment contrôlée.

Je cite la conclusion officielle : Chez les patients à haut risque cardiovasculaire avec LDL-C insuffisamment contrôlée, l’alirocumab a obtenu des réductions significativement plus importantes de LDL-C comparé à l’ézétimibe, avec un profil de sécurité similaire.

Toujours aucune référence à une quelconque réduction des maladies cardiovasculaires, quant au profil de sécurité similaire, j’aurais plutôt employé  : insécurité… Avec un taux d’effets indésirables de plus de 70% et supérieur à ceux de l’ézétimibe, il y de quoi être inquiet !

Et puisqu’on parle des effets secondaires…

Effets secondaires répertoriés dans le cadre de l’étude ODYSSEY COMBO II :
Catégorie d’effets indésirableAlirocumab + statinesEzetimibe + statines
Nombre de participants479241
Nbre%Nbre%
Tous effets secondaires indésirables confondus34171,2%16267,2%
Effets secondaires indésirables liés au traitement9018,8%4317,8%
Effets secondaires indésirables conduisant au décès20,4%41,7%
Effets secondaires indésirables conduisant à l’arrêt du traitement367,5%135,4%
Surdosage accidentel306,3%166,6%
Infection des voies respiratoires supérieures316,5%145,8%
Vertiges234,8%135,4%
Myalgie214,4%125,0%
Réaction du site d’injection122,5%20,8%
Trouble neurocognitif40,8%31,2%
Événements cardiovasculaires234,8%93,7%
Décès d’une MC (y compris une cause indéterminée)20,4%20,8%
Infarctus du myocarde non fatal122,5%31,2%
AVC ischémique mortel / non mortel (y compris AVC non spécifié ailleurs)10,2%10,4%
Angine instable nécessitant une hospitalisation10,2%00%
Insuffisance cardiaque congestive nécessitant une hospitalisation10,2%10,4%
Procédure de revascularisation coronaire induite par ischémie163,3%41,7%
Alanine aminotransférase> 3 × LSN8/4701,7%1/2400,4%
Créatine kinase> 3 × LSN13/4672,8%6/2362,5%

Qui a dit les les effets secondaires indésirables des médicaments hypocholestérolémiants étaient surestimés. Avec 70% d’effets secondaires, que ce soit avec l’alirocumab ou avec l’ézétimibe, le constat est peu reluisant !

Quant à l’efficacité, bien qu’il fasse fortement baisser le cholestérol LDL, l’alirocumab n’a pas fait montre d’une efficacité époustouflante à réduire les maladies cardiovasculaires. Tout juste peut-on constater un décès en moins (hasard ?)
en contre-partie d’un doublement des procédures de revascularisation.

En conclusion :

Bref, pas de quoi fouetter un chat… Enfin pour ce qui est de la réduction des maladies cardiovasculaires, car en ce qui concerne les effets secondaires indésirables, je retiens le chiffre de 70%…

Dernière modification : 2018-03-20

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer